Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Laurent Garnier à Lyon : rencontrez le « pape de la techno » au cinéma

Le cinéma Le Comœdia (Lyon 7e) projettera ce lundi 19 juillet en avant-première le documentaire de Gabin Rivoire, « Laurent Garnier : Off the records ». Vous y serez mieux qu’à Cannes car, aux côtés du réalisateur, seront présents deux monstres sacrés de la techno, Laurent Garnier autour de qui le film a été réalisé, et Jeff Mills en guest star.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Laurent Garnier, Off the record - un documentaire de Gabin Rivoire

Rue89Lyon fait gagner à ses abonnés 5 x deux places pour cette soirée, déjà complète. Pour participer au tirage au sort, il faut donc être abonné et envoyer un mail à hello@rue89lyon.fr avec pour objet « Places Laurent Garnier ». Vous pouvez vous abonner par ici. La soirée sera animée par Dalya Daoud, rédactrice en chef de Rue89Lyon.

Laurent Garnier, Off the record - un documentaire de Gabin Rivoire
Laurent Garnier, Off the record – un documentaire de Gabin Rivoire

C’est un documentaire passionnant que signe Gabin Rivoire, en forme d’éloge à Laurent Garnier, d’autant plus mérité que le DJ a oublié de faire de son ego un aiguillon artistique. Autour de la trajectoire extra ordinaire de ce petit gars formé à l’hôtellerie, curieux, passionné de musique, le réalisateur propose une plongée, en apnée, dans un gros morceau de l’histoire de la techno.

Ou comment la naissance de la house music a modifié le rapport du public à la nuit, aux clubs. Comment de nouvelles stars internationales sont nées, avec les Djs. Parmi eux, Laurent Garnier, frenchie au talent rapidement repéré par le directeur artistique de la Hacienda, à Manchester. Avant de remuer Paris,

Qu’est-ce qu’une « techno star » ?

Depuis cette époque, Laurent Garnier a imposé la techno, et toutes les dérivés que l’on place sous la bannière, comme un genre musical noble, populaire mais aussi exigent qu’un autre. C’est ce que s’évertue à prouver le documentaire de Gabin Rivoire.

Nombre de ses pairs parlent de lui en des termes plus qu’élogieux.

« C’est le DJ des DJs. C’est le genre de DJ qu’un autre DJ va écouter car il sait qu’il va apprendre des choses », dit Jeff Mills dans le documentaire.

« Il est le pape », lâche Black Madonna. « Laurent veut vous faire pleurer », estime Carl Cox. « Ce n’est pas un simple DJ. Il crée une culture », selon Peggy Gou. Pour Georgia Taglietti, du Sonar Festival, Laurent Garnier est « exactement l’opposé d’une rock star. Il est une techno star ».

Trente ans de carrière et Laurent Garnier reste infatigable, lassé ni de la musique, ni des lieux où elle se joue, ni de la foule, ni des conversations entre lui et elle. On le voit transmettre également dans un lycée, autour d’un projet d’exposition, à inventer. Laurent Garnier est une « icône », estime Miss Kittin.

Tous les fondus de musique trouveront immanquablement leur compte dans ce documentaire, tant la vibration partagée est bien décrite et filmée.

Laurent Garnier, comme Jeff Mills, sont par ailleurs programmés à Nuits Sonores, festival qui aura lieu du 20 au 24 juillet prochain à Lyon.


#Culture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Pierre Zeimet à gauche, Cédric Dujardin à droite, sur le rooftop du Sucre. ©LS/Rue89Lyon

Photo : LS/Rue89Lyon

Une soirée au Loft Club, avant la pandémie ©LoftClub

Photo : LoftClub

Partager
Plus d'options