Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Le parquet ouvre une enquête sur les soupçons de financement de campagne d’Emmanuel Macron par les collectivités de Lyon

C’est la suite logique. Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République de Lyon après une plainte d’élus locaux Les Républicains (LR) soupçonnant un financement par la Ville et la Métropole de Lyon de la campagne électorale d’Emmanuel Macron.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Emmanuel Macron lors de son meeting à Lyon le 4 février au palais des sports. ©Léo Germain/Rue89Lyon

Cette enquête a été confiée vendredi à la police judiciaire. Elle vise des faits présumés de détournements de fonds publics, financement irrégulier de campagne électorale, abus de biens sociaux et recel. Des faits évoqués dans une plainte contre X annonce l’AFP de source proche de l’enquête.

Cette plainte déposée le 11 juin, par les deux responsables de l’opposition LR, le maire de Caluire Philippe Cochet et le conseiller municipal lyonnais, Stéphane Guilland met en avant cinq points. Nous les rappelons.

1. La réception en l’honneur du ministre de l’économie à l’hôtel de ville en 2 juin 2017

2. Le double-emploi de Jean-Marie Girier : chef de cab de Collomb et stratège de la campagne de Macron

3. L’arrêté de stationnement pour le meeting de Macron de février 2016 pris par le cabinet

4. Utilisation du local de la Métropole de Lyon pour une rencontre entre Macron et Juppé après le 1er tour de la présidentiel

5. Quand la Métropole est mêlée à une soirée électorale sur une péniche en septembre 2016

Emmanuel Macron lors de son meeting à Lyon le 4 février au palais des sports. ©Léo Germain/Rue89Lyon
Emmanuel Macron lors de son meeting à Lyon le 4 février au palais des sports. ©Léo Germain/Rue89Lyon

 


#Emmanuel Macron

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options