Habillage
Caroline Collomb écartée de ses fonctions de référente de LREM du Rhône
Actualité 

Caroline Collomb écartée de ses fonctions de référente de LREM du Rhône

Le bureau exécutif de La République en Marche (LREM) du Rhône vient de voter le remplacement de Caroline Collomb. L’épouse du maire de Lyon quitte donc son poste de référente départementale LREM.

La nouvelle est tombée en fin de soirée lundi 1er juillet. Caroline Collomb est définitivement évincée de son poste de référente LREM dans le Rhône. Depuis sa prise de fonction en octobre 2017, de nombreux marcheurs contestaient sa présence.

L’éviction de l’épouse de Gérard Collomb fait suite à une demande du parti présidentiel. D’après Le Figaro, Stanislas Guérini, délégué général du parti, souhaite « redynamiser le département du Rhône ». Il aurait alors impulsé cette décision.

Depuis l’investiture de Caroline Collomb, plusieurs courriers ont été adressés au quartier général de la République en marche, dénonçant une mauvaise gestion du mouvement au sein du département.

En octobre 2018, des militants signataires d’une lettre ouverte s’inquiétaient « que LaRem soit « gouvernée » à Lyon par une personne qui n’incarne pas le projet d’Emmanuel Macron, mais qui privilégie son ambition personnelle ».

Plus tard, en février 2019, le référent pour le Rhône des « Jeunes avec Macron ! » (avec un point d’exclamation), Jimmy Brumant décidait de claquer la porte en dénonçant « des dérives autoritaires et l’opacité de l’action de la référente».

Thomas Rudigoz et Caroline Collomb au 2ème tour des législatives à la préfecture du Rhône le 18 juin 2017. ©HH/Rue89Lyon

Le tout frais député Thomas Rudigoz et Caroline Collomb (à droite) au 2ème tour des législatives à la préfecture du Rhône le 18 juin 2017. Depuis les relations se sont quelque peu tendues ©HH/Rue89Lyon

Quelles solutions pour remplacer Caroline Collomb à la tête de LREM à Lyon ?

Pour l’heure, le parti cherche une solution de remplacement. Ludovic Midol-Monnet, le membre du bureau exécutif qui avait assuré l’intérim de Caroline Collomb pendant les élections européennes, a expliqué à l’AFP comment le parti comptait s’organiser :

« A priori, on va tourner avec les parlementaires du Rhône pour que le département continue à vivre à l’approche des municipales. »

Cette éviction de Caroline Collomb est évidemment à replacer dans la bataille que se livre Gérard Collomb et David Kimelfeld. C’est plutôt un bon point pour ce dernier. A ceci près que Gérard Collomb dès son retour en terre lyonnaise a fait comprendre que l’étiquette En Marche ne l’intéressait plus et qu’il comptait trouver des forces au sein de sa nouvelle association de soutien.

Le toujours très légitimiste président de la Métropole de Lyon a commenté ce mardi matin sur CNews l’annonce de l’éviction de la femme de son rival (à 5′) :

« Ce qui m’intéresse c’est un mouvement qui fonctionne ».

Lui, en revanche, a besoin de militants et de ce canal-là pour tenter d’obtenir l’investiture présidentielle.

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Les gérants d’un Super U quittent leur emploi après le bad buzz autour de leur chasse safari

par Dalya Daoud. 5 676 visites. 3 commentaires.

A Villeurbanne, les usagers et opérateurs des trottinettes électriques gênantes seront verbalisés

par Rue89Lyon. 5 864 visites. 1 commentaire.

Le père Preynat condamné par l’Eglise et réduit à l’état laïc

par Rue89Lyon. 332 visites. Aucun commentaire pour l'instant.