Société 

Lyon se muscle à l’Est et convoite Saint-Exupéry

Même Métropole, Lyon n’a pas la taille pour rivaliser avec d’autres grandes agglomérations européennes comme Milan ou Barcelone. D’où l’idée de se fédérer progressivement en Pôle Métropolitain avec Saint-Etienne, le Nord-Isère et Vienne. Cette alliance qui date de 2011 ne se veut pas une nouvelle structure administrative mais une instance pour impulser des projets doté d’un budget de 1,9 millions d’euros.

Ce jeudi 5 février, en amont du conseil de ce Pôle métropolitain qui se tenait au Musée des Confluences, les quatre principaux acteurs de cette coalition (cf. photo) ont donné une conférence de presse pour présenter la feuille de route 2015/2017. Outre l’adhésion de la métropole de Saint-Etienne à l’Aderly, l’annonce principale concernait la plaine de l’aéroport Saint-Exupéry.

Conférence de presse (de gauche à droite) : Jean PAPADOPULO, Gerard COLLOMB (président du pôle métropolitain), Gael PERDRIAU (président de la métropole Saint-Etienne), Patrick CURTAUD (adjoint au maire de Vienne - représentant CAPI) / ©Axel Poulain/Rue89Lyon

Conférence de presse (de gauche à droite) : Jean Papadopulo (président de la CAPI), Gerard Collomb (président du pôle métropolitain), Gael Perdriau (président de la métropole Saint-Etienne), Patrick Curtaud CURTAUD (adjoint au maire de Vienne – représentant de ViennAglo) / ©Axel Poulain/Rue89Lyon

Le projet territorial de la Plaine Saint-Exupéry (autour de l’aéroport de Saint-Exupéry) est un schéma d’aménagement et de développement économique. Plutôt que de créer un « nouveau machin », l’idée a été de confier le pilotage de ce projet au Pôle métropolitain. Et puisque la zone est, pour une grande partie, en dehors du périmètre actuel du Pôle, proposition a été faite à la Communauté de Commune de l’Est Lyonnais (CCEL) de rejoindre cette alliance. La CCEL sera ainsi le cinquième membre à partir de février.

Outre la gouvernance, l’objectif de projet territorial est double :

  • mener une politique foncière pour maitriser la spéculation
  • mettre en cohérence les projets des futures zones d’activités

Jean Papadopulo, président de la CAPI (Communauté d’Agglomération Porte d’Isère) et maire de Four, explique :

« L’aménagement de cette plaine de Saint-Exupéry est un projet majeur pour le Pôle métropolitain et la CAPI qui comprend sur son territoire une partie des 900 hectares. Nous allons veiller également à ce que les activités n’entrent pas en concurrence avec les entreprises déjà installées ».

Gérard Collomb, président du Pôle métropolitain et maire de Lyon, précise :

« On fera attention à ce que le développement se fasse le long des lignes de transports et autour des coeurs de ville ou village pour ne pas miter le paysage. »

Il faudra toutefois attendre mars prochain pour que soient annoncés les grands axes de développement.

A l’Ouest également, un projet territorial sera également conduit dans la Vallée du Gier (liaison entre Lyon et Saint-Etienne) : Il est envisagé l’implantation de deux pépinières d’entreprises dans l’idée de faire cette vallée le prolongement du Couloir de la chimie.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 267 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 400 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 007 visites. Aucun commentaire pour l'instant.