Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

L’épicerie « De l’Autre côté de la rue » en difficulté, symptôme d’une Guillotière en évolution

Créée en 2006, l’épicerie « De l’autre côté de la rue » se retrouve économiquement au bord du gouffre à la Guillotière. Les difficultés de cette échoppe militante illustrent à la fois les changements du quartier et la perte de terrain du bio à Lyon.

,
Édition abonnés
De l'autre côté de la rue à la Guillotière
L’épicerie De l’autre côté de la rue à la Guillotière lance une campagne pour se sauver.

Il est aux alentours de 17 h ce jeudi de fin janvier, Cour Gambetta (Lyon 3e). Sur la terrasse de l’épicerie « De l’autre côté de la rue », Violette Foucard salue quelques habitués, venant faire leurs emplettes. 
Cette salariée-sociétaire de ce commerce emblématique de la sphère militante de gauche lyonnaise est inquiète. Ce petit supermarché engagé, dont la vocation est de payer convenablement les producteurs, est en difficulté. « On sait qu’on a une clientèle derrière nous, c’est aussi pour ça qu’on ne veut pas que ça ferme », lâche-t-elle en regardant les clients du coin de l’œil. Depuis plusieurs années, les dettes de cette société coopérative se creusent.
>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Alimentation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options