Habillage
Après le « scandale » des malformations, le centre de recherche Remera sauvé des eaux
Société 

Après le « scandale » des malformations, le centre de recherche Remera sauvé des eaux

actualisé le 14/10/2018 à 10h32

INFO RUE89LYON / Jusqu'à ce vendredi, le Remera (Registre des malformations en Rhône-Alpes) se voyait déjà fermer définitivement. La Région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Inserm ayant annoncé le retrait de leurs subventions, le centre de recherche était contraint de cesser son activité en décembre. Mais selon les informations de Rue89Lyon, Santé Publique France va sauver le Remera.

La récente médiatisation de cas spectaculaires de malformations dans trois régions de France n'y est sans doute pas pour rien.

Emmanuelle Amar, directrice du Remera, est soulagée. Contactée ce vendredi 5 octobre par Rue89Lyon, elle nous annonce avoir a appris la nouvelle le matin par Olivier Véran, député LREM de la 1ère circonscription de l'Isère.

Ce contenu est réservé aux abonnés