Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
La Ville de Lyon réintroduit la viande dans les cantines, à petites doses
Actualité 

La Ville de Lyon réintroduit la viande dans les cantines, à petites doses

par Rue89Lyon.
Publié le 13 avril 2021.
Imprimé le 21 octobre 2021 à 12:56
464 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A la suite de polémique sur le menu sans viande dans les cantines scolaires, la municipalité (gauche et écolo) lyonnaise réintroduit la possibilité de choisir la viande, tous les cinq repas. L’opposition de droite rappelle qu’elle avait défendu cette solution en février dernier.

Comment arrêter une polémique quand elle est devenue shitstorm ? C’est toute la question que se pose l’exécutif gauche et écolo de la Ville de Lyon.

Un mois et demi après le déclenchement de la tempête médiatique liée à la suppression de la viande dans les cantines scolaires lyonnaises, l’adjointe déléguée à l’Éducation, Stéphanie Léger et son collègue Gautier Chapuis Conseiller délégué à alimentation locale donnaient ce mardi matin une conférence de presse en Visio. Le thème : « les préparatifs de rentrée scolaire après les vacances de Pâques ».

Stéphanie Léger a rapidement évacué la question du « cadre protocolaire » puisque ni les collectivités, ni même l’Éducation nationale ne le connaissent encore, si tant est que les écoles rouvrent le 26 avril prochain.

C’est donc sur le menu des cantines scolaires que l’adjointe s’est longuement arrêté.

A Lyon, le choix de la viande tous les cinq repas

Faute d’information sur les conditions d’une potentielle rentrée d’avril sous Covid, la Ville de Lyon a pris pour base de travail le protocole sanitaire de l’Éducation nationale pondu début février, celui-là même qui avait conduit au menu unique sans viande dans les cantines scolaires.

Stéphanie Léger a tenu à justifier, une fois de plus, cette décision de la Ville de Lyon :

« Déclenché dans l’urgence et sans concertation, ce protocole sanitaire nous impose une distanciation de deux mètres entre les groupes. On a perdu 20 à 25% d’espace.(…) On a dû modifier les horaires de la pause méridienne en la commençant parfois à 11h15, mobiliser d’autres espaces de restauration parfois chez nos partenaires du périscolaire et on a eu recours à un menu sans viande ».

Avec ce menu unique, l’adjointe à l’Éducation, réaffirme, comme elle l’avait déjà déclaré à Rue89Lyon, que « dix minutes » ont été gagné à chaque service grâce à ce menu sans viande.

« Donc lorsqu’il y a deux à trois services, on a pu accueillir tous les enfants et leur proposer un repas de qualité ».

Anticipant l’absence d’allègement de ce protocole sanitaire de l’Éducation nationale, la Ville de Lyon va donc continuer cette mesure « conjoncturelle et exceptionnelle » mais en l’assouplissant à la marge.
Tous les cinq repas, les familles lyonnaises qui ont choisi le menu avec viande pourront voir leur enfant manger une alimentation carnée à la cantine. Pour rappel, les écoles lyonnaises fonctionnent, pour le moment, sur un rythme de quatre jour par semaine.

Mais ce n’est pas le retour au menu « classique » tel que choisi par les familles à la veille de chaque vacances scolaires pour la période suivante. Il n’y aura en effet pas d’entrée pour garantir la « fluidité et la rapidité » du service.
Stéphanie Léger promet que l’accompagnement en féculents et légumes compensera, sur un plan nutritionnel, cette absence d’entrée.

Cantines de Lyon : réintroduire de l' »autonomie »

L’adjointe à l’Éducation justifie ce retour du choix par le « travail réalisé » ces dernières semaines pour réintroduire de l' »autonomie ». Mais la Ville de Lyon ne peut pas proposer plus de choix. Et si le protocole sanitaire national n’est pas modifié, les conditions du retour de la viande dans les cantines scolaires ne bougeront pas jusqu’aux vacances d’été.

Questionné sur « l’idéologie écologiste », le conseiller délégué à l’alimentation, Gautier Chapuis, a une fois de plus exclut l’idée d’un menu végétarien imposé dans les cantines scolaires, hors protocole Covid que nous connaissons actuellement. Il a rappelé que la municipalité actuelle veut « revenir à la normal », à savoir laisser le choix aux parents lyonnais d’un menu avec viande ou sans viande.
Parallèlement, il affirme travailler sur un nouveau cahier des charges, avec « l’ensemble du secteur agricole ».

Hors Covid, les changements dans les assiettes des cantines lyonnaises ne sont pas prévus avant la rentrée 2022.

La position de la droite pour les cantines à Lyon

Après cette annonce faite à la presse, l’opposition LR a la victoire modeste en rappelant qu’il s’agissait de la position des élus du groupe « Droite, Centre & Indépendants » que l’élue du 3ème arrondissement, Béatrice de Montille, avait exprimée lors du conseil municipal du 22 février 2021.

« intégrer au moins un repas par semaine avec de la viande, pendant toute la durée du nouveau protocole sanitaire, les autres repas de la semaine pouvant comporter du poisson, ou des œufs, de façon à contenter tout le monde ».

Pour les Républicains, « la morale de cette histoire est qu’il est bien possible de servir des produits carnés aux enfants ». L’opposition ne va plus sur le terrain idéologique mais continue d’instruire un procès en incompétence :

« Il s’agit d’une question d’organisation et d’anticipation. Manifestement la majorité Verte-Extrême gauche n’avait pas su mettre à profit la période septembre 2020-février 2021 pour se préparer à ce genre de situation… »

Plat végétarien. Un plat qui peut être servi à la cantine à Lyon
Plat végétarien à base de Blé et légumes. DR
Article actualisé le 13/04/2021 à 16h00 : avec le communiqué de l'opposition LR au conseil municipal de Lyon
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Les AESH de Lyon appelées à manifester ce mardi

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Pass sanitaire : un nouveau samedi de manifestation à Lyon

par Pierre Lemerle. 835 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Villeurbanne, une expulsion de squat pour inaugurer la « semaine de l’hospitalité »

par Oriane Mollaret. 817 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×