Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
La sélection culture et sorties en juin 2022 à Lyon
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

La sélection culture et sorties en juin 2022 à Lyon

par Dalya Daoud.
Publié le 3 juin 2022.
Imprimé le 26 novembre 2022 à 16:19
1 190 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La sélection culture et sorties de Rue89Lyon pour ce mois de juin dans la métropole de Lyon. Comme tout le monde le sait, « le mois de juin est celui qui fait le foin ». On vous incite à faire vous aussi le bazar et, donc, tout un foin -à sortir ces prochaines semaines. Une sélection non exhaustive à lire ci-après devrait vous donner des idées. Au cas où vous aimeriez suggérer vos propres bons plans, commentez l’article.

Une valse créole avec « Infernal Biguine » au Toï Toï de Villeurbanne

Les billets d’avion sont trop chers en argent et en impact carbone pour rejoindre les Antilles ? Pas de regret, un petit goût de là-bas sera proposé à Villeurbanne, avec une soirée joliment menée par « Infernal Biguine », orchestre et organisateur de bals qui savent vous ambiancer.

Au programme et pour pousser à taquiner la piste de danse, des biguines dites « Vidé », jouées par temps de carnaval, des biguines de salon et de bal, mais aussi du Mazouk et des valses créoles, etc.

Ce sont des titres et sons patrimoniaux venus des années 1930 jusqu’aux années 1970, qui seront jouées par un orchestre bien fourni (deux clarinettes, deux saxophones, un accordéon et un orgue électrique, des percus, batteries, congas…).

Vendredi 3 juin à 20h30. Toï Toï le Zinc, à Villeurbanne.

Enlevez vos gants pour mieux entendre au NTH8

« On ne parle pas avec des moufles » est un spectacle bilingue (langue des signes) signé Denis Plassard, que le NTH8 propose, fidèle à ses artistes fétiches. Le pitch est simple. Une personne sourde, Anthony, et une autre entendante, Denis se retrouvent coincées dans un ascenseur. Mais qu’est-ce qui les sépare le plus ? Anthony sort d’un rendez-vous passionnant avec une architecte alors que Denis vient de quitter déprimé son avocate. Lorsque l’ascenseur tombe en panne, ils se retrouvent obligés de communiquer.

Anthony Guyon se présente comme un comédien bavard en paroles visibles, tandis que Denis Plassard serait un danseur bavard en paroles invisibles. Rencontre confinée à observer au NTH8.

Mercredi 8 juin et jeudi 9 juin à 20h, au NTH8.

Les « Amazones du Dahomey » à écouter place d’Ainay

Ce spectacle est accueilli par la bibliothèque du 2e arrondissement, dans le cadre de « Paroles en Festival » étendu sur les mois de mai et juin dans toute la région. Trois artistes venues du Bénin nous emmènent sur les traces des « amazones du Dahomey ».

Ce sont des femmes-soldats de l’Afrique précoloniale qui se sont engagées dans un combat sans merci avec le roi Béhanzin. Elles ont été plusieurs milliers, se trouvant dans l’ancien royaume de Dahomey, aujourd’hui le Bénin. Elles se nommaient les mino, les aldrich achani, et leur histoire peu connue vous sera rapportées par des récitantes de talent.

sorties juin Lyon
Les Amazones du Dahome ©Paroles en festival

Le jeudi 9 juin, de 20h à 21h15. Spectacle en extérieur sur la place d’Ainay (Lyon, 2e), repli à la bibliothèque du 2e arrondissement en cas de pluie.

La quatrième édition du festival « Luciol in the Sky »

Du rap engagé, de l’afro-funk de qualité, du hip-hop léché, du rock indé… Le festival « Luciol in the sky » devrait illuminer le mâconais, avec le gros style de Fatoumata Diawara, le blues caribéen de Delgres, la musique déjantée et très orchestrée de The Bermudaz, les mots qui frappent de YN (rap) ou le hip hop de Dope Dod…

N’oublions pas de citer les incontournables artistes d’EZ3kiel, fabricants de dub électro de première catégorie, actifs depuis bientôt 30 ans.

Une vente aux enchères de 45 tours rares ou dédiés aux fans de l’objet est aussi prévue, fomentée par le magazine Sparse.

Les 10, 11 et 12 juin au Domaine de Champgrenon à Charnay-les-Mâcon.

La Caravane des cinémas d’Afrique

Un festival en stand by pour les raisons que l’on connaît ; l’équipe du ciné Mourguet lance donc avec un certain enthousiasme une 16ème édition à Sainte-Foy-lès-Lyon mais aussi ailleurs en région.

Après Cannes et ses stars sur tapis rouge, la « Caravane des cinémas d’Afrique » devrait vous redonner le goût des sorties cinéma. Plusieurs réalisateurs et réalisatrices venues du continent africain sont invité.es à présenter leurs films, en compétition ou hors compétition, ainsi que des documentaires. Parmi elles, Nina Khada, qui a réalisé en 2016 son premier court métrage documentaire sur sa grand-mère, « Fatima », en utilisant des archives coloniales françaises. Le film a été sélectionné dans une cinquantaine de festivals et a reçu plusieurs prix. Son second film « Je me suis mordue la langue » est une rencontre avec les habitant.e.s de Tunis autour de la quête de sa langue perdue.

Sana Akroud, connue comme comédienne au Maroc mais présentera son deuxième long métrage, « Myopa ». C’est d’ailleurs le cinéma marocain qui est mis à l’honneur pour cette 16ème édition du festival.

A noter également, la projection d’un documentaire qui a beaucoup fait parler de lui, « Marcher sur l’eau« . Il est signé Aïssa Maïga, que l’on connaît davantage comme comédienne en France. Tourné dans le nord du Niger entre 2018 et 2020, ce film raconte l’histoire du village de Tatiste, victime du réchauffement climatique, qui se bat pour avoir accès à l’eau par la construction d’un forage. Chaque jour, Houlaye, 14 ans, marche des kilomètres pour aller puiser l’eau essentielle à la vie du village.

sorties juin Lyon
« Marcher sur l’eau » d’Aïssa Maïga. DR

Du 10 au 19 juin, dans de nombreuses salles de la région. Tout le programme à découvrir sur le site du festival.

Découvrez les jardins de Gerland

Cela fait tout juste un an que la Maison de l’Environnement aménage son patio à l’occasion de chantiers participatifs où associations et habitants apportent de l’aide et apprennent éventuellement de nouveaux savoir-faire.

Pour cette édition de « Fêtez la nature en ville