Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Lyon, un rassemblement pour la journée des travailleuses du sexe
Actualité 

A Lyon, un rassemblement pour la journée des travailleuses du sexe

par Rue89Lyon.
Publié le 2 juin 2021.
Imprimé le 22 juin 2021 à 19:42
539 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un rassemblement est organisé ce mercredi 2 juin devant l’église Saint-Nizier, dans le 2ème arrondissement de Lyon : il s’agit de la journée internationale des travailleuses du sexe. L’occasion de notifier l’examen prochain par la CEDH des requêtes formulées contre la loi de pénalisation des clients.

travailleuses du sexe lyon manifestation loi pénalisation clients 13 avril 2021
Une manifestation a eu lieu contre la loi du 13 avril 2016, devant l’hôtel de ville de Lyon. ©PierreLemerle/Rue89Lyon

C’est le 2 juin qui a été choisi pour être décrété « journée internationale des travailleuses du sexe ». Historiquement, tout a commencé à Lyon, il y a plus de 40 ans. Le 2 juin 1975, une centaine de travailleuses du sexe lyonnaises envahissaient l’église Saint-Nizier, au cœur de la Presqu’île de Lyon, pour dénoncer le harcèlement policier et la stigmatisation sociale qu’elles subissent. L’église sera occupée pendant une semaine, avant que les travailleuses du sexe et leurs soutiens militants et associatifs ne s’en fassent expulser le 10 juin suivant.

Cette occupation constitue l’un des événements fondateurs de la lutte pour la reconnaissance des droits des travailleuses. Depuis, la journée du 2 juin est devenue la journée internationale de lutte des travailleuses du sexe.

Près de 50 ans plus tard, ce mercredi 2 juin 2021, les associations Cabiria, Frisse et le syndicat du travail sexuel, le STRASS, soutenus par Aides et Médecins du Monde, appellent à se rassembler devant l’église Saint-Nizier en début d’après-midi.

Cette année, ce rassemblement est aussi l’occasion de marquer une victoire de taille : la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a déclaré comme recevable la requête formulée 261 travailleuses du sexe et 19 associations contre la loi de 2016 sur la pénalisation de leurs clients.

Les professionnel·les reprochent à cette loi de les pousser à la clandestinité et à l’isolement, les rendant d’autant plus vulnérables aux clients mal intentionnés et restreignant, par cet isolement forcé, leur accès aux soins et aux services de prévention et d’insertion. L’actualité récente tendrait à enfoncer le clou : début avril, une jeune travailleuse du sexe est décédée dans l’incendie de sa camionnette garée à Meyzieu, à l’est de Lyon. Depuis plusieurs mois, les agressions et incendies se multiplient à l’encontre des travailleuses du sexe, à Lyon et alentours.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

A Lyon, la Fête de la musique fait son retour en format réduit

par Rue89lyon. 844 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Lyon : les trottinettes ne pourront plus stationner n’importe où en Presqu’île

par Rue89lyon. 284 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deuxième été sous Covid : les piscines où nager à Lyon

par Laure Solé. 669 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×