A la une  Politique 

Après 20 années de François-Noël Buffet à la mairie d’Oullins, le déluge ?

actualisé le 05/10/2017 à 23h10

Bye bye Oullins. Peut-être que François-Noël Buffet laissera une larme couler quand, lors du prochain conseil municipal d’Oullins, il entérinera sa démission et verra un ou une élu-e lui succéder. La faute à la loi sur le non-cumul des mandats, qui lui fait choisir son fauteuil de sénateur et abandonner celui de maire.

Il aura géré cette commune du Sud de l’agglo lyonnaise pendant presque quatre mandats et quittera donc sa fonction quasiment vingt ans jour pour jour après y être entré. Il cumulait cette casquette avec celle de sénateur depuis 2004. Les élections sénatoriales ont eu lieu en septembre (vous ne l’aviez peut-être pas remarqué, mais on a une carte pour vous aider à y voir plus clair), et dans la foulée François-Noël Buffet a annoncé son choix dans la presse locale.

La loi sur le non-cumul des mandats l’obligeait à choisir ; c’est son fauteuil de maire qu’il lâche pour conserver celui de sénateur.

Une femme pour succéder à François-Noël Buffet

Ces prochains jours, il aura de quoi regarder dans le rétroviseur. Oullins est reliée à Lyon par le métro depuis 2013, et le futur ex-maire a pu sensiblement observer un changement dans sa ville – qu’il ne veut toutefois pas attribuer à la seule force motrice du transport sous terre.

Un document de compol’ a même tout juste été édité par la municipalité, vantant ces vingt années de gestion publique, intitulé « Oullins 1997-2017, Histoires d’une transformation ».

FB de François-Noël Buffet.

Pour son successeur, qui devrait être, selon les projections relativement peu confidentielles, une successeuse, le défi sera grand d’endosser un costume porté par un homme qui a fait de la politique de terrain et de proximité son crédo.

Sans surprise et bien que le conseil municipal doive procéder à un vote, la majorité acquise au maire devrait suivre son choix qui n’est qu’un demi-secret : le nom de Clotilde Pouzergue circule depuis l’annonce du départ. Il s’agit de sa deuxième adjointe en charge de l’aménagement urbain.

Oullins, une « ville-test » pour les résultats électoraux

Nous consacrons un dossier aux modifications socio-économiques que ce territoire connaît, et que l’on qualifie de gentrification.

Est-ce que ce changement sociologique pourrait être le signe de l’arrivée d’un électorat qui serait moins acquis à la droite ? Rappelons que François-Noël Buffet s’est fait réélire très largement, et dès le premier tour, en 2014, avec plus de 50% des voix.

Quand on évoque cette évolution sociologique et un éventuel virage politique, il nous rétorque qu’il n’a « jamais vraiment fait ce calcul » :

« Parce que toutes les décisions que j’ai prises, et que je continue de prendre, c’était en fonction de ce que je pensais être l’intérêt d’Oullins et l’intérêt de la population. »

En revanche, François-Noël Buffet reconnait que les sociologies changent sans envisager qu’elles prennent de « position dominante » :

« Quand vous regardez les résultats électoraux à Oullins, c’est globalement les résultats des élections nationales. On est quasiment une ville test. Il n’y a pas de position dominante des uns ou des autres. C’est d’abord une ville populaire au bon sens du terme, qui reste équilibrée politiquement. »

D’ici 2020, la personne qui prendra la place de François-Noël Buffet aura quelques sujets de taille sur la table, comme celui de l’aménagement concerté de la ZAC de la Saulaie et l’arrivée d’une nouvelle bouche de métro dans le centre d’Oullins. Le choix de Clotilde Pouzergue semble notamment guidé par le fait qu’elle porte déjà en tant qu’adjointe les questions d’aménagement urbain et de déplacements.

Autant de dossiers que François-Noël Buffet pourra en réalité lui aussi continuer à suivre et défendre, puisqu’il conserve son mandat de conseiller métropolitain, là où se prennent les décisions urbanistiques de taille.

Le Sénat et la reconstruction de la droite ?

Se présentant comme un « gaulliste social », il a été nommé pendant un temps, au sein de son parti (alors l’UMP), secrétaire national chargé de l’immigration. Il passe pourtant pour le « gauchiste » de la bande, avec un souci affiché relatif à la mixité sociale et à une gestion très peu libérale du foncier sur sa commune.

« Quand je prends le TGV de la gare de Part-Dieu pour Paris je suis toujours le même, et inversement ! On m’a confié des sujets compliqués tels que le dossier de l’immigration ou celui de la Burqa parce que personne n’en voulait et on m’a demandé de les prendre. C’est souvent pour moi, les trucs que personne ne veut, » avait-il dit à Rue89Lyon l’hiver dernier.

François-Noël Buffet avait un temps pu penser que son destin politique prendrait une dimension nouvelle lorsqu’il a vu François Fillon, dont il a été un soutien de la première heure, devenir le candidat de la droite aux élections présidentielles. Jusqu’à la chute violente et les suites que l’on connaît.

François-Noël Buffet (à droite) dans la fédé Les Républicains du Rhône. ©DD/Rue89Lyon

Le futur ex-maire d’Oullins n’a jamais caché ses ambitions concernant la Métropole de Lyon. En septembre dernier, il redisait au micro de Lyon Première son intérêt pour cette collectivité très bien dotée. Pour l’heure, l’espace et la parole politique locale, à droite, étant phagocytés par la figure omniprésente de Laurent Wauquiez, difficile de prêter des velléités plus fortes et plus audibles à qui que ce soit d’autre.

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

[Tribune] Comment faire gagner en légitimité le fonctionnement de l’Union Européenne ?

par Tribune. Aucun commentaire pour l'instant.

Le « fact-checking » pour rétablir la vérité ?

par Rue89Lyon. 229 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Manif du GUD interdite : combien de militants d’extrême droite dans les rues de Lyon ?

par Rue89Lyon. 2 901 visites. 3 commentaires.