Vigies 

Le groupe chimique Kem One sauv

actualisé le 07/02/2014 à 19h44

Ainsi va la vie des affaires. Il y a un mois, le groupe Klesch (propriétaire de Kem One) assignait Arkema devant un tribunal arbitral.
Kelsch estimait que lors des négociations sur la cession du pôle vinylique d’Arkema en juillet 2012, Arkema lui aurait transmis de « fausses informations » financières.

Mais ce mardi, Kem One a dû son salut à… Arkema. Le groupe de chimie va donc financer l’essentiel de la trésorerie nécessaire pour le prolongement de la période d’observation jusqu’au 14 juin, date limite de dépôt des offres de reprise ou d’un plan de remboursement du passif.

Ainsi en a décidé le tribunal de commerce de Lyon qui a validé aujourd’hui ce financement du groupe chimique Kem One, en redressement judiciaire depuis le 27 mars.

Le financement de cette période d’observation de six mois s’élève à 105 millions d’euros, répartis, selon l’AFP (via lefigaro.fr) entre Arkema, Kem One et son actionnaire Gary Klesch.

Selon l’avocat de Kem One, Me Ribeyre, cité par l’AFP, la participation au financement de Total n’est pas assurée :

« Il reste des efforts à faire et de l’argent à trouver notamment auprès de Total ».

A lire sur lefigaro.fr

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon

Premier pure player d’informations lyonnais.
100% gratuit, indépendant et participatif.

En BREF

« Réquisition citoyenne » : un deuxième squat pour migrants ouvert à Villeurbanne

par Rue89Lyon. 595 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Radio Nova à Lyon : « S’intégrer à la vie locale, trouver des DJ’s lyonnais »

par Le Petit Bulletin. 837 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Troisième attaque de Radio Canut : qui en veut à « la plus rebelle » des radios lyonnaises ?

par Rue89Lyon. 2 108 visites. Aucun commentaire pour l'instant.