Habillage
Actualité  Politique 

Le FN s’indigne de la une de Minute sur Taubira à Paris mais pas à Lyon

Après la couverture de Minute qui qualifie Christiane Taubira de « singe », les condamnations sont quasi unanimes. Même au Front National. A l’exception de son candidat pour les municipales à Lyon.

Ce matin, la ligne défendue par le parti de Marine Le Pen concernant la une de Minute semblait très claire : la condamnation.

Le FN qui a soutenu l’hebdomadaire d’extrême droite dans les années 1970 veut poursuivre sa campagne de dédiabolisation. Il serait donc mal venu d’être associé à ce genre de propos racistes.

Ce mercredi matin sur France Info le vice-président du FN, Florian Philippot, a qualifié d' »inadmissible et choquante » la couverture tout en dénonçant une « récupération politique du gouvernement ».

Ce soir, à Lyon, lors d’une conférence de presse de présentation des têtes de liste des différents arrondissements, le vice-président du FN a repris ces mêmes termes, qualifiant au passage Minute de « torchon ».

 

Christophe Boudot défend la « liberté d’expression » de Minute

Pourtant, le chef de file du FN à Lyon, Christophe Boudot n’est pas sur la même ligne. Partisan de Bruno Gollnisch (l’ex-challenger de Marine Le Pen à la présidence du FN), il a repris le vieux refrain de l’extrême droite française pour évoquer des propos racistes ou négationnistes.

Au micro de Lyon Capitale, il a ainsi défendu la « liberté d’expression » quand la journaliste lui a demandé s’il « dénonçait » la « une » de Minute :

« Je ne dénonce personne. Je ne suis pas magistrat. C’est un coup médiatique de Minute. Nous sommes en France. Nous sommes en liberté d’expression. Chacun peut faire ce qu’il veut. Moi, personnellement, je ne l’aurais pas fait. Mais ce n’est pas la peine d’en rajouter dans un contexte délétère. »


L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Journaliste à Rue89Lyon - politique - questions sociales - écologie.

En BREF

A Lyon, une petite manif étudiante « parquée » par les CRS

par Simon Pernin. 1 064 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chaîne humaine, coups de matraque et gazage : tous les partiels annulés à Lyon 2

par Simon Pernin. 1 456 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Université Lyon 2 : les examens sous surveillance policière

par Simon Pernin. 1 110 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
%d blogueurs aiment cette page :