Appartement 16
  • 16:39
  • 15 janvier 2012
  • par Laurent Burlet

Exclus du FN, les « néofascistes » manifestent à Lyon

2341 visites | 63 commentaires

Les crânes rasés étaient nombreux, ce samedi à Lyon. À l’appel des Jeunesses nationalistes, un nouveau groupuscule formé par des exclus du Front National, en octobre 2011. Ce mouvement a pu compter, pour faire le nombre, sur l’appui de Suisses et, surtout, d’autres groupes de la « droite de l’extrême droite », très actifs depuis deux ans à Lyon.


Crédit Photos : Mickaël Draï

Une fois de plus, l’extrême droite a partagé le pavé lyonnais avec les acteurs d’une contre manifestation, organisée par des « antifascistes ». D’un côté, ils étaient 280, de l’autre 1100 (selon la police). Les deux cortèges se trouvaient séparés par un imposant déploiement de forces de l’ordre et par la Saône dont les ponts avaient été bloqués. Ils ne se sont jamais croisés.

Cette fois-ci, ce ne sont pas les Identitaires qui appelaient à manifester. Mais le dernier né de la famille nationaliste, simplement nommé, « les Jeunesses nationalistes ». Un mouvement fondé en octobre dernier par Alexandre Gabriac, 21 ans, le plus jeune conseiller régional, exclu du Front National pour avoir été vu en photo faisant un salut nazi.
Le groupuscule en est à sa deuxième action revendiquée. Pour la première, en plein cœur du centre-ville de Lyon, rue de la République, une quinzaine de militants avait brûlé des affiches des magasins Eram, montrant une famille homoparentale, pour dénoncer l’« hétérophobie ».

Le thème choisi était affiché sur une large banderole de tête : « Afghanistan, honneur à ceux sont tombés – honte à ceux qui les ont fait tuer ».
Le décorum avait été soigné. Tendance marche militaire funèbre. Derrière la banderole, 78 jeunes, principalement des hommes, tous de noir vêtus, avec des tee-shirts frappés de l’aigle doré des jeunesses nationalistes, portaient autant de croix blanches symbolisant chacune un soldat français mort.

En tête de la manifestation, devant les drapeaux à croix celtique, se trouvaient deux autres dirigeants exclus du FN : l’élu de Vénissieux Yvan Benedetti et le conseiller régional Olivier Wyssa.

Partie de la place Carnot vers 15h30, la marche qu’Alexandre Gabriac voulait « solennelle » a rapidement laissé la place aux traditionnels slogans de l’extrême droite : « bleu, blanc, rouge, la France aux Français » ou bien « ni droite, ni gauche : nationalisme ». Les rangs façon militaire n’étaient plus tenus et des insultes racistes ou les « sales gauchistes » ont fusé du cortège.

Arrivé devant le métro du Vieux Lyon, le traditionnel « Saint-Jean est à nous » était repris. Depuis deux ans, Ces groupuscules ont en effet investi le Vieux Lyon, s’y sentant à la maison et le faisant savoir par des tags, des collages d’autocollants et, parfois, des agressions.

« Intérêts israélo-américains » et… Pétain

Les prises de parole se voulaient également solennelles. Devant la cathédrale Saint-Jean, les croix ont été mises en rang et Alexandre Gabriac a procédé à un « appel aux morts » par noms de régiment.

Pour les discours, les vieilles rengaines de l’extrême droite ultranationaliste ont été ressorties. Antoine Gandillon de l’hebdomadaire Rivarol, Yvan Benedetti et Alexandre Gabriac ont, tous les trois, fustigé l’envoi de soldats en Afghanistan au nom d’ »intérêts israélo-américains ». Yvan Benedetti :

« Les soldats sont morts pour des intérêts contraires aux nôtres, des intérêts mondialistes, qui ne sont pas ceux de la France. (…) La communauté internationale n’est que le faux-nez des intérêts israélo-américains (…). Or Israël, cet Etat, cette vérue, n’a plus aucune légitimité et donc doit disparaître ».

