Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes : l’abstention massive à la loupe
Politique 

Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes : l’abstention massive à la loupe

par Bertrand Enjalbal.
Publié le 21 juin 2021.
Imprimé le 25 juillet 2021 à 05:02
730 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le premier tour des régionales a été marqué par un taux d’abstention massif. Une abstention si forte qu’elle n’épargne personne ou presque et touche tous les territoires. Un niveau qui invite à relativiser les victoires ou les défaites.

C’est la seule certitude des résultats du premier tour des élections régionales : l’abstention a été massive dimanche 20 juin. En Auvergne-Rhône-Alpes comme ailleurs. Dans notre région, 62,8% des électeurs ont décidé de ne pas prendre part au scrutin. Un niveau d’abstention proche de la moyenne nationale.

Une abstention en hausse de 20% par rapport au premier tour des régionales 2015

Abstention régionales Auvergne-Rhône-Alpes
Taux d’abstention par communes au premier tour des régionales 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes. Graphique Rue89Lyon

(Pour voir cette carte de l’abstention au premier tour des régionales 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes en version interactive c’est par ici)

Une carte qui ferait presque rêver. Il y a six ans, au premier tour des régionales 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes, l’abstention s’était élevée dans la région à 51,09% des inscrits. Soit environ 22% de moins que dimanche 20 juin au premier tour des régionales 2021. Elle était tombée à 42% des inscrits au second tour en 2015.

Dimanche 20 juin 2021, six ans après, la carte de l’abstention au premier tour par commune s’est assombrie. L’abstention massive n’a épargné aucun territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Abstention régionales Auvergne-Rhône-Alpes 2021
Taux d’abstention par communes au premier tour des régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes. Carte Geoffrey Brossard/Rue89Lyon

(Pour voir cette carte de l’abstention au premier tour des régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes en version interactive c’est par ici)

Toujours plus d’abstention en en Rhône-Alpes qu’en Auvergne

L’abstention progresse fortement sur tout le territoire. Une rapide comparaison des cartes semble indiquer qu’elle garde sa répartition « traditionnelle » dans la région. Seule l’ampleur s’est accrue. On retrouve une abstention forte à l’est de la Haute-Savoie et de la Savoie, dans la partie ouest de l’Ain, le Nord-Isère, le long du Rhône de Lyon jusqu’à la Drôme et l’Ardèche ainsi que dans la Loire. Là, l’abstention dépasse souvent les 70% des inscrits.

La partie auvergnate de la région a, comme en 2015, davantage participé que la moitié rhônalpine. Une partie des départements de l’Allier, du Cantal et de la Haute-Loire présentent des taux de participation supérieurs à (ou proches de) 50%. Une rareté lors de ce premier tour des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

Plus de 80% d’abstention par endroits en Auvergne-Rhône-Alpes

L’amplification de l’abstention dans des territoires déjà concernés par ce comportement électoral se mesure par des taux très haut. En 2015, aucune commune n’avait dépassé les 80% d’abstention au premier tour. Elles ont été une quinzaine à dépasser cette barre dimanche 20 juin 2021. Parmi les 10 villes qui se sont le plus abstenues, la moitié sont dans la Métropole de Lyon :

  • Vaulx-en-Velin : 88,3%
  • Saint-Fons : 86%
  • Givors : 84%
  • Vénissieux : 83%
  • Feyzin : 80,7%

Lyon ne fait pas exception à la règle. Avec un taux d’abstention de 65% environ, elle se situe légèrement au-dessus de la moyenne régionale et nationale. Les 8e et 9e arrondissements ont été, comme aux élections locales de 2020, les plus marqués par l’abstention.

Pour mesurer davantage encore l’ampleur de l’abstention, on peut le dire aussi à l’inverse. À Vaulx-en-Velin, seuls 11% des électeurs sont allés voter. Par rapport à 2015, on note que l’abstention s’est déplacée vers des seuils très élevés. Nous avons réparti les quelque 4000 communes de la région par niveau d’abstention. On remarque alors qu’un nombre équivalent de communes ont connu une abstention comprise entre 50 et 60% des inscrits en 2015 comme en 2021 au premier tour des régionales. En revanche, le nombre de communes où l’abstention a dépassé les 70 et 80% a explosé par rapport à 2015.

(Pour voir ce graphique de l’abstention au premier tour des régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes en version interactive c’est par ici)

Quel sens donner aux résultats de ce premier tour des régionales ?

Les élections municipales et métropolitaines du printemps et de l’été 2020 avaient donné le ton. L’abstention, dans un contexte de premier confinement, avaient été forte. Plutôt inhabituel pour des élections locales généralement mobilisatrices. Et où les enjeux locaux, comme à Lyon et dans la métropole, étaient parfois forts.

Avec une abstention de 62% au niveau régional, sur un territoire où dans près qu’un quart des communes elle dépasse les 70%, quel sens donner aux résultats de ce premier tour des régionales ? Humblement, nous ne savons pas bien. Si ce n’est qu’ils invitent à la prudence dans l’analyse des « replis» ou « percées » des forces politiques en présence.

Les scrutin a toutefois livré son premier verdict : la victoire de Laurent Wauquiez et de la droite est très nette, avec près de 44% des voix. Le bloc de gauche, composée des écologistes, socialistes et communistes qui ont fusionné ce lundi pour le second tour, a représenté environ 31% des voix dimanche 20 juin.

Mais on parle ici de peu de voix. La liste de Laurent Wauquiez, président LR sortant, pourtant largement en tête représente environ 14% des électeurs inscrits de la région. Le bloc de gauche à peine 10%.

Le Rassemblement National, a vu son score en valeur absolu divisé par deux. Son candidat, Andréa Kotarac, n’a eu de cesse de mettre ce très mauvais score pour son parti sur le compte de l’abstention et du défaut d’acheminement de la propagande officielle. On avait pu noter un fort vote Front National en 2015 le long de la vallée du Rhône notamment. Là où justement cette année l’abstention a été particulièrement forte au premier tour. Mais elle l’était déjà aussi en 2015.

Des régionales qui n’en étaient pas

Difficile d’expliquer les mécanismes pluriels et complexes de l’abstention. Toutefois, peut-être existe-t-il quelques pistes d’analyse. Comme le manque d’enjeu local d’un scrutin phagocyté par des thématiques nationales et souvent présenté comme un échauffement avant la présidentielle de 2022.

En Auvergne-Rhône-Alpes, on avancerait pour l’illustrer un exemple : la Haute-Loire. Fief électoral de Laurent Wauquiez, elle avait très largement voté en 2015 : 63% de participation au premier tour. Et très largement voté pour l’ancien maire du Puy-en-Velay.

Six ans plus tard, la Haute-Loire ne semble pas moins aimer Laurent Wauquiez. Il y arrive très largement en tête au premier tour avec près de 70% des suffrages exprimés. Mais si en 2015 existait l’enjeu de le voir ravir la région à la gauche, en 2021 celui de le maintenir à son poste lors d’un scrutin décrit comme joué d’avance a peut-être moins mobilisé. En Haute-Loire, seuls 40% des électeurs ont voté au premier tour dimanche 20 juin. 23 points de moins qu’en 2015.

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal
Bertrand Enjalbal
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Rhône : 18 athlètes à suivre aux Jeux olympiques de Tokyo

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, la galère de Renée, 95 ans, pour obtenir son pass sanitaire

par Oriane Mollaret. 934 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Squat à Feyzin : les habitants en passe d’être expulsés

par Pierre Lemerle. 218 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×