Habillage
Le festival OnlyPorn à Lyon : « Le porno est un continent loin de s’épuiser »
Cultures 

Le festival OnlyPorn à Lyon : « Le porno est un continent loin de s’épuiser »

actualisé le 12/12/2018 à 14h08 : Mise à jour avec des précisions concernant l'invitation faite à Brigitte Lahaie, controversée depuis ses propos tenus dans Valeurs actuelles..

Les gilets jaunes aiment-ils le porno, c’est la question totalement dingo voire débile à laquelle vous échapperez en lisant cet article (gros « ouf » de soulagement, n’est-ce pas, tout le monde a eu chaud). Parce qu’il n’y a pas que cette actualité qui anime le coeur des villes et celui battant des journalistes, on donne la parole à Olivier Rey.

Metteur en scène et co-concepteur du festival OnlyPorn, qui aura lieu à Lyon du 12 au 18 décembre, il nous redit en quoi le porno est un champ d’expériences artistiques. Ou encore un vaste espace de libertés et d’interrogations (qui peuvent aussi être d’ordre social quand on parle d’industrie du film, soit dit en passant).

« C’est une sorte d’expérience collective, quand on vient au OnlyPorn »

Rue89Lyon : Cela commence à ressembler à une affaire qui roule, une histoire qui dure, le OnlyPorn, à Lyon.

Olivier Rey : Le festival en est à sa 7ème édition. Jamais nous n’aurions osé imaginer qu’il perdure jusque là. Preuve en est qu’en abordant ce thème dit « porno » (qu’il faut bien entendre au sens large), on est absorbé par un continent qui est loin de s’épuiser.

Ce qui est formidable à vivre pour moi, c’est que c’est un continent en perpétuel mouvement. Chaque édition ne ressemble jamais à la précédente.

C’est le fruit des rencontres, car le OnlyPorn est avant tout une aventure collective. Cette année, par exemple, une large place est faite à la littérature grâce à la complicité de Cédric Duroux [auteur, ex-programmateur du festival Mode d’emploi avec la Villa Gillet]. On a même imaginé un programme de lecture-performance « Le Dessous des textes » – lectures orgasmiques – assez incroyable. Cinq auteurs-autrices ont proposé un texte. Ces textes seront lus avec une règle du jeu assez rigolote.

Je n’ose pas parler de mise en scène, ni de mise en bouche du texte mais, ça, c’est vraiment nouveau pour le OnlyPorn.

« Nous invitons Brigitte pour ce qu’elle incarne avant tout dans l’histoire de la pornographie grand public française »

On note la présence d’une guest de choix, en la personne de Brigitte Lahaie. On ajoute à cette remarque le fait que sa personne est de plus en plus controversée eu égard à des propos anti-féministes tenus récemment, notamment dans Valeurs actuelles.

Ce sont aussi de véritables rencontres humaines tout au long de l’année qui font la programmation. Je suis super content de recevoir enfin, à Lyon, Divine Putain dont j’avais beaucoup entendu parlé, et que j’ai rencontré l’été dernier au Nowhere Festival (une sorte de petit Burning Man européen).

Mais c’est aussi parce que sa personnalité nous a beaucoup touchés, avec Cédric Duroux, quand nous l’avons rencontrée, que nous accueillons Brigitte Lahaie. Ce n’est pas pour faire le buz sur le dos de propos que l’on a déjà assez entendus.

Quand nous avons rencontré Brigitte, il a été question de sa carrière, de son travail à la radio depuis 20 ans et des questions que se posent les auditeurs. Je pense que tout le monde a pu s’exprimer sur cette polémique.

Nous l’invitons pour ce qu’elle incarne avant tout dans l’histoire de la pornographie grand public française. La présence de Brigitte ne doit pas éclipser toutes les autres mouvances représentées.

Que ceux et celles qui n’aiment pas Brigitte Lahaie viennent découvrir le tout nouveau film de Liad Hussein Kantorowicz, une activiste féministe israélienne. Ou encore le collectif RER Q emmené par Wendy Delorme.

Bref, cette pluralité en revanche est assumée.

On a aussi changé de formule dans la programmation. Auparavant, on avait des programmes dissociés, films ou performances. Désormais, on mélange les genres et les disciplines avec dans chaque programme une ou plusieurs perfs, des projections, des impromptus…

C’est une sorte de spectacle total.

Que peut-on attendre d’un événement comme celui-là, pile entre la Fête des Lumières et la dinde de Noël ?

Avant tout de la curiosité du public, de la bienveillance et du plaisir. En fait, l’idéal serait que le public vienne par curiosité, et reparte avec des images, des mots et des émotions plein les yeux.

C’est une sorte d’expérience collective quand on vient au OnlyPorn, et j’espère que les rencontres, les échanges, seront l’occasion pour chacune et chacun de prendre une bonne dose d’énergie.

Par les temps qui courent, c’est aussi un regard joyeux, léger et jouissif, que l’on essaie de porter sur le monde. J’en ai tellement marre qu’on nous prive de tous nos plaisirs, de tous les côtés, que le OnlyPorn c’est un peu notre vengeance sur le monde actuel. On va en profiter pendant 5 jours, on ne va pas s’en priver.

Festival OnlyPorn 2018, du mercredi 12 au mardi 18 décembre à Lyon. Tout le programme par ici.

Relevez la soirée du mardi 18 décembre : sur l’invitation de Super Demain, avec la complicité du festival Onlypornlyon et d’October Octopus, la journaliste américaine Emily Witt, auteure de « Future Sex », donnera une conférence exceptionnelle à l’Université Lumière Lyon 2.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

A Lyon, troisième manif intersyndicale : les fonctionnaires en force

par Rue89Lyon. 1 507 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Barbarin présente sa démission de sa fonction d’évêque de Lyon au Pape François

par Rue89Lyon. 1 295 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, un rassemblement contre la politique d’hébergement qui laisse des centaines de sans-abri à la rue

par Rue89Lyon. 1 497 visites. 4 commentaires.