En guise de conclusion, et avant que les manifestants ne se dispersent, Alexandre Gabriac a tenu à citer le maréchal Pétain « l’un des plus grands militaires que nous ayons connu en France », estime-t-il, en lançant un énigmatique : « courage on les aura ! ».


Alexandre Gabriac et un membre du service d’ordre.

Pour Alexandre Gabriac et ses amis, les valeurs « travail, famille, patrie » et la figure du maréchal Pétain sont sacrées. Son mouvement a en effet été lancé au Forum de la nation d’un autre groupe, l’Œuvre française, organisé à Lyon le 15 octobre dernier par Yvan Benedetti. Lors de cette réunion, un hommage a été rendu au maréchal pour les soixante ans de sa mort.

Un mouvement « néofasciste »

L’aigle et le faisceau comme symbole, le rejet de la démocratie ou l’adoration de l’armée… Pour Stéphane François, politologue spécialiste des droites radicales, au Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe (LCSE), de l’Université Marc Bloch de Strasbourg, ce groupuscule relève du “mouvement néofasciste” :

« Ils font preuve d’un nationaliste exacerbé, antidémocratique et viril, le tout accompagné d’une foi chrétienne et d’une xénophobie typique de ces milieux. Ils se sentent proches de groupuscules néofascistes comme la « CasaPound » en Italie et la Phalange espagnole (avec qui ils entretiennent des “liens officiels”, ndlr). Ce nationalisme est assorti d’un anti-américanisme virulent. Nous retrouvons dans leur discours, la position typique de ces mouvements néofascistes : ni droite, ni gauche, anticapitalisme, éloge d’une économie organique, et l’idée d’un nationalisme européen. Leur emblème est à ce niveau explicite : il s’agit de l’aigle fasciste dont les serres tiennent un faisceau».

Compter sur les copains

Pour le moment, les Jeunesses nationalistes restent groupusculaires. Même si Alexandre Gabriac a réussi à rassembler 280 personnes, il le doit à des Suisses qui ont fait le voyage de Genève et, surtout, aux autres mouvances de la « droite de l’extrême droite » lyonnaise, très active depuis deux ans, dont des militants avaient fait le déplacement.

  • Le Groupe Union Défense (GUD) qui a été recréé à Lyon en septembre par un proche de Gabriac, Steven Bissuel. Le GUD a fait parler de lui lors de la rentrée de Bruno Gollnisch (cadre historique du FN) à Lyon-III. Mais aussi lors d’une manifestation devant les bureaux de France 3 fin décembre, au cri de « Christianophobie, ça suffit », suite à la diffusion d’un documentaire sur le Christ. Une personne se revendiquant du GUD a également été interpellée pour des tags néo-nazis, dans une commune du Nord du département du Rhône.
  • Les Identitaires qui sont les plus nombreux, les plus actifs et les plus implantés grâce à leur local du Vieux Lyon. Le 14 mai dernier, ils organisaient un rassemblement place Saint-Jean en remplacement de la Marche des cochons. Une manifestation sauvage s’en est suivie : slogans islamophobes, saluts nazis et saccage de deux restaurants kebabs. Dernièrement, ils ont perturbé un concert de RESF.

Satisfait par sa capacité à mobiliser, Alexandre Gabriac a annoncé d’autres manifestations à venir : « nous avons montré que la jeunesse nationaliste unie tenait la rue et n’était pas prête de la déserter ».

Demande d’interdiction et hacking

En face, chez les militants antiracistes et antifascistes, on se demande comment contrer cet actvisme des groupuscules de la droite du FN.
Le Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite, qui regroupe une trentaine d’organisations de gauche*, a contre-manifesté. 1100 personnes ont marché de la Guillotière à Bellecour, dont plusieurs élus comme Philippe Meirieu (candidat d’Europe-Ecologie Les Verts), Nathalie Perrin-Gilbert, la maire socialiste du 1er arrondissement ou le premier adjoint au maire de Lyon, Jean-Louis Touraine (PS). Ils demandent la dissolution de ce groupuscule dont l’idéologie, disent-ils, « se rapproche de celle des régimes nazis et fascistes du siècle dernier », en se rendant bien compte que sans actes répréhensibles juridiquement imputables à ces groupes, « il reste difficile d’interdire un mouvement politique ».

