Quand le Petit Journal suit un rassemblement de deux groupuscules d’extrême droite dissous
Actualité 

Quand le Petit Journal suit un rassemblement de deux groupuscules d’extrême droite dissous

actualisé le 04/06/2018 à 12h43

Alors que le Conseil d’Etat vient de confirmer la dissolution de deux groupuscules d’extrême droite radicale, l’Œuvre Française et les Jeunesses Nationalistes, le Petit Journal (sur Canal +) a testé l’effectivité du décret de dissolution.

En grattant (un tout petit peu) sur les réseaux sociaux, l’équipe de l’émission a découvert que le local de l’Oeuvre Française était toujours ouvert et que les deux leaders des groupuscules dissous, Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti y tenait une conférence de presse.

Le Petit Journal s’est surtout rendu facilement rendu à une réunion que ces deux mêmes leaders organisaient, toujours en commun, à Rennes ce samedi 26 octobre.

Les deux leaders ne s’en cachent pas et diffusent même fièrement la vidéo du Petit Journal.

Yvan Benedetti sur Twitter ce mercredi matin :

En continuant ouvertement leurs activités, les ex-dirigeants de l’Œuvre Française et des Jeunesses Nationalistes s’exposent à des poursuites pénales pour « reconstitution de ligue dissoute« .

 

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

Marche des fiertés à Lyon : Vieux Lyon, « gilets jaunes » et PMA

par Oriane Mollaret. 2 472 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Municipales 2020 : Jean-Paul Bret ne briguera pas un quatrième mandat à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 396 visites. 1 commentaire.

Détournement de fonds publics : Gérard Collomb dans la tourmente

par Rue89Lyon. 1 937 visites. 1 commentaire.