Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Lyon, des marchandises arrivent dans le centre-ville par bateau
Actualité  Transport 

A Lyon, des marchandises arrivent dans le centre-ville par bateau

par Pierre Lemerle.
Publié le 29 juin 2022.
Imprimé le 13 août 2022 à 08:29
1 238 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Ce mercredi, un bateau moteur puis des vélos-cargos ont livré le centre-ville de Lyon en marchandises. Une opération qui va désormais se répéter chaque jour, marquant le début d’une petite révolution logistique au cœur de la métropole.

Après les annonces de fin d’année, c’est maintenant officiel. Ce mercredi 29 juin, la société alsacienne ULS (Urban Logistic Solutions) a lancé son dispositif de logistique fluviale à Lyon après l’avoir lancé à Strasbourg en 2020. 

Des fûts de bière ont été transportés via un bateau moteur du port Édouard Herriot de Lyon au pont Morand, au niveau des Terreaux. Des vélos-cargos ont ensuite chargé leur livraison pour l’amener dans les commerces du secteur. Une logistique visible des quais, que les curieux pourront désormais observer six jours sur sept.

bateau à Lyon
Les marchandises vont arriver par bateaux sur un quai VNF du Pont Morand, à Lyon. © PL/Rue89Lyon.

Des bateaux d’une capacité de 122 tonnes pour amener des marchandises au centre de Lyon

Après une série d’expérimentations, c’est la première fois qu’un système de livraison fluvial, prenant en compte la livraison du dernier kilomètre, se met en place de façon pérenne entre Rhône et Saône. Grâce à des grues 100 % électriques et 15 vélos, de 15 à 20 tonnes de marchandises (de la bière, des palettes, etc.) seront transportées chaque jour vers les commerces du centre-ville avec un aller-retour quotidien. Un bâtiment logistique de 2800 m² va être construit sur le port de Lyon pour le stockage. Il recevra également des « déchets » des commerces (des fûts vides notamment) qui reviendront également par le Rhône.

A terme, ULS souhaite faire tourner deux bateaux fonctionnant au gaz naturel liquéfié (GTL) sur le Rhône avec des barges d’une capacité de 122 tonnes. Bien que produisant du CO2, ces derniers sont très peu émetteurs de particules. Un avantage incontournable pour les habitants.

« Il s’agit d’une révolution logistique et d’un changement porteur d’espoirs pour le transport de marchandises lyonnais », s’est réjouit le maire de Lyon, Grégory Doucet.

Moins polluants, moins bruyants… Les bateaux moteurs vont permettre d’éviter, pour l’instant, la circulation de 150 camionnettes en ville.

« Si ce type de projets peuvent aujourd’hui se développer, c’est bien parce que la ZFE a été voté en 2019 », met en avant, pour sa part, le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard.

bateau à Lyon
L’entreprise alsacienne ULS est allée plus vite que des entreprises locales pour s’implanter avec ses bateaux à Lyon. ©PL/Rue89Lyon.

Vers de nouveaux bateaux et de nouvelles entreprises pour livrer dans le centre de Lyon ?

Dans les esprits depuis une dizaine d’années, ce dispositif pérenne est la première réalisation « concrète » de logistique fluviale à Lyon. Depuis 2015, le Toulousain Jean-Marc Samuel avait effectué plusieurs livraisons en bateau moteur avec son association Agir pour le fluvial. Plus récemment, une autre embarcation avait ramené des bouteilles de Beaujolais du port de Villefranche. Mais ces dernières restent des expérimentations.

L’idée pourrait bien faire des petits.

« Les villes ont été construites autour des voies d’eau, rappelle simplement Thierry Gimbaud, directeur général de VNF. La desserte urbaine par le fleuve n’en est que plus simple. »

Plusieurs entreprises seraient intéressés pour reprendre des créneaux afin de livrer en ville en associant vélo et transport fluvial. « Elles se marquent à la culotte », nous glisse à ce propos un connaisseur du fluvial. Si les volumes transportés restent faibles par rapport au transport routier, ils commencent à avoir une petite importance. 

A terme, la logistique d’ULS va permettre de transporter près de 40 000 tonnes de marchandises par an. Un premier pas pour retirer des camions et camionnettes du cœur de Lyon.

ULS à Lyon
ULS met en place un dispositif associant bateaux et vélo à Lyon. © PL/Rue89Lyon.
Article actualisé le 30/06/2022 à 09h51
L'AUTEUR
Pierre Lemerle

En BREF

À Lyon, malgré la sécheresse « le Rhône sera navigable au moins 20 à 30 ans »

par Laure Solé. 1 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : Laurent Wauquiez coupe des subventions au parc Miribel-Jonage

par Moran Kerinec. 4 108 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Une sélection culture toutes voiles dehors pour août 2022, à Lyon

par Marine Delrue. 1 043 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×