Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Malgré la dissolution de Blood and Honour, un nouveau concert de black metal néonazi

[INFO RUE89LYON] En juillet dernier, le mouvement Blood and Honour Hexagone était dissous par le gouvernement. Particulièrement implantés dans la région de Lyon, ces néonazis organisaient concerts et tournois de free-fight. Malgré la dissolution, leur activité continue. Pour la quatrième année consécutive (lire ici, là et là), un concert de black metal néonazi est organisé dans la région samedi 8 février.

Édition abonnés
L'affiche du "Call of Terror IV". Le concert annuel de black metal néonazi organisé par les membres de Blood and Honour.

Comme un air de déjà vu. Depuis quatre ans, dans la région de Lyon, le premier ou deuxième samedi de février, les membres de Blood and Honour organisent leur festival de musique. Du black metal neonazi ou NSBM pour National Socialist Black Metal.
La quatrième édition du « Call of terror » aura lieu ce samedi 8 février. Comme chaque année, on attend environ 400 personnes en provenance de France et même d’Europe.
L’organisation est toujours la même. Sur la page de la billetterie en ligne Weezevent dédiée à l’événement, les organisateurs donnent peu d’informations. Ils n’indiquent que les groupes et une aire géographique « Rhône-Alpes entre Genève et Lyon » où se déroulera le concert.
Comme toujours, ils communiqueront le jour même aux participants l’endroit exact où il leur faudra se rendre.

Toujours la même technique de dissimulation pour organiser un événement néonazi

Que ce soit pour organiser les tournois de free-fight ou les concerts de black metal néonazi, les membres de Blood and Honour utilisent toujours la même technique manifestement très efficace puisque les autorités disent également ne pas connaître, en amont, les lieux de ces rencontres. C’est encore le cas en 2020.
Ces organisateurs jettent leur dévolu sur des petites communes qui disposent de salles des fêtes d’une capacité d’environ 500 personnes. Ça tombe bien, la grande région de Lyon en est remplie.
Pour réserver auprès des employés de ces mairies, ils ne parlent pas de concerts de black metal néonazi mais d’« anniversaire », de « réunion de motards » ou encore, comme l’année dernière, de « musique du monde ».
L’année dernière, le secrétaire de mairie de la petite bourgade de Longes, dans la vallée du Gier (département du Rhône) nous racontait la manière dont il s’était fait gruger.
Deux mois avant la date du concert, il avait reçu une demande pour louer la salle des fêtes intercommunale. Elle émanait du président de l’« Association de musique du monde des 2 Savoie » qui voulait organiser une soirée le 9 février 2019.
L’association en question, domiciliée à Marseille et créée quelques mois auparavant, a pour objet « l’organisation de petits événements locaux autour de la musique du monde ». L’employé de la mairie ne s’est donc pas méfié :

La rédaction a besoin de votre soutien pour continuer d’enquêter sur l’extrême droite à Lyon.


Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Depuis 2011, Rue89Lyon mène un travail de fond sur l’extrême droite, plus qu’aucun autre média local. Révéler leurs actions violentes, documenter les connexions entre groupuscules et partis d’extrême droite, suivre leurs procès, analyser les raisons de leur forte présence à Lyon… plutôt que de relayer les actions de propagande ou la communication de l’extrême droite, nous avons choisi d’enquêter.

Sans nous, vous n’auriez pas su qu’une association catholique abritait entre ses murs le violent groupuscule Lyon Populaire. Vous n’auriez pas su, non plus, qu’un homme condamné pour violences racistes en décembre 2023 à Lyon était en réalité un cadre d’une association identitaire dissoute.

Grâce à notre suivi régulier, nous publions aussi de régulières analyses, permettant à nos lecteurs et lectrices d’avoir les clés de compréhensions nécessaires sur ces mouvements d’extrême droite.

Tout cela nous demande du temps et des moyens, et vous pouvez nous aider en vous abonnant à Rue89Lyon. Pour continuer ce travail, tous les abonnements comptent. Ils viennent financer directement un journalisme engagé et documenté sur l’extrême droite lyonnaise.

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#black metal

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

À lire ensuite


Partager
Plus d'options