Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Pup Ginkgo à Lyon : quelle forme prend ce projet niché dans le quartier Gerland ?
Société 

Pup Ginkgo à Lyon : quelle forme prend ce projet niché dans le quartier Gerland ?

par Laurent Burlet.
Publié le 23 mars 2022.
Imprimé le 24 mai 2022 à 21:16
952 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Depuis que la majorité gauche-écologiste est à la tête de la Ville et de la Métropole de Lyon, qu’est-ce qui a changé à Gerland et, particulièrement, autour du projet appelé « Pup Ginkgo » ?

Avec le projet urbain Pup Ginkgo, rue de Gerland, on retrouve la même logique de réorientation qu’à la Zac des Girondins : les 35 accessions sociales à la propriété ont été remplacées par 35 Bail réel solidaire « BRS », un mécanisme qui permet de dissocier le foncier du bâti pour faire baisser le prix de vente pour les acquéreurs et éviter la spéculation immobilière.

>> Cet article est un extrait de notre enquête : A Gerland, les projets urbains de Gérard Collomb réorientés « à la marge »

A l’origine, sur le Pup Ginkgo, les écologistes voulaient également réduire la densité de logements qui vont pousser à côté de l’enseigne Metro. Mais le nouvel exécutif n’a obtenu qu’une réduction très marginale de la surface de plancher (SDP) de la part de Vinci et de BNP-Paribas, qui portent conjointement ce projet nommé « Wellcome ». On passe ainsi de 42 192 à 41 959 m2 SDP de logements, soit une baisse de seulement 233 m2.

Pup Ginkgo à Gerland : « on rehausse d’un côté pour faire des failles de l’autre »

Béatrice Vessiller explique :

« On n’a pas pu renégocier la SDP. On n’a pu négocier que les formes urbaines ».

La vice-présidente de la Métropole de Lyon (EELV) en charge de l’urbanisme précise :

« On rehausse d’un côté pour faire des failles de l’autre, pour mieux intégrer le tout dans le paysage ».

Selon la Métropole, la profondeur de certains bâtiments vont être réduits « pour dégager le cœur d’îlot et favoriser l’ensoleillement des logements ». Pour conserver la même surface de plancher, le bâtiment à l’angle des futures rues Christine Pascal/Françoise Sagan sera rehaussé. Il passera ainsi de 25 mètres à 37 mètres (12 niveaux autorisés; R+11 contre R+8 auparavant). Cette possibilité a dû faire l’objet d’un changement du PLU-H intégré à la modification n°3 dont l’enquête publique est en cours.

La bulle de vente de l'opération portée par BNP-Paribas et Vinci sur le Pup Ginkgo à Gerland. ©LB/Rue89Lyon
La bulle de vente de l’opération « Wellcome » portée par BNP-Paribas et Vinci sur le Pup Ginkgo à Gerland. ©LB/Rue89Lyon

A Gerland, l’héritage de Gérard Collomb

Comment le nouvel exécutif gauche-écolo qui annonce vouloir faire de Gerland, comme du reste de la ville, un « quartier à vivre », « à hauteur d’enfants » ou bien encore « la ville du quart d’heure » applique-t-il ses idées in situ ?

Derrière ces annonces, il y a la réalité des contrats et des chantiers. Gerland, ce sont d’abord des projets lancés sous Gérard Collomb et qui se prolongent : Zac des Girondins, Pup Ginkgo (sur une partie du site Fagor-Brandt) et la transformation de la place des Pavillons.

Comme le reconnaissent volontiers les élus, ce sont des réorientations « à la marge » que l’exécutif à pu réaliser. Et puis il y a, au nord, la friche Nexans au sujet de laquelle la collectivité mène un discret bras de fer avec Bouygues pour, là-bas, tenter d’imposer sa vision de la ville.

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Laurent Burlet
Cofondateur et directeur de publication de Rue89Lyon

En BREF

Pollution aux perfluorés au sud de Lyon : « On fait des efforts de colibri et on s’en prend plein la gueule »

par Pierre Lemerle. 803 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la région de Lyon, la qualité de l’air s’améliore mais la pollution de fond demeure

par Arnaud Fischer. 258 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À la prison de Lyon-Corbas, l’inquiétante augmentation de la surpopulation carcérale

par Arnaud Fischer. 237 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×