Habillage
Le père Preynat condamné par l’Eglise et réduit à l’état laïc
Actualité 

Le père Preynat condamné par l’Eglise et réduit à l’état laïc

Le père Bernard Preynat, accusé d’abus sexuels sur de jeunes scouts, a été condamné ce jeudi 4 juillet par le tribunal ecclésiastique de Lyon à un renvoi de l’état clérical. Soit la peine maximale prévue par le droit de l’Eglise.

La nouvelle est tombée ce jeudi 4 juillet, le père Preynat a été défroqué par l’Eglise. L’abbé de 74 ans dispose d’un mois pour interjeter un appel qui serait suspensif.

« Ce procès est sans doute dans les deux derniers siècles le plus gros procès que l’Eglise a eu à gérer eu égard au nombre de tierces parties et à la qualité même des faits », rappelle le père Bruno Gonçalves, président du tribunal, à l’antenne de RCF.

L’évêque auxiliaire Emmanuel Gobilliard fait remarquer à l’AFP Lyon que « c’est la première fois qu’un tribunal déclare Bernard Preynat coupable sur les faits ».

Sa culpabilité étant reconnue par l’Eglise, le tribunal ecclésiastique a indiqué qu’il pourrait « désormais se consacrer plus entièrement à l’étude de chacune des demandes de réparation financière » déjà émises par une vingtaine de victimes.

L’affaire Preynat devenue l’affaire Barbarin

L’affaire Preynat avait par effet de boule de neige déclenché celle de Barbarin et libéré la parole de plusieurs victimes.

Tout a commencé fin 2015, avec des plaintes déposées par d’anciens scouts contre Bernard Preynat. Rapidement des victimes se regroupent dans une association, La Parole Libérée, qui contribuera à « briser l’omerta ». Début 2016, Bernard Preynat, reconnaît les faits.

Très vite, l’affaire Preynat est devenue l’affaire Barbarin. Fragilisé pour ne pas avoir informé la justice et pour avoir maintenu le prêtre au sein du diocèse de Lyon, l’emblématique cardinal de Lyon sera poursuivi et condamné. Ce dernier était au courant depuis 2007, mais n’a informé le Saint-Siège qu’en février 2015, après avoir reçu la lettre d’une victime. Entre temps il avait même promu le père Preynat. Le cardinal Barbarin s’est défendu en invoquant notamment la prescription des faits, mais en mars 2019, il a été reconnu coupable de non-dénonciation d’abus sexuel et condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon.

Le père Preynat est par ailleurs toujours dans l’attente de son procès civil.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

A Lyon, un lycéen touché à la joue par un tir de LBD

par Rue89Lyon. 1 110 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, 1er pic de pollution aux particules fines mais pas de circulation différenciée à l’horizon

par Rue89Lyon. 296 visites. 2 commentaires.

Avec la Fête des Lumières, une interdiction inédite de manifester

par Rue89Lyon. 1 443 visites. Aucun commentaire pour l'instant.