Vigies 

L’Etat condamné après le suicide de Julien à la prison pour mineurs de Meyzieu

SUR LYONPREMIERE.FR

Le tribunal administratif de Lyon a condamné l’Etat à verser des dommages à la famille de Julien, un adolescent de 16 ans qui s’était pendu en 2008 dans un établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) du Rhône. L’Observatoire international des prisons (OIP) a déjà tiré la sonnette d’alarme sur les conditions d’incarcération de l’établissement.

La mort de Julien, retrouvé pendu à la fenêtre de sa cellule au moyen d’un drap noué autour du cou dans l’EPM de Meyzieu, le 2 février 2008, avait constitué le premier cas de suicide dans ce nouveau type d’établissement ouvert en juin 2007, créant une vive polémique à l’époque.

La famille avait décidé d’attaquer l’Etat et l’établissement car le suicide de Julien avait été précédé d’innombrables alertes. Il avait déjà fait trois tentatives auparavant.

La suite sur lyonpremiere.fr

Partager cet article