Rue du dernier film 

Lyon remplace Washington dans le générique de House of Cards

C’est l’oeuvre bien fichue de deux étudiants de Sciences-Po Lyon. Pendant trois mois, Thibault Elie et Théo Chastanier ont arpenté la ville (de février à mai 2015), amassant 4500 photos pour refaire le beau générique de House of Cards -une série sur les coulisses et les affres de la politique à Washington.

lyon-house-of-cards2

Interrogé par Konbini, Théo Chastanier explique la méthode et raconte le temps passé  :

« Tout était préparé à l’avance : l’heure et les lieux, filmer telle place à tel moment, telle statue à tel moment. Ensuite, une fois que tout avait été répertorié, place aux heures de marche dans toute la ville à la sortie des cours, du crépuscule jusqu’à parfois après minuit. Il fallait également que la météo soit favorable. Par exemple il nous fallait des nuages pour créer du mouvement et tourner sous la pluie n’était pas possible.

Après les repérages, nous allions tourner en fonction de notre temps libre avec notre appareil et ses accessoires : deux trépieds et un rail de travelling. Un plan prend environ 1 heure à 1h30 à être tourné en comptant les déplacements, les réglages techniques et la prise des photos. »

lyon-house-of-cards

A la place de la Maison Blanche, on voit donc défiler à vive allure les images des silos de la Sucrière à la Confluence ou encore de la centrale place Bellecour, de l’entrée du palais de justice. On n’échappe pas à la vue sur les tours du quartier de la Part-Dieu depuis la colline de Fourvière, le tout porté par la musique de Jeff Beal qui rend Lyon mystérieuse et monumentale.

Reste plus qu’à écrire quelques épisodes inspirés de la vie politique lyonnaise.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

Jean-Paul Bret parle publiquement de son cancer : les hommes politiques et la maladie

par Rue89Lyon. 693 visites. 1 commentaire.

Pour sa rentrée, David Kimelfeld règle son pas sur le pas de Gérard Collomb

par Laurent Burlet. 733 visites. 1 commentaire.

Géolocalisation par Snapchat : « Si on me tue un jour, on pourra me retrouver »

par Rue89. 613 visites. Aucun commentaire pour l'instant.