Habillage
Une femme de 77 ans se rase la tête pour « sauver le patrimoine » de Langeac
Vigies 

Une femme de 77 ans se rase la tête pour « sauver le patrimoine » de Langeac

actualisé le 13/06/2014 à 01h28

SUR AUVERGNE.FRANCE3.FR

C’est l’idée qu’a eue de Genièvre Fustier, 77 ans : elle a décidé de se raser la tête pour faire annuler un permis de construire prévoyant de transformer une ancienne bâtisse qu’elle considère comme un emblème du patrimoine local. C’est donc la tête rasée et les tempes peinturées d’un « Non » aux couleurs du drapeau français qu’elle distribuait mardi des tracts devant la préfecture du Puy-en-Velay.

La présidente de l’association pour la sauvegarde du patrimoine de la commune de Langeac dénonce « la mise à mort » programmée de cette ancienne école communale délabrée.

Elle a déposé un recours devant le tribunal administratif. Mais selon la municipalité, le projet actuel « respecte les réglementations en vigueur », et les futurs travaux devraient également « embellir ce bâtiment d’architecture austère » et « actuellement dans un état pitoyable », selon la maire de Langeac, Marie-Thérèse Roubaud.

Le reportage de France 3.

La suite sur auvergne.france3.fr

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Covid-19 : en Haute-Loire, les hospitalisations ont décuplé en 10 jours

par Bertrand Enjalbal. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : dans le Cantal, les hospitalisations ont quadruplé en septembre

par Bertrand Enjalbal. 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Covid-19 : la Savoie, département bientôt classé « en rouge » ?

par Bertrand Enjalbal. 912 visites. Aucun commentaire pour l'instant.