Pourvu qu'il y ait l'ivresse (confessions d'un naturiste)
Cuisinier en quête d'étoiles, j'ai fini par prendre la voie du dit "Vin". Sommelier puis fondateur d'une société spécialisée en la matière, je travaille avec les vignerons. Mais à force de tenter d'étancher ma soif, j'ai bien compris que les vins trop techniques n'étaient pas fait pour moi. Mon palais et mon corps n'acceptent plus de boire du chimique. Je suis donc parti sur la voie du bio, de la biodynamie et des vins naturels...
Blogs  Pourvu qu'il y ait l'ivresse (confessions d'un naturiste) 

Accord oeuf-bière : un lyonnais à Bruxelles

actualisé le 15/12/2014 à 09h26

Deux jours passés à Lyon durant la Fête des lumières me semblaient amplement suffisants. J’ai donc cédé ma place aux illuminés désireux de profiter du beau spectacle. Et pendant que les derniers passants se pressaient dans les rues colorées, je glissais tranquillement de l’autre côté de la frontière.

Le salon Vini, Birre, Ribelli, première édition en 2014.

Le salon Vini, Birre, Ribelli, première édition en 2014.

 

A Bruxelles se tenait le premier salon ralliant des vins naturels et des bières artisanales (ou rebelles). Près de 2000 passionnés ont suivi le mouvement pour aller s’hydrater aux bons jus de gaieté.

Bref, ça détonnait et cela se passait un 7 & 8 décembre. Vous n’aviez pas pris date ?

Alors rendez-vous en 2015 pour le salon Vini, Birre, Ribelli. Prenez deux ou trois jours de congés l’année prochaine pour vous rendre à Bruxelles.

Participez à ce salon et profitez des beautés architecturales, gastronomiques et littéraires (plutôt spécialiste de la BD) de la ville.

 

Passement de jambes et contre-pieds

Je suis un adepte des contre-pieds. Bien des journalistes et blogueurs ont parlé de ce salon, de ses organisateurs (qui méritent des éloges) et du niveau élevé des vins & bières présentés.

D’autres phénomènes méritent une prise de parole, à mon tour d’en causer.

Slow Food attitude oblige, c’est donc vers un cuisinier belge né « malencontreusement » en France et son associée que ma soif d’écrire se tourne, au Garage à manger.

Le Garage à manger, à Bruxelles, pour manger en mode slow food. BP/Blog-Rue89Lyon.

Le Garage à manger, à Bruxelles, pour manger en mode slow food. BP/Blog-Rue89Lyon.

Tenu par Joël Geismar (au piano) et Clémence Fridmann (la chef de salle), cet espace ouvert comprend des tables d’hôtes, une partie épicerie fine ainsi qu’un espace culturel (à l’étage vous pourrez acquérir tout un tas de BD sans vider votre bourse).

Une cuisine goûteuse et intense, réalisée autour de produits locaux ou bio, voire les deux. Et puis, comment dire… A 22 euros le déjeuner complet, y’a pas photo, nous y retournerons dîner le soir.

Deux fois que je me rends à Bruxelles en un mois. Et deux fois que je me laisse bluffer par des accords mets-bières.

Je dois avouer que cela faisait un moment que l’idée d’associer ces bulles me chatouillait l’esprit. J’avais testé des accords sur le whisky et autres spiritueux, cafés extraits à froid et fromages.

J’en suis désormais convaincu, les mets s’accordent majestueusement avec une mousse.

 

Accord fantôme

Mon petit préféré du moment, c’est l’œuf… Par sa texture et les multiples possibilités de cuissons possibles, il est Le Produit que je m’amuse à accorder actuellement.

Oeuf Mollet, blettes et émulsion au piment d’Espelette. BP/Blog-Rue89Lyon.

Oeuf Mollet, blettes et émulsion au piment d’Espelette. BP/Blog-Rue89Lyon.

Si j’avais dû proposer quelques accords sur le vin, je vous aurais sans doute parlé de cépages viognier, muscat , roussanne, chenin et même savagnin, qui, par leur côté aromatique et frais, adoptent merveilleusement le gras, la douceur mais aussi la finale légèrement métallique de l’œuf (ce dernier aspect mettant la barre très haute pour réaliser de bonnes épousailles). Nous aurions également pu causer de vins rouges pour des associations sur la truffe (entre autres), mais l’heure est à la bière.

Pour réaliser un accord œuf-bière, et d’après ce que je viens d’énumérer juste au dessus, j’opte donc pour une bière fruitée, ample mais avec de la fraîcheur (notes d’agrumes type pamplemousse et acidité).

Ce jour là au Garage à Manger, le taulier s’est pris au jeu. Il m’a parfaitement suivi dans mon idée puisque le coquin s’en est allé chercher une bière blanche ardennaise (non présentée à la carte) qui s’est vue être un accord redoutable avec l’œuf mollet et son émulsion au piment d’Espelette.

Les bulles dégraissent les gras de l’œuf et de l’émulsion; l’acidité de la blanche apporte de la fraîcheur et de la légèreté au plat. Les agrumes viennent intensifier les saveurs de blettes. Accord au sommet, accord Fantôme.

 

La suite en photos :

Parmentier de Veau aux légumes de saison. La régalade.

Parmentier de Veau aux légumes de saison. La régalade.

La sœur maléfique qui te magnifie le veau, puis le tiramisù (notes torréfiées pour cette bière bruxelloise).

La sœur maléfique qui te magnifie le veau, puis le tiramisù (notes torréfiées pour cette bière bruxelloise).

Notes de café et de chocolat pour finir… La Dark Sister n’a pas démérité sur le Tiramisù. Accord de furieux ! BP/Blog-Rue89Lyon.

Notes de café et de chocolat pour finir… La Dark Sister n’a pas démérité sur le Tiramisù. Accord de furieux ! BP/Blog-Rue89Lyon.

Bon alors, vous faîtes quoi à la même période l’année prochaine, vous vous joignez à nous, bande de lampions ?

 

Partager cet article

Voir tous les articles de ce blog
L'AUTEUR
Benjamin Poussardin
Benjamin Poussardin
Cuisinier en quête d'étoiles, j'ai fini par prendre la voie du "dit Vin". Sommelier puis fondateur d'une société spécialisée en la matière, je travaille avec les vignerons. A force de tenter d'étancher ma soif, j'ai compris que les vins trop techniques n'étaient pas faits pour moi. Mon palais et mon corps n'acceptent plus de boire du chimique. Je suis donc parti sur la voie du bio, de la biodynamie et des vins naturels.
En BREF

Fête des Lumières 2016 : la carte interactive

par Le Petit Bulletin. 1 034 visites. 1 commentaire.

Docu sur le Parc OL : un journaliste de France 5 agace Gérard Collomb

par Louis Tanca. 820 visites. 3 commentaires.

Effet François Fillon à Lyon : le juppéiste Michel Havard met entre parenthèses sa vie politique

par Rue89Lyon. 994 visites. Aucun commentaire pour l'instant.