Plus direct, des hackers « Anonymous-antifa », issus du mouvement des Anonymous, ont mis à mal, dans l’après-midi de samedi, trois sites d’extrême droite, dont deux de la mouvance nationaliste : « Le Cercle du Six février » et « Jeune Nation » d’Yvan Benedetti. Des listings de sympathisants et de militants avec leurs données personnelles ont été également piratés puis diffusés, notamment via Twitter. Une opération que ces hackers ont eux-même intitulée « Lyon propre ».

Selon Le Progrès (édition papier), quatre « antifascistes » ont été interpellés, dont trois qui auraient tenté d’approcher le cortège d’extrême droite et un pour le port d’une matraque télescopique.

> le 15 janvier à 20h24 : le porte-parole des Jeunes Identitaires lyonnais, Damien Rieu, a contacté Rue89Lyon pour déclarer « qu’il n’y avait aucun militants identitaires dans le cortège ». Nous maintenons nos informations sur la présence de certains de leurs militants,  même si l’organisation des Jeunes Identitaires n’appelait pas à manifester aux côtés des Jeunesses nationalistes.

*Collectif 69 de Vigilance contre l’Extrême-Droite : MFPF, RESF, CGA, CNT, Sud éducation, Solidaires, la CGT vinatier et CGT éducation, CRASS, PG, le PIR, NPA, GU, PS, PCF, SOS Racisme, LDH, le CRI, UJFP, Les Voraces, La Rafal, Résistance Citoyenne Ouest Lyonnais, Ras l’Front, MRAP, Jeunes Ecologistes



Partager cet article


Soutenez Rue89Lyon Vous avez apprécié cet article ?
Abonnez-vous pour que Rue89Lyon puisse
en produire d'autres et plus.

Publicité

À vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 characters available

63 Commentaires postés

  1. Pour un petit compte-rendu (subjectif necessairement) de la manifestation antifasciste, et des photos (parcequ'on voit un peu que des nazis là au dessus), vous pouvez jeter un oeil sur http://rebellyon.info/Les-rues-de-Lyon-ne-sont-pa

    Y'a aussi pas mal de détail sur le hacking des sites fascistes.

  2. Où avez-vous vu des agressions hier, et où avez-vous vu des tagueurs ???

    • Nous parlons de la situation, dans le Vieux Lyon, depuis environ, deux ans. Le lien de ce paragraphe renvoie à notre article sur la question. Samedi, à notre connaissance, il y n'a eu ni agressions, ni tags. Nous avons rajouté cette précision temporelle.

  3. Loin de moi l'idée d'être sympathisant de ce groupe d'extrême droite, mais si je comprends bien, les contres-manifestants de "gauche" sont donc pour l'invasion de l'afghanistan… Ca me rapelle une vieille phrase de Pasolini…

    • Non, vous n'avez pas bien compris

      • Il semble que si. Vous faites une contre manif', donc vous n'étiez pas d'accord sur leur thème. Colonialistes !!!

        • Tu fonctionnes que en binaire ? Si les nazis défilent en disant que les crêpes c'est bon et que tu fais un défilé contre les nazis alors t'aime pas les crêpes ???

          • Donc la meilleure façon de combattre l'extrême droite, c'est de dire qu'll pleut même si il fait beau, parce qu'ils disent qu'il fait beau. Merci pour cette leçon d'intelligence tactique politique. J'ai nommé Pasolini, mais c'est vrai qu'à votre niveau ça doit pas trop vous parler…

          • T'as vraiment du mal à comprendre… arrête donc tes paralogismes et concentre toi très fort.

