Société 

A l’international, Saint-Etienne devient Only Lyon

actualisé le 03/02/2015 à 10h36

Pour vendre son territoire aux investisseurs étrangers, la communauté urbaine de Saint-Etienne a fait le choix de Lyon en rejoignant cette année l’Aderly.

Lancée en 1974 au moment de la création de la communauté urbaine de Lyon, l’Aderly (Agence pour le développement économique de la région lyonnaise) a pour mission de « promouvoir la région lyonnaise, prospecter et accompagner de nouveaux investissements, créateur de valeur et d’emplois ».

Sur son territoire, en 2014, l’Aderly a accompagné l’implantation de 80 nouvelles entreprises françaises ou étrangères (contre 77 en 2013). Ce qui représente (selon les chiffres de l’agence) 1 922 emplois à trois ans.

L’Aderly faisait déjà de la prospection pour d’autres territoires que celui de l’agglomération lyonnaise stricto sensu. Jusqu’à l’entrée de Saint-Etienne, l’Aderly regroupait les communes de :

  • la Métropole de Lyon
  • le nouveau Rhône (dont l’agglomération de Villefranche)
  • la CAPI (Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère)
  • le PIPA (Parc industriel de la Plaine de l’Ain)
  • ViennAgglo (Communauté d’Agglomération du Pays Viennois).

Son territoire se calque donc sur celui de la grande zone d’emploi lyonnaise qui regroupe 2,5 millions d’habitants. C’est donc l’Aderly qui pilote depuis 2008 la marque Only Lyon, afin de promouvoir Lyon sur la scène internationale.

Lyon a d’ailleurs été un des précurseurs du city branding (en s’appuyant sur une marque inventée, le marketing territorial est censé développer l’identité d’un territoire).

Et pour vendre Saint-Etienne aux investisseurs étrangers, l’Aderly va notamment s’appuyer sur des campagnes « digitales ». La vidéo virale du moment qui promeut la région de Lyon est celle où l’on voit la ville centre filmée par un drone.

Saint-Etienne = Lyon, mais seulement à l’international

Jacques de Chilly, directeur de l’agence, assure que Gaël Perdriau, le maire UMP de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, ne voit que des opportunités dans ce rapprochement :

« Il ne voit pas d’inconvénient à ce qu’à l’international on communique sur Saint-Etienne via Only Lyon. Ce sera une marque à l’international et rien qu’à l’international ».

Emmanuel Imberton, le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Lyon renchérit :

« Saint-Etienne a compris que ça n’avait pas de sens d’avoir une agence qui serait en concurrence avec celle de Lyon en Chine. L’arrivée de Saint-Etienne Métropole montre assurément que la capacité d’attraction de Lyon s’accroît ».

Lors d’un déjeuner avec la presse en début d’année, Gérard Collomb, maire PS de Lyon, se réjouissait de travailler main dans la main avec l’actuel maire UMP de Saint-Etienne pour ce type d’opérations porteuses pour l’ensemble du vaste territoire que l’on pourrait qualifier de lyonnais. Presque mieux qu’avec le précédent, Maurice Vincent, qui était pourtant socialiste.

Parallèlement, la CCI de Lyon, partie prenante de l’Aderly, a lancé le projet d’une CCI métropolitaine qui devrait regrouper les CCI de Saint-Etienne et Roanne. Il faut désormais attendre une décision de la CCI Rhône-Alpes pour savoir si cette fusion verra le jour pour le 1er janvier 2016.

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 496 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 578 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 469 visites. Aucun commentaire pour l'instant.