Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

8 décembre : interdiction de la montée aux flambeaux des identitaires

Etat d’urgence (suite). Le préfet du Rhône a pris ce jeudi un arrêté pour interdire la désormais traditionnelle montée aux flambeaux organisés le 8 décembre par les identitaires lyonnais.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.


Après avoir interdit deux manifestations marquées à gauche (celle sur le climat et celle de soutien aux migrants), Michel Delpuech a refusé aux identitaires d’organiser leur montée aux flambeaux pour « honorer Marie ».

Cela devait être la huitième édition consécutive de ce que les membres de Rebeyne (le nom des jeunes identitaires lyonnais) ont appelé Lugdunum Suum.

Dans le communiqué de la préfecture, il est dit que l’arrêté a été pris « dans le contexte actuel de l’état d’urgence et des mesures de sécurité renforcée qu’il exige », en ajoutant :

« Le préfet a considéré en effet que les organisateurs véhiculaient des messages contraires aux valeurs républicaines et incitaient au rejet, voire à la haine d’une partie de la population. »

Cette marche devait partir à 20 heures de la place du Change, à Saint-Jean, soit à quelques mètres du local de ce groupuscule de l’extrême droite radicale.

Le préfet du Rhône a autorisé le même jour une seule procession organisée par le diocèse de Lyon. Au lieu des cinq normalement organisées traditionnellement à Lyon le 8 décembre.

Elle partira de la cathédrale Saint Jean à 18h30 pour arriver à la basilique de Fourvière.


#Etat d'urgence

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Partager
Plus d'options