Habillage
Comment survivre à Lyon en pleine canicule, version 2018
Société 

Comment survivre à Lyon en pleine canicule, version 2018

actualisé le 31/07/2018 à 20h18

Depuis la semaine dernière, les rues lyonnaises halètent sans discontinuer. Spoiler : ce n’est pas près de s’arrêter. Il existe des astuces pour résister aux températures bouillantes des prochains jours et des sites pour regarder les températures… ne pas chuter.

Après les fortes chaleurs de ce dernier mois, qui se trouve être le troisième mois de juillet le plus chaud depuis 1900 par Météo France, cette semaine s’annonce tout aussi brûlante avec une moyenne de 35 degrés.

Le tout couplé avec un traditionnel pic de pollution, ces derniers jours, c’est maintenant l’air qui s’apprête à devenir vite irrespirable.

Plus globalement, s’il y avait un championnat français des canicules, Lyon ferait largement partie des favoris. Sur les 11 épisodes de fortes chaleurs recensés par Météo France depuis 2013, tous ont touché la ville.

Doté d’un charmant climat continental aux influences méditerranéennes, montagnardes et océaniques, la ville devient une fournaise humide lors de la saison estivale et cela pourrait s’aggraver considérablement dans les années à venir, comme en témoigne Alain Brisson, responsable études et climatologie du service météorologique dans le Centre-Est pour l’AFP :

« Dans le meilleur des cas, Lyon connaîtra d’ici la fin du siècle le climat de Madrid. Et si rien n’est fait, ce sera plutôt le climat d’Alger et la canicule de 2003 semblera alors un été frais ».

Dans ces conditions, tout gone sain d’esprit perd toute fierté lyonnaise et quitte la ville pendant ses vacances. Ou se rendent au moins à quelques encablures pour se baigner (gratos, sans voiture, on a tous les bons plans).

À ceux qui sont obligés de rester et qui bravent ces températures vertigneuses de l’été 2018, on propose quelques solutions glanées ici et là pour éviter la brulure vive.

Cinéphile, tu seras

Qui dit soleil éclatant dit salles de cinéma quasi vides. Pendant que certains ont bien raison de jouer les américains à enchaîner les séances en plein air organisées par l’Institut Lumière -sur la place Ambroise Courtois à Monplaisir, vous pouvez aussi fuir cette (éventuelle suante) convivialité, pour vous réfugier dans le cinéma climatisé le plus proche.

L’occasion de développer votre culture dans cette froide solitude et d’entretenir votre corps d’été en vous empiffrant sans culpabiliser de popcorn -pour ceux qui ne craignent pas les cinés qui en vendent.

Nudiste, tu deviendras

Déambuler nu en ces températures, dans des endroits autorisés bien sûr, paraît tout à fait censé et on ne dit pas ça parce que le ciel bleu lyonnais nous est tombé sur la tête. Le naturisme ferait de plus en plus de fidèles, selon une étude menée par un cabinet justement baptisé Protourisme.

On se doute déjà que ça se fait chez soi, mais il est possible aussi de le faire dans l’espace public et notamment tout près, à Miribel-Jonage qui est le royaume du naturisme local.

Entre la plage de la Mama, au nord du parc où le topless est de rigueur et les installations sportives du club naturiste Gymno Club Rhodanien, le choix n’est pas pire.

Le combo ventilo-bouteille glacée, tu tenteras

Élevée au rang de mythe de l’été, l’efficacité de la bouteille d’eau gelée, ou toute autre source de fraicheur, placée devant le ventilateur n’est pourtant plus à prouver.

Pour ceux qui n’ont pas d’autre choix que de rester collé et collant à votre chaise de bureau, voici un petit DIY réalisé par la rédaction : remplissez votre congélateur de 3-4 bouteilles d’eaux (pour pouvoir les enchaîner). Laissez-les pendant toute la nuit puis disposez-en une devant le ventilateur.

Attention, il faut que la bouteille soit suffisamment collée au ventilateur pour que votre nouvelle mini clim personnelle fasse ses preuves. Trouver le bon emplacement est primordial. Dernier point et pas des moindres, faites preuve de vigilance afin de ne pas vous électrocuter ni faire une Claude-François comme on dit dans le jargon des électriciens.

Le tram tu squatteras

Terminé le temps où prendre le tram’ était une expérience tropicale des plus suintantes. À partir de juin, TCL (transports en commun lyonnais) met en marche la climatisation dans le T2. Le voyage devient de suite plus plaisant, à la limite du petit train touristique.

En 2019, le métro B et D devraient eux aussi devenir climatisés, l’occasion d’élargir sa visite des transports.

Tramway_ TCL Crédits : SS/Rue89Lyon.

Tramway_TCL Crédits : SS/Rue89Lyon.

La carte des lieux et parcours frais lyonnais, tu suivras

« Si tu dois aller quelque part, je te guiderai tu peux me croire, je suis la carte, jsuis la carte, jsuis la carte ». Vous aussi, faites comme Dora et suivez aveuglement la carte des lieux et parcours frais lyonnais proposée par la ville de Lyon.

Contrairement aux apparences, Lyon ne manquerait pas d’endroits frais revigorants. Entre les traboules, les espaces verts, les points d’eaux et les bâtiments en accès gratuit, vous aurez de quoi faire.

Lyon carte lieux et parcours fraîcheurs-chaleur

La carte des lieux et parcours frais.