Politique 

Gérard Collomb : rentrée politique entre crispations, pause verte et Medef

actualisé le 29/08/2014 à 09h46

Les caméras TV des médias nationaux l’ont collé aux basques toute la journée de mardi. Gérard Collomb ministre ? Pas pour cette fois, alors même que tous les voyants étaient au vert. Mais « lors d’un prochain remaniement », a lancé à demi-ironique le maire PS de Lyon, ce mercredi, lors de sa traditionnelle visite de chantiers dédiée à la presse. Plus aucun journaliste parisien cette fois, mais des locaux calés dans un bus climatisé, pour une tournée menée dans un calme d’après tempête.

Gérard Collomb, lors de sa traditionnelle visite de chantiers de la rentrée. Août 2014.

Gérard Collomb, lors de sa traditionnelle visite de chantiers de la rentrée. Août 2014.

Reçu ou pas reçu, ce coup de fil du Premier ministre ? « Un copain », en plus, Manuel Valls, d’après l’entourage du maire. Un proche qui saluait il y a peu encore l’initiative de Gérard Collomb d’organiser dans sa ville une réunion des « réformateurs », convaincus par une ligne de politique économique Valls-compatible, ce mardi. Le jour même du remaniement ; hasard du calendrier.

Gérard Collomb a eu beau faire grimper le troupeau en haut de la tour Incity à deux doigts d’être achevée (soit au 35è étage sans vitres), il a eu beau l’emmener se dégourdir les pattes dans un nouveau parc du 5è arrondissement (dit « de la Passerelle », passez-y c’est charmant), ou sur le pont Schumann suspendu entre les 9è et 4è arrondissement et qui sera praticable par les automobilistes en octobre, pas moyen pour le maire de tirer des journalistes de vraies questions sur les normes HQE, le BTP, la nouvelle skyline de Lyon

Le pont Schuman qui enjambe la Saône entre les 4è et 9è arrondissements de Lyon, doit être praticable par les automobilistes à partir d'octobre 2014.

Le pont Schuman qui enjambe la Saône entre les 4è et 9è arrondissements de Lyon, doit être praticable par les automobilistes à partir d’octobre 2014.

Et Najat, vous en dîtes quoi ? *Soupir*

Non, les questions qui brûlaient les lèvres du local, c’était plutôt : Gérard Collomb est-il amer de ne pas enfin dispenser sa leçon de bon gestionnaire directement à Paris ? Jusqu’à quel point a-t-il les nerfs en pelote devant l’ascension de son ancienne protégée et adjointe Najat Vallaud Belkacem ?

Juste avant l’heure du déjeuner, le maire n’a pas pu retenir un gros soupir d’agacement après l’énième demande de réaction concernant la promotion de l’actuelle ministre de l’Education.

Cette fois, il s’y serait vraiment vu, lui aussi, dans un fauteuil à Paris.

« Mais pour un ministère régalien, pas moins. Ou quelque chose avec un peu de gueule. Il n’est quand même pas le maire du petit patelin du coin », estime un proche.

« Le gouvernement va avoir des regrets par rapport à moi », a finalement lâché, toujours dans l’ironie, Gérard Collomb devant plusieurs journalistes. Mais le destin politique à la Juppé, ce n’est pas encore pour aujourd’hui. Son pouvoir politique, le maire de Lyon et président du Grand Lyon le construit en ce moment-même avec une future métropole surpuissante, à horizon janvier 2015. Il s’en dit très satisfait.

 

Université d’été : oui au Medef, non à la Rochelle

Pour la suite de cette « semaine de rentrée », Gérard Collomb se rendra ce jeudi à une invitation que lui a adressée le Medef. Il devrait donc intervenir à l’université d’été de l’organisation patronale. Pas étonnant pour l’équipe du maire :

« Les patrons l’aiment bien, c’est comme ça. Il a une super réputation auprès des entrepreneurs, Lyon est citée comme modèle parce qu’il la gère comme une entreprise. Ce n’est pas un hasard si certains l’ont vu ministre de l’Industrie hier. »

Et l’université d’été du parti socialiste, à la Rochelle, à la fin de ce mois d’août ? Gérard Collomb n’y sera pas, pas plus qu’il ne s’y est rendu l’an dernier.

« De toutes façons, quoi ? Ce sera un bain de sang, on va donner une image pitoyable une fois de plus », prédit sans être grand clerc un élu local.

Gérard Collomb pourra s’en désoler depuis Lyon et continuer à donner par voie de presse des conseils à François Hollande, du type « tenir bon ».

 

Partager cet article

L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Redchef à Rue89Lyon.
En BREF

Orhane : dis-moi où tu habites, je te dirai si tu subis bruit et pollution de l’air

par Rue89Lyon. 1 556 visites. 2 commentaires.

Contre l’A45, une première fête pour relancer la mobilisation

par Rue89Lyon. 1 016 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, une petite manif de rentrée contre la loi travail

par Laurent Burlet. 2 416 visites. Aucun commentaire pour l'instant.