Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Elections régionales : et à la fin, c’est Laurent Wauquiez qui gagne
Politique 

Elections régionales : et à la fin, c’est Laurent Wauquiez qui gagne

par Dalya Daoud.
Publié le 27 juin 2021.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 00:18
1 287 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Laurent Wauquiez, président sortant d’Auvergne-Rhône-Alpes, vient de remporter les élections régionales ce dimanche 27 juin et part donc pour un deuxième mandat.

Il aura mené sa campagne d’entre-deux-tours sur le ton de la goguenardise, moquant des adversaires placé·es (très) loin derrière lui à l’issue du premier tour, et leur obligation à passer par la case accord-fusion-ralliements (pour ce qui concerne les candidates de la gauche).

Laurent Wauquiez a largement été élu ce dimanche 27 juin pour un deuxième mandat à la tête d’Auvergne-Rhône-Alpes qui durera 7 ans. Un contexte de forte abstention -que le président sortant n’a pas évoqué dans son discours- et une prime aux sortants partout en France avaient déjà quelque peu écrit l’histoire.

Il affiche un score de 55,17%, contre 33,65% pour l’écologiste Fabienne Grébert alliée à des partenaires de gauche (PS et LFI-PC), et 11,18% pour Andréa Kotarac (RN).

Sa majorité sera très large : 132 sièges sur les 204 que compte l’assemblée régionale.

Une autre bagarre, interne au parti Les Républicains

Comme au soir du premier tour du dimanche 20 juin, Laurent Wauquiez a pris ce dimanche 27 juin la parole un peu avant 20h30, n’attendant pas plus longtemps les résultats définitifs tardifs pour se féliciter de sa victoire. Lui a encore une fois sifflé la première place en termes de prise de parole médiatique Xavier Bertrand qui, à 20 heures passées de quelques minutes, s’est exécuté. Car c’est bien entre les deux hommes qu’un match autrement plus politique se joue. Qui pour jouer un rôle, si ce n’est le premier, au sein du parti Les Républicains à la veille des élections présidentielles ?

Xavier Bertrand à cette élection-là semble avoir davantage de faveurs au sein de son parti. Même si Laurent Wauquiez est apprécié par une frange des militants pour sa radicalité, ses propos clivants siphonnant les voix du Rassemblement national.

Laurent Wauquiez, après une petite traversée du désert due à sa présidence des LR relativement peu fructueuse, est revenu avec une barbe poivre et sel de baroudeur entretenue et la décision sous le bras de faire profil bas quelques temps. Bosser sur le territoire, le labourer pour se faire réélire sans difficulté, communiquer depuis le siège de la Région sur les thématiques qui ne sont pas nécessairement de sa compétence (santé en période de pandémie, sécurité en période pré-électorale). Se faire roi en un royaume.

Quelle opposition à Laurent Wauquiez ?

Les logos bleus ont poussé à l’entrée de quasi toutes les communes d’Auvergne-Rhône-Alpes pour imprimer sur les rétines le fond de couleur des photos de com’ de Laurent Wauquiez. La stratégie a payé.

Bruno Bonnell, candidat du parti présidentiel LREM éliminé dès le premier tour de ces élections régionales, avait même lâché, dimanche 20 juin, un amer : « [il] repart pour un mandat de six ans, eh bien bon courage à la Région. »

Le Rassemblement national est le parti qui perd le plus à l’issue de ces élections régionales. Ils perdront plus de la moitié de leurs 34 sièges, passant à 17 élus, au profit d’élus issus des listes de Laurent Wauquiez.

Le bloc de gauche, finalement, ne se sort pas si mal de cette campagne en demi-teinte et de la victoire sans appel du président sortant. Le nombre de sièges sera un peu amoindri, passant de 57 à 51, mais l’état des lieux ne sera pas totalement chaotique. Toutefois, c’est le rapport de force au sein de ce bloc qui sera totalement bouleversé.

Le parti EELV peut se féliciter d’avoir supplanté le Parti socialiste dans les urnes. L’alliance d’entre-deux-tours durera-t-elle ? Pour l’heure, Najat Vallaud-Belkacem, qui vit au moins pour moitié à Paris, a déclaré qu’elle assurerait son rôle d’opposante au sein du conseil régional.

Article actualisé le 28/06/2021 à 13h44
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.

En BREF

A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

par Pierre Lemerle. 975 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

par Oriane Mollaret. 1 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

par Laure Solé. 2 599 visites. 1 commentaire.
×