          • Je vais développer ma pensée alors.
            Pasolini disait en substance que les antifacistes étaient les vrai fascistes d'aujourd'hui, car in fine ils étaient du côté du fascisme actuel, la société de consommation libérale. Quand on connait un peu le personnage, il n'est pas diffcile de comprendre que Pasolini ne défendait pas les néo-fascistes ou tout autre militant de la droite extrême. Il exprimait simplement l'idée que les militants antifascistes étaient les idiots utiles du système, luttant "courageusement" contre quelques centaines de personnes, (aussi stupides soient elles…), alors que les vrais problèmes sont ailleurs…

          • sinon tu peut te renseigner un peut … voila l'appel a manifesté : https://rebellyon.info/Non-au-racisme-non-a-l.htm

          • Il me semble que réfléchir sur les paroles de Pasolini est trop demander aux "antifas"…
            L'extrême-droite défile, ils défilent. Le jour où l'extrême-droite disparaîtra, ils s'ennuieront à mourir.
            Bref, ce sont les idiots du système. Les chiens qu'on sort pour faire croire que l'extrême-droite a des opposants farouches, alors qu'il n'y a en face que des crasseux, plein de haine du flic, des drogués, et des cas sociaux…

          • je préfère me faire chier et que les idéaux d'extreme droite disparaisse personnellement

          • "ho oui je suis drogué crasseux cas-sos anti flic, et chui même juif et arabe.. . il parait que t'a des propos intolérable, où y'a pas de tolérance, tu sais donc pas que c'est pas bien d'être raciste ?" le grand detournement, chacun ces sources 🙂

    • Ridicule!!!!
      C'était une manifestation anti-fasciste. A aucun moment il n'était question de répondre à quelque point que ce soit de l'argumentaire des néo-nazis.

    • Un peu de logique élémentaire… Votre conclusion revient à ceci :
      Jacques aime les bonbons et manger épicé. Pierre n'aime pas manger épicé et reproche à Jacques de mettre trop d'épices. Donc Pierre n'aime pas les bonbons.
      Logique non ?
      😛

      • Sauf que si Jacques n'a dit que "J'aime manger épicé", dur de lui répondre "Je suis contre toi, car tu aimes les bonbons"…
        Cette contre manif cherchait un prétexte, c'est tout !

  4. je suis partagée entre l' envie de pleurer de voir cette vermine fasciste se pavaner de la sorte ! et l'envie de leur balancer mon manche d'aspirateur en travers la tronche.
    ces mouvements doivent être interdits, un point c'est tout.

  5. Dans les années 1988 à 1990, un petit groupe de boneheads a perpétré des agressions racistes à Lyon. Très vite, un groupe de défense s'est organisé. Entre autre, il y a eu une descente dans un local fasciste de l'époque. Je me souviens aussi de bonheads chassés en plein jour et en plein centre ville. Il y a eu des articles dans la presse à l'époque.

    Les boneheads, après quelques fractures et des dents en moins, ont préféré se faire plus discrets. Beaucoup ont viré casual et ont arrêté de parader en ville en treillis. Surtout, les agressions ont cessé.

    Et puis, petit à petit, les plus durs des boneheads ont vieilli. Ils se sont rangé. Et nous avons eu 20 ans de calme relatif. Mais la menace est de retour.

    Cependant, je préférerais une solution pacifique. Si quelqu'un en trouve une qui soit aussi efficace.

    • Les gauchiste qui font le jeux des fasciste … c'est est pour vous c'est normal ???

