Vigies 

Emprunts toxiques: la Ville de Saint-Etienne assigne Dexia en justice

actualisé le 17/01/2014 à 09h58

La mairie de Saint-Etienne va assigner la Sfil (Dexia) en justice, pour trois emprunts toxiques signés avec la banque en 2007 à hauteur de 28 millions d’euros chacun sur 25 ans, a annoncé la ville dans un communiqué lundi (repris par l’AFP, via leparisien.fr). « Les pénalités pour en sortir s’élèvent à 46 millions d’euros fin mars 2013, ce qui rend impossible leur renégociation », est-il précisé.

« Afin de défendre les intérêts des contribuables mis à mal par ces stratégies spéculatives inacceptables, il a été décidé d’engager une démarche judiciaire contre la Sfil (Dexia). »

« L’hypothèse d’une sortie négociée suite à de nouvelles propositions de la Sfil n’est pas écartée », est-il écrit dans le communiqué.
La Ville de Saint-Etienne pourrait conclure un accord, comme elle l’avait fait en novembre dernier avec la Royal Bank of Scotland, suite à une décision de justice qui lui permettait ne pas rembourser cet emprunt toxique.

A lire sur leparisien.fr

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Une marche à Lyon pour la journée de lutte contre le sida

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Au Forum de l’entrepreunariat, bien-être et zénitude du porteur de projet

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Cour d’appel de Lyon : l’affaire du Center Parcs de Roybon renvoyée en décembre

par Rue89Lyon. 578 visites. 1 commentaire.