Société 

Après leur expulsion, des Roms sont hébergés par le curé de Gerland

Ce jeudi matin, vers 7h30, la police a procédé à l’expulsion d’un bidonville de Roms de Roumanie, situé rue Léon Blum, à Villeurbanne. En l’absence de solution d’hébergement, des associations ont sollicités le curé de Gerland qui a décidé de les héberger dans une salle paroissiale.

 

Le terrain squatté, propriété de la Ville de Villeurbanne, avait fait l’objet d’une décision de justice. Le préfet du Rhône a attendu jusqu’à ce jour pour appliquer ce jugement d’expulsion.

Ce matin, une cinquantaine de personnes se retrouvent sous la pluie. Sur les 90 occupants que comptait le campement, dont la moitié d’enfants. Aucun solution d’hébergement n’a été prévue.
Selon le Progrès, l’évacuation s’est déroulée dans le calme.

Présents sur place, les associations dénoncent une fois de plus la non application de la circulaire du 26 août 2012 qui prévoit, entre autre, que tous ces terrains squattés fassent l’objet d’un diagnostic social et des propositions de relogement. Jean-Philippe militant du MRAP :

« Dans l’agglomération lyonnaise, aucun terrain occupé par des Roms a fait l’objet d’un diagnostic ».

Gilberte Renard, du collectif Roms, est inquiète pour les jours à venir :

« S’il y a des expulsions maintenant. On a peur que d’autres squats se fassent également expulser avant le week-end de Pâques ».

A 9h30, les pelleteuses étaient déjà en action pour détruire les abris de fortune.

 

Les Roms hébergés dans une salle paroissiale : le curé de Gerland récidive

Ces personnes auraient dû continuer leur errance : après avoir été expulsés d’un squat de l’avenue Salengro en août 2012, ils avaient tenté de s’installer dans le parc de la Feyssine. Et depuis septembre, ils « habitaient » sur ce terrain de la rue Léon Blum, dans le quartier de la Soie.

Mais, via les associations qui l’ont sollicité, le curé de Gerland a accepté d’héberger la cinquantaine de personnes, comme Matthieu Thouvenot le relate sur le site Internet de sa paroisse :

« Aucune mesure d’accompagnement n’ayant été proposée, contrairement à ce que préconise la circulaire interministérielle du 26 août 2012, ils se sont retrouvés dans la rue. (…) Les différentes administrations contactées n’ayant proposé aucune solution, je me suis demandé ce qu’aurait fait le nouveau Pape François … et j ‘ai accepté de les héberger momentanément dans une salle paroissiale ».

Le curé de Gerland est un récidiviste : en 2012, il avait accueilli pendant dix mois 80 Roms dans les sous-sols de son église, suite également à l’expulsion d’un squat.

>Article mis à jour le 28 mars à 14h45, suite à l’annonce du curé d’héberger ce groupe de Roms

Partager cet article

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% gratuit, indépendant et participatif.
En BREF

La piscine de Gerland rouvrira finalement en attendant le futur bassin promis

par Rue89Lyon. 450 visites. 1 commentaire.

Les archives de Lyon ont besoin de vos photos de mariage

par Rue89Lyon. 515 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Tous unis, tous solidaires » ou le Bon Coin du bénévolat lyonnais

par Rue89Lyon. 451 visites. Aucun commentaire pour l'instant.