      • Non ce n'est pas normal. Je dis juste que la seule solution pacifique efficace aurait été de ne pas en arriver là. Maintenant j'ai peur qu'il soit trop tard et que les fascistes soient installés pour longtemps à Lyon comme c'est le cas dans d'autres villes de France. Alors que nous étions plus ou moins épargnés jusqu'à il y a peu. Voir des jeunes gens défilés en revendiquant l'héritage de Pétain, dans la capitale de la résistance, cela me brise le coeur.
        Mais comment lutter efficacement et pacifiquement quand la démocratie est mise à mal par la finance. Fillon veut que les programmes économiques soient validés par les agences de notation ! Sarkozy a été le caniche de Bush et à renforcé le contingent français en Afgha. La seule solution pacifique et efficace était de faire de la pédagogie préventive. Mais à quoi bon faire de la pédagogie au niveau local quand l'UMP et le PS au niveau national, provoquent le désespoir, le ressentiment, et donc la haine ?

  6. On ne peut que déplorer la complaisance de l'Etat par son préfet et le maire de Lyon pour leur laxisme vis à vis de ces groupes qui défilent militairement, et de laisser perdurer des lieux de rencontres de ces fascistes!
    Quand on voit l'énergie et le zèle déployer pour l'affaire Tarnac qui fait pshiitt !!
    Et pour les néo-nazis rien il y a de quoi s'interroger! !!

    • après c'est toujours le même problème, faut il être intolérant avec m'intolérance ? (je te rassure, je pense que oui, mais il est vrai que c'est une solution anti démocratique et que refuser de laisser s'exprimer des gens parce que leur cerveau est limité peut etre comparer a refuser de laisser s'exprimer des gens parce qu'il sont barbus…)

  7. D'un côté et de l'autre, de la Saône en l'occurrence, les deux béquilles idiotes utiles du système avançaient. Le système avance sur ses deux jambes, ses attributs génito-damoclètiques au dessus de vos têtes, périnée qui vous masque le soleil. Crétins !! Crétinus !! Crétinibus !! Vous croyez qu'il s'en trouve des gens pour vous aimer et vous admirer ?? Non. Pour vous féliciter ? Lloyd Blankenfeld dans son fort intérieur et souriant comme une immonde salope vous attribue le même satisfecit. Sur ses deux jambes que je vous dis, ses énormes testicules, la tête et les épaules qu'ils vous chargent ! Courbez la tête, connards caudinés !

  8. la gueguerre de l'extreme droite continue tjs… la grosse division de l'extrême est de savoir qui est l"ennemie principale :
    1/ les juifs
    2/ les musulmans/arabes

    les premiers veulent construire une alliance (temporaire) avec les musulmans contre les juifs (tendance Soral, etc…)

    les seconds avec les groupes sionnistes qui agissent en faveur de l'islamophobie en reprennant leur discours et leur aide dans certaines actions (LDJ, CRIF, UPJF,…).

    c'est la seconde tendance qui semble avoir le plus de poids, le FN et une bonne partie des groupuscules identitaires ont choisi comme première ligne de front l'islamophobie.

  9. "Pour le moment, les Jeunesses nationalistes restent groupusculaires. Même si Alexandre Gabriac a réussi à rassembler 280 personnes"

    suisses ou pas, 280 c'est trop.

  10. Oui, enfin, quelques précisions et surtout pas d'amalgame…
    Je suis contre le gouvernement US et contre la politique d’Israël et je pense que la politique extérieure des USA depuis ces 30 dernières années a mené au chaos, la misère, la dictature et la corruption à tout va, je dis ça en me basant sur desfaits qui n'ont pas été écrit par des fascistes mais par des juifs américains. Cela ne fait pas de moi un fasciste avéré. Si certains se disent tiens, il est contre les states donc il est fascistes, oulala, où va t-on…. certes, ces chiens de nationalistes pétainistes méritent une jolie fosse commune sans noms ni inscriptions, ils ne doivent surtout pas être ignoré. Le fait qu'ils se démarquent du FN n'est pas anodin, ce n'est qu'une manœuvre pour ne pas effrayer les petits naïfs qui vont voter FN pensant que ce parti est désormais respectable, chassez le naturel, il revient au galop et nul doute que si le FN passe, ces excités seraient aux premières loges…..
    Hommage aux anonymous qui ont piraté leur site.

