Actualité 

Des mesures anti-pollution à Paris : et à Lyon, que fait-on ?

A Paris comme à Lyon, des épisodes de pollution ont sérieusement alourdi l’air. Pour la capitale, il a démarré le 17 mars, avec un niveau alerte enclenché du 18 au 20 mars. A Lyon, la pollution s’est fait sentir à partir du 16 mars, avec un niveau alerte également déclaré par la préfecture en fin de semaine.

Bulletin d'information de l'observatoire Air Rhône-Alpes ce lundi 23 mars à 10h

Bulletin d’information de l’observatoire Air Rhône-Alpes ce lundi 23 mars à 10h / Capture d’écran

Bien que Paris ne soit pas la ville la plus polluée du monde, les voitures roulent en circulation alternée ce lundi. Et ce, malgré l’opposition de la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. Pour rappel, l’instauration de cette mesure est non obligatoire et décidée par les municipalités avec l’accord des préfectures, ce qui avait donné lieu à un bras de fer entre la mairie de Paris et le gouvernement.

D’autres mesures telles que la gratuité des transports en commun (métro, RER, bus et tramway) et du stationnement résidentiel sont mises en place aujourd’hui. Et même les Vélib’ sont disponibles en libre accès :

Situation relativement semblable entre Paris et Lyon. Pourtant aucune mesure n’a été prise pour limiter les émissions de pollution dans la métropole lyonnaise.

Coïncidence opportune pour Gérard Collomb : ce lundi matin l’épisode de pollution a pris fin. Le maire PS de Lyon a ainsi pu déclarer, au cours d’une conférence de presse (relative non pas à la pollution mais au conseil métropolitain de ce lundi après-midi) :

« On ne se trouve pas dans la même situation qu’à Paris. Au cours de la semaine dernière, les parisiens ont eu des pics de pollution à 120 microgrammes par m3. Nous, le plus haut, c’était 80 microgrammes par m3. On était plus proche des 50 microgrammes ».

Une seule fois, les pouvoirs publics lyonnais avaient pris les choses en main, lors des dernières élections municipales : Gérard Collomb avait fini par annoncer la gratuité des transports en commun pendant un week-end.

pollution-ciel-lyon

Ciel pollué à Lyon. ©Mickaël Draï.

C’est ce que réclame EELV Lyon dans un communiqué de presse transmis ce matin. Le groupe écolo demande, pour lutter contre les pics de pollution :

  • « Une information accrue des citoyens, un ticket de transport en commun à un euro par jour,
  • l’interdiction aux poids lourds de circuler dans la ville,
  • la circulation alternée des véhicules particuliers et la limitation stricte de la vitesse à 30 km/h. »

 > Article modifié ce lundi à 13h30 avec les déclarations de Gérard Collomb.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 447 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 417 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 649 visites. 2 commentaires.