La veggie repentie
J'ai voulu être végétarienne, par conviction. J'ai mangé tous les falafels de la ville ; j'ai aussi fait les deux tables vegan qui se courent après, à Lyon... Finalement, je suis revenue à la viande car je crois qu'il est possible d'en consommer sans faire n'importe quoi. Et de défendre un mode d'élevage et une agriculture responsables.
Blogs  FOOD !  La veggie repentie 

Où (très bien) manger végétarien à Lyon ?

actualisé le 09/09/2016 à 10h40

On est aux anges. On a appris que Florian Remont, le chef du Potager des Halles lançait un menu végétarien. Qu’une de nos adresses bistronomiques lyonnaises favorites fasse ce pari, c’est bien la preuve que quelque chose bouge.

> Nous republions ce billet de blog du 2 octobre 2015 en y ajoutant la carte des bons spots végétariens. C’est une compilation des adresses que vous trouvez ci-dessous et dans les commentaires.

De son image poussiéreuse de viandarde endurcie, à la colle avec les grandes institutions, Lyon peut se réjouir aujourd’hui de l’effervescence créée par des chefs nouveau genre. Par là on entend une nouvelle génération qui s’applique à déconstruire les codes de la restauration et de la cuisine.

Choix du petit producteur, service sans chichi, politique de prix accessible… Concentration sur une chose : le produit. Sans préjugé, sans discrimination. Exit les tradi 1/ foie gras, 2/ saint jacques, 3/ pavé de boeuf. Petite pousse de fougère tu as toutes tes chances. L’élaboration peut se faire autour du légume, quitte à virer le bout de gras du menu.

Et sans cracher dans l’assiette des grandes maisons qui ont tracé un chemin et assuré une réputation gastronomique, on se dit que ça lui sied bien aussi à cette ville, cette nouvelle audace. Au vu de la qualité et du dynamisme de sa scène artistique et musicale par exemple, il y a une logique à ce que l’émotion, la découverte et la réflexion se retrouvent jusque dans le verre et l’assiette.

Champignons, oeuf de caille, aiguilles de pin , Potager des Halles

Champignons, oeuf de caille, aiguilles de pin , Potager des Halles

Le tour de nos favoris qui font du végétarien. Et bon appétit bien sûr.

Le Potager des Halles (3 rue de la Martinière, Lyon 1er)

Menu végétal et graines, avec le soucis du produit, la délicatesse et la précision qui caractérisent la cuisine de Florian Remont. L’élaboration se fait en assurant un équilibre protéique.
On vous dirait bien d’y aller les yeux fermés, mais les assiettes sont tellement belles que ce serait gâcher.
Menu à 46 euros.

Prairial (11 rue Chavanne, Lyon 1er)

Ancien chef de l’Agapé Substance à Paris, le chef Gaëtan Gentil est l’un des derniers arrivés à Lyon.
Un menu végétal en 6 plats, une cuisine de haute volée au plus près du produit. On a notamment goûté une tomate cuite des heures durant, sublime et la version revue par Gaëtan du cèpe brioché d’Emmanuel Renaut.
Menu à 47 euros.

Chez Prairial

Chez Prairial

Le Café du Rhône (23 quai Augagneur, Lyon 3ème)

Repris récemment par de jeunes gens dans le vent, les chefs proposent une cuisine du marché, dont un menu végétarien. Le Café du Rhône est aussi connu pour ses soirées prolongées et assez déjantées, dans un boudoir niché au fond de la salle…
12 euros le midi, 15 euros le soir.

Chee Is Thaï (23, rue du Bât d’Argent, Lyon 1er)

Ce n’est pas nécessairement à la carte ni sur le menu du jour. Demandez le curry vert au tofu. Un délice.
Menu autour de 26 euros.

Thé Où (9 rue Chavanne, Lyon 1er)

Pour manger un encas ou un dessert fabuleux autour d’un thé.
Formules déjeuner entre 9,90 euros et 14,90 euros.

Le Court Circuit

Le Court Circuit

Ou bien du côté de la Guill’, version bio, local et alternatif :

De l’autre côté du pont (25 crs Gambetta, Lyon 3ème)

A midi, assiette végétarienne à 10 euros.

Le Court Circuit (13 rue Jangot, Lyon 7ème)

A midi, assiette végétarienne à 9,50 euros / Le soir, burger végétarien à 9 euros.

Et les vieux de la veille, 100% végétariens…

Si on cherche uniquement du végétarien, voire du vegan, les incontournables restent Soline (89 rue Paul Bert – 69003 Lyon) et Toutes les couleurs (26 rue Imbert Colomès – 69001 Lyon). On est loin de la néo-gastronomie, mais la cuisine est bonne et la démarche responsable.

Mais aussi des formules plus urbaines

A emporter :

Konditori

Chaque jour une chouette lunch box végétarienne (en plus ils utilisent des oeufs plein air)
A midi seulement 9,90 euros.

Konditori

Konditori – Gougère (sans gluten) au chèvre, roquette, noix de pecan

Sur le pouce avec du gras (un peu)
Nos coups de coeur qui commencent avec la même syllabe on sait pas pourquoi ça doit être un signe :

Yaafa

Les falafels qui dépotent.
Menu 8,50 euros.

Yabio

Le burger tout bio. Dont un végétarien avec un steak de soja vraiment bon.
Menu 12 / 14 euros.

Bien-sûr, nombre de restaurants adapteront leurs plats si vous les prévenez à l’avance (Café Sillon I love you). Mais le contraire est également vrai, on l’a récemment vérifié à la Terrasse de l’Antiquaille, la « brasserie » d’été de Tetedoie. A 43 euros le menu, on vous sert la ratatouille du thon (mais sans le thon donc) en guise de plat. Youhou !

Et avec ça, qu’est-ce qu’on boit ?

Parce que ça nous donne soif aussi, toutes ces saveurs. Qui dit travail sur le végétal dit réflexion sur le vin. Tout naturellement, on a tendance à se diriger vers les vins dits naturels, produits sans intrants ou presque, à la vigne comme à la cuve, au plus près du terroir et du raisin.

Damijan "Kaplja", vin orange italien, au Vin des Vivants

Damijan « Kaplja », vin orange italien, au Vin des Vivants.

L’occasion de goûter des merveilles, hors des sentiers battus aux pesticides, comme le vin blanc de macération, appelé également « orange wine » en raison de sa couleur plus prononcée : du vin blanc fait comme du vin rouge, avec macération avant pressurage. Une ancienne méthode remise au goût du jour, les tanins libérés lors du processus protègent le vin et les arômes développés sont intenses et inhabituels.

Pour savoir où trouver du vin naturel à Lyon, n’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet.

Pour rencontrer leurs vigneron-ne-s, plusieurs salons se tiennent en novembre, comme Sous les pavés, la vigne ! les 1er et 2 novembre prochains à l’Embarcadère (Lyon 2è).

Et pour une belle sélection de blancs de macération, direction le Vin des Vivants, mais aussi O Vins d’Anges.

Si avez vos propres adresses végétariennes encore tenues secrètes, nous sommes preneurs !

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Roma Cotek
Roma Cotek
J’ai voulu être végétarienne, par conviction. J’ai mangé tous les falafels de la ville ; j’ai aussi fait les deux tables vegan qui se courent après, à Lyon… Finalement, je suis revenue à la viande car je crois qu’il est possible d’en consommer sans faire n’importe quoi. Et de défendre un mode d’élevage éthique et une agriculture responsable.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 472 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 546 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.