  11. "Ceux qui les ont fait tomber" , on entends "les talibans"
    Mais ce n est pas ce que je lis sur la banderole :
    "Ceux qui les ont fait tuer" n a pas le même sens.
    Nous avons là une belle faute journalistique.
    (sans chercher à valoriser le thème lui même.)

    • @Et Oui : l'erreur a été corrigée : sur la banderole de tête, on pouvait lire "Afghanistan, honneur à ceux sont tombés – honte à ceux qui les ont fait tuer"

      • Je suis toujours ébahi de voir que cette erreur a été reprise dans de nombreux sites. Vous ne faites pas de l'information, vous recopiez des dépêches… le journalisme est à l'agonie sur le Net.

  12. « les « néofascistes » manifestent à Lyon »

    ► Ils peuvent compter sur les médias de gauche pour leur faire publicité.

  13. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas, ça vaut ce que ça vaut, mais il y a des choses intéressantes dans ce documentaire et ça peut-être aussi une sorte de mode d'emploi pour la "prévention anti-cons" pour la jeunesse lyonnaise.

    antifa chasseurs de skin : http://www.youtube.com/watch?v=0Dn2NRvrR-U

    Et "la jeunesse emmerde le front national" , ne l'oublions pas.
    un (vieux) jeune.

    • exclus du FN, il faut se dire qu'au moins ils ne voterons pas pour la grosse blonde

      • J'en suis pas aussi sûr que toi.
        Comme le dit très bien quelqu'un plus haut, ils ne sont exclus du FN que parce que ce parti politique veut se donner une respectabilité. Mais les néo-nazis qui ont défilé se precipiteront aux urnes pour voter Marine. Elle pourra compter sur chacune de leur voix parce que contrairement au reste de la population, ces groupes sont excessivement politisés et se déplacent à chaque élection.
        Voilà comment le FN fait 15%: ses électeurs se déplacent systématiquement pendant que le reste de la population regarde Drucker.

      • J'ai bien peur que "Mouais" ait raison, ça ressemble plutôt à une stratégie de la part du fn de rejeter ces groupuscules, pour se racheter une image (les mémoires sont courtes). Mais la grosse blonde sait très bien que ces types là voteront pour elle a défaut d'un autre candidat pour les présidentielles.

  14. de quoi ces gens ont ils peur?
    est ce vraiment grave d'etre different?
    je suis sur que le sujet pôurrait disparaitre si c'est gros debiles pouvaient au moins une fois etre l'etranger d'un autre
    les gars baaraient vous aller voir le monde soyez confronté à votre propre violence et vous verrez

  15. La gangrène se propage à la Guillotière, ça c'est le pompom ! http://rebellyon.info/Un-QG-de-l-extreme-droite-r
    Pour ceux qui habitent le quartier, n'oubliez pas d'aller y déverser vos poubelles.

    Autre problème : le collectif de vigilance contre l’extrême droite me semble un peu ralenti par certaines visées électoralistes ( tendances PS, Front de Gauche… et j'en passe)
    De plus, votre article ne semble pas insister sur l'importance du cortège libertaire et tout simplement des manifestants sans étiquette.

    Loin de moi l'idée de vouloir semer la division au sein du "front anti fasciste" mais il me semble que l'heure est à une riposte collective, radicale et déterminée et non à la campagne électorale.

