Habillage
À Poligny, des slips pour aborder la question des rumeurs et des fake news
Actualité 

À Poligny, des slips pour aborder la question des rumeurs et des fake news

Poligny, petite commune française située dans le Jura, notamment connue pour être la capitale mondiale du comté, a récemment fait parler d’elle pour une raison pour le moins surprenante. Voilà maintenant deux semaines que des guirlandes de slips et de culottes prenaient leurs aises dans le ciel polinois. Et ont déchaînés les passions.

Intrigantes, potaches ou encore artistiques, chacun y allait de son petit commentaire. Le mystère est désormais résolu, ces sous-vêtements enguirlandés correspondaient en fait à une expérience pédagogique menée par des collégiens, autour des notions de désinformation, d’intox ou autres rumeurs.

©DM Rue89Lyon

Nicolas Turon, initiateur du projet est revenu dans l’Express sur les prémices de ce projet et la volonté d’initier les élèves au traitement de l’information et de la désinformation :

« Les collégiens ont créé cinq projets destinés à inspirer des fausses informations, dont un crowdfunding pour financer le voyage d’une vache jusqu’en Inde, pour qu’elle voie ce que ça fait d’être sacrée. Mais nous avons finalement voté pour le projet inspiré de ‘mamie culotte’, une habitante de Poligny connue pour étendre ses sous-vêtements dans la rue ».

Une initiative qu’on pourrait juger de loufoque mais qui en réalité prend tout son sens dans une société où la course à celui qui donnera en premier l’information prime.

« Le but était aussi de voir si notre projet allait provoquer des réactions, ne serait-ce qu’un article de presse, ou si ça allait embêter les autorités. Mais nous ne pensions pas avoir autant de reprises [médiatiques] ».

Un « touché-coulé » retentissant puisqu’en l’espace de deux semaines, des dizaines de médias français ont relayé l’information afin d’y apporter des explications au phénomène, sans parler du partage massif sur les réseaux sociaux.

« Bien sûr, c’est de l’actu-bonbon, mais derrière il y a un vrai travail avec les enfants ».

Un travail qui a donc montré l’impact que pouvait engendrer la diffusion d’une fausse information et du danger auquel pouvaient s’exposer au quotidien les plus jeunes à travers les réseaux sociaux.

« J’imagine qu’on va leur parler de la viralité des informations en ligne, de leur potentielle dangerosité, de la manière dont il faut se méfier des rumeurs et fake news ».

Initié avec la complicité de la mairie et de France Bleu Besançon, les élèves de 4e du collège Notre-Dame-de-Poligny ont finalement réussi leur coup médiatique avec de simples guirlande de slips. Force est de constater que l’information est partout, mais qu’elle est à prendre avec des pincettes.