« Que l’adjoint dise non pour que le maire puisse dire oui » : la méthode que Gérard Collomb a enseignée à Lyon
Cultures 

« Que l’adjoint dise non pour que le maire puisse dire oui » : la méthode que Gérard Collomb a enseignée à Lyon

Un des intérêts de la rentrée culturelle, le raout mondain organisé par la Ville de Lyon chaque début septembre depuis huit ans, et qui rassemble un petit paquet de monde issu du microcosme, ce sont les (bons) mots qui se lâchent sans filtre aucun, après des vacances reposantes.

Loïc Graber, adjoint à la Culture, s'est essayé pour la deuxième fois au discours périlleux qui consiste à s'adresser en toute sympathie à un parterre de personnes exigeantes et en attente de prises de position fortes (ou encore de subventions, de signes de soutien, etc.) de la part des pouvoirs publics. Mais c'est le discours qui l'a suivi, celui de Georges Képénékian, maire de Lyon, qui a largement fait sourire voire surpris dans l'assemblée.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

Rhônexpress : l’Aéroport Saint-Exupéry à portée d’un ticket de métro

par Rue89Lyon. 2 771 visites. 6 commentaires.

A Lyon, la pollution aux particules fines responsable de 531 décès prématurés

par Rue89Lyon. 489 visites. 1 commentaire.

Dans CNews Lyon, la pub tranquillou pour l’école de Marion Maréchal Le Pen

par Bertrand Enjalbal. 1 343 visites. 1 commentaire.