    " Al cha'b yourid al mawt al fashiya" Le peuple veut la mort du fascisme

  16. Quelqu'un a-t-il des précisions sur l'origine des suisses en question, parce que cela nous intéresse à Genève

  17. "Hétérophobie" non vraiment ils ont osés?
    Merci pour ce petit fou rire.
    y'en a marre de ces tabassages d’hétéros, de ces insultes heteros, de cette societé qui dés l'enfance a coup de disney nous montre que le seul amour possible est entre deux princes charmants. c'est franchement pas facile de vivre sa sexualité d’hétéro après 2000ans de christianisme, dans une societé qui ne leur accorde pas même la possibilité d'une union, et il y'a encore 30ans considérait l'heterosexualité comme une maladie mentale. Sans parler des pays ou etre hetero peut vous valoir la peine de mort.
    tout cela sans parler des désagréments que subissent les heteros au jour le jour, clichés sur leur vie de couple, regards ahuris dans la rue lorsqu'ils se tiennent la main.
    et dire que l’État laisse perdurer ce climat en n faisant rien pour la cause hetero, pas même une loi punissant l'heterophobie, heureusement que les néonazis sont la pour denoncer haut et fort ce grave problème de société !

  18. Jeunesse nationaliste, voilà du bon fumier en tas qui mériterai deux trois pommes pourries !
    Un seul mérite, le regroupement et la prise de position…

  19. le problème reste toujours le même:
    est ce qu'on fait des contre manif, ou est ce qu'on en parle pas???
    c'est vrai qu'une contre manif ça leur fait pas mal de pub et ne pas en parler ça fait un peu comme si on s'en foutait. enfin sans contre manif y aurait pas eu de barrage policier sur les ponts. alors oui, les fafs sont restés "chez eux" mais on a empêché pas mal de gens d'aller faire les soldes!
    ahahah

  20. ne pas leurs laisser le haut du pavé! leur faire voir que l'on sera toujours plus fort qu'eux! plus on les laisse faire plus ils se santes fort! ne jamais relâcher la vigilance sur le fascisme , continuons le combat! courage à toutes et tous!

  21. En tant que chrétienne, je me demande de quel droit de tels groupes peuvent se dire chrétiens. Quelle évidente contradiction entre les paroles de l'Evangile et la haine prônée par ces groupes !

    • je ne suis pas croyant, mais je comprends bien votre indignement.
      Les musulmans ont aussi le droit à ce genre de "groupuscules", tout cela n'a rien à voir avec le message de ces religions il me semble.
      On trouve tout ce qu'on veut dans n'importe quel bouquin..

  22. "le tout accompagné d’une foi chrétienne et d’une xénophobie typique de ces milieux."

    Quelle foi chrétienne ? Je suis sûr que pas 1% des ces gens n'auraient pu dire ce que dit l'Eglise sur les migrants, dont c'était dimanche la journée, d'ailleurs. Alors bon, ils sont peut-être attachés au christianisme comme racine, mais sûrement pas comme foi.

  23. Lyonnais, aimez vous les uns les autres!

  24. La France Vichiste n'est pas morte

  25. Et pendant ce temps là, toute la journée de samedi les « chefs de section » et cadre de Troisième Voie était reçu dans un restaurant de la jolie commune de Crémieu dans l’Isère à 45km de Lyon pour discuter chiffon je présume. AHHHH les belles façade pour faire peur à tous le monde pendant que les « cerveaux » complotent en secret.
    Ce village c’est le mien et j’ai honte de savoir qu’il y ont trouvé des gens pour les accueillir.
    Mais au moins le ton est donné. les infos ont circulé.
    plus d’info sur http://rebellyon.info/Samedi-la-creme-des-neo-naz

  26. ça me fait bien rire le côté propret du "Collectif 69 vigilance contre l'extrême droite" alors qu'ils rassemblent des anarchistes cagoulés casqués et armés (regardez les photos de leurs manifs), des staliniens, des islamistes et des membres du Parti Socialiste ou des Verts, le tout avec la bienveillance de la préfecture.
    Pour en savoir plus (j'espère que vous laisserez les liens comme vous laissez ceux de Rebellyon) http://lyon.novopress.info/15435/socialistes-stalhttp://lyon.novopress.info/17881/des-militants-de

    Concernant le hacking, vous oubliez de signaler que les hackers ont aussi diffusé les adresses personnelles, les numéros de téléphones et les courriels de plusieurs dizaines de militants et sympathisants des mouvements visés. On appelle cela de la délation non ?