Vigies 

Emprunts toxiques : prison avec sursis pour lex-adjoint aux finances de Saint-Etienne

actualisé le 04/02/2014 à 23h27

Antoine Alféri, ex-adjoint aux finances de la ville de Saint-Etienne, vient d’être condamné par la justice pour délit de favoritisme et non-respect du code des marchés publics.

8000 euros d’amende et quatre mois de prison avec sursis. Telle est la peine prononcée à l’encontre d’Antoine Alfiéri. L’ex-adjoint aux finances de Michel Thiollière, entre 2001 et 2008, n’était pas seul sur le banc des accusés. A ses côtés, Jean-Michel Rastel, nommé, (sans appel d’offres donc) conseil financier de l’équipe municipale, a été condamné à 4000 euros d’amende et de 3 mois de prison avec sursis.

Le contexte : les emprunts structurés et toxiques contractés par l’ancienne majorité municipale (UMP) de Saint-Etienne, et devenus la croisade de l’actuel maire PS Maurice Vincent.

A lire dans l’édition payante du Progrès du 13 avril 2013.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 843 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 761 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 625 visites. Aucun commentaire pour l'instant.