Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Rhône : 18 athlètes à suivre aux Jeux olympiques de Tokyo
Actualité 

Rhône : 18 athlètes à suivre aux Jeux olympiques de Tokyo

par Rue89Lyon.
Publié le 23 juillet 2021.
Imprimé le 17 septembre 2021 à 19:19
576 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rue89Lyon vous propose de découvrir 18 athlètes qui sont né·es ou s’entraînent dans le Rhône, et qui pourraient bien décrocher une médaille aux Jeux olympiques (JO) de Tokyo.

Décalée à cause de la pandémie, la 32e olympiade se tiendra du 23 juillet au 8 août. Aviron, basket, athlétisme… Toutes les compétitions pourront être suivies sur les chaînes de France télévision ou sur Eurosport. À noter l’arrivée de cinq nouveaux sports : le surf, l’escalade sportive, le karaté, le baseball et le skate-board. Il est possible de suivre les épreuves sur le site officiel.

Ces Jeux olympiques seront suivis des Jeux paralympiques de Tokyo, du 24 août au 5 septembre. En 2024, les prochains Jeux olympiques auront lieu à Paris. Sur lesquels nous reviendrons prochainement à travers là aussi des athlètes de Lyon et du Rhône.

Rue89Lyon vous propose de découvrir 18 athlètes qui sont né·es ou s’entraînent dans le Rhône et qui pourraient bien décrocher une médaille

Athlétisme : Mélina Robert-Michon à Tokyo pour sa 4e olympiade

Mélina Robert-Michon est née le 18 juillet 1979 à Voiron (Isère). Cette athlète du Lyon club athlétisme est spécialiste du lancer de disque et détient le record français depuis plus de 20 ans. À 41 ans, elle a déjà participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, de Londres en 2012 et de Rio en 2016 où elle a décroché la deuxième place et pulvérisé son propre record au passage.

Mélina Robert-Michon aux Jeux olympiques de Rio, en 2016. Photo CC par Citizen59 via Wikimedia Commons

Floria Gueï est née le 2 mai 1990 à Nantes (Loire-Atlantique). Elle pratique l’athlétisme au club Entente Sud Lyonnais, et plus particulièrement le 400 mètres. A 31 ans, elle a déjà participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et à ceux de Rio en 2016, sans parvenir à se hisser sur le podium. Elle a donné naissance à un petit garçon en 2019 et a repris la compétition en 2020, en pleine épidémie de covid-19.

Flora Gueï
Flora Gueï. Photo CC par Pierre-Ves Beaudoin via Wikimedia Commons

Deux spécialistes du plongeon du Rhône aux JO de Tokyo

Alexis Jandard est né le 23 avril 1997 à Ecully (Rhône). Ce nageur français est spécialisé dans le plongeon et s’entraîne au club de Vaugneray (Rhône). En mai dernier, en plus de se qualifier pour les Jeux olympiques, le jeune homme a décroché la médaille de bronze lors de la finale de la Coupe du monde de plongeon, à Tokyo.

Matthieu Rosset est né le 26 mai 1990 à Lyon (Rhône). Licencié au club de Vaugneray également, le nageur, spécialisé dans le plongeon à 10m, est notamment passé par l’INSEP. A 31 ans, il a déjà participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et à ceux de Rio en 2016 où il est resté plutôt loin du podium. Il a repris la compétition en 2019 après deux ans d’arrêt avec pour objectif de se qualifier pour les JO de Tokyo. Ce qu’il a fait donc.

Un peu de l’OL et du LOU Rugby à Tokyo

Melvin Bard est né le 6 novembre 2000 à Ecully (Rhône). Passionné de football, il a rejoint l’Olympique lyonnais pour la saison 2016-2017 où il a intégré le groupe professionnel peu après, lors de la saison 2019-2020. Les Jeux olympiques de Tokyo seront les premiers de ce jeune footballeur made in Rhône…qui vient de signer à l’OGC Nice. Il a d’ailleurs pris part au premier match de l’équipe de France olympique de football contre le Mexique jeudi 22 juillet (défaite 4-1).

Chloé Jacquet est née le 17 avril 2002 à Viriat (Ain). Elle joue au rugby depuis l’âge de 5 ans où elle a découvert ce sport au Rugby Club de Viriat. En 2017, la jeune femme a rejoint la section du LOU Rugby tout en suivant ses études section sportive rugby féminin du lycée Jacques Brel, à Vénissieux. En 2019, l’athlète a intégré l’équipe de France de rugby. Les Jeux olympiques de Tokyo seront ses premiers jeux.

Un Lyonnais pour l’apparition du skate-board à une olympiade

Cyril Tommasone est né le 4 juillet 1987 à Villeurbanne (Rhône). Il pratique la gymnastique depuis tout petit à la Convention gymnique de Lyon et a une prédilection pour les barres parallèles et le cheval d’arçons. Il a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et à ceux de Rio en 2016 où il a frôlé le podium avec une 4e place au cheval d’arçons.

Manon Brunet est née le 7 février 1996 à Lyon (Rhône). La jeune femme fait partie de l’équipe de France de Sabre et a été sacrée championne de France en 2019. Elle a déjà participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016 où elle a manqué de peu le podium. 

Aurélien Giraud est né le 1er janvier 1998 à Lyon (Rhône). Il a commencé le skate-board très tôt, vers l’âge de 5 ans. Depuis, il use les skate parks de Lyon, et en particulier celui de Gerland, dans le 7e arrondissement. Cette année 2021 marque l’entrée du skate-bord aux Jeux olympiques.

Caroline Garcia est née le 16 octobre 1993 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). Elle a débuté sa carrière dans le tennis à l’ASUL Tennis, à Villeurbanne. Elle a déjà participé aux Jeux olympiques de Rio en 2016, mais a été éliminée rapidement, en double comme en simple. Elle est actuellement 73e joueuse de tennis mondiale.

Caroline Garcia ©Stefan Brending/Wikimedia Commons

Le Cercle de l’Aviron à Lyon, une chance de médaille à Tokyo ?

Matthieu Androdias, licencié au Cercle de l’Aviron à Lyon. À 31 ans, le jeune rameur participe à ses troisièmes Jeux olympiques en Aviron. En 2016, il avait terminé 6e en deux de couple, avec son binôme, Hugo Boucheron après seulement un an et demi de collaboration. Avec son collègue, sa performance sera à suivre.

Hugo Boucheron, licencié au Cercle de l’Aviron à Lyon également. Légèrement plus jeune, Hugo Boucheron est le binôme de Matthieu Androdias en aviron. Tous les deux ont été sacrés champion du monde en 2018 en deux de couple. Ils représentent une chance de médaille importante pour la France.

Mathieu Androdias
Mathieu Androdias et Hugo Boucheron©Fédération française d’Aviron

L’Asvel masculin et féminin bien représentée à Tokyo

Helena Ciak
Helena Ciak ©Pierre-Yves Beaudouin/Wikimedia Commons,

Helena Ciak, licenciée à l’Asvel. À 31 ans, la dunkerkoise d’origine joue comme pivot à l’Asvel depuis 2019. Avec l’équipe de France, elle était remplaçante au dernier mondial en 2018.

Marine Fauthoux, joueuse de l’Asvel. À 20 ans, la joueuse du club de Villeurbanne est une des benjamines de l’équipe. La Paloise de naissance a fait ses premiers pas dans le basket féminin pro à Tarbes. La meneuse va être prêtée lors des deux prochaines saisons par l’Asvel au club de Basket Landes. Sa première sélection en équipe de France remonte à 2019.

Marine Johannes, licenciée à l’Asvel. Avec ses collègues de Villeurbanne, la Normande pourra faire jouer son expérience avec les bleues. Sélectionnée depuis 2015 en équipe de France, elle a déjà trois médailles d’argent en championnat d’Europe à son actif. L’arrière, réputée assez créative dans le jeu, sera une pièce importante pour l’équipe.

Moustapha Fall
Moustapha Fall ©Sakhalinio

Moustapha Fall, licencié à l’Asvel. À 29 ans, le pivot a joué cette année à Villeurbanne. Depuis 2017, il a connu 12 sélections avec les bleus. L’année prochaine, il rejoindra le club grec de l’Olympiakos Le Pirée.

Thomas Heurtel, licencié à l’Asvel. À 32 ans, il fait parti des expérimentés de l’équipe. Il a déjà remporté les championnats d’Europe en 2013 et une médaille de bronze aux championnats du monde, en 2014, à la grande époque de Tony Parker. En poste à l’Asvel, il jouera l’année prochaine à Madrid.

Guerschon Yabusele, licencié à l’Asvel. Ce dernier va rejoindre son collègue Thomas Heurtel à Madrid, l’année prochaine. À 25 ans, il n’a pour l’instant connu que deux sélections. Originaire de Dreux, il a commencé sa carrière non loin de Lyon, à Roanne (Loire).

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Tirs de LBD à Lyon : la responsabilité de l’Etat engagée ?

par Oriane Mollaret. 264 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Métropole de Lyon : la gouvernance des écologistes jugée « anti-démocratique »

par Pierre Lemerle. 423 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Rhône : des chasseurs tout-puissants pour décider des dates d’ouverture ?

par Pierre Lemerle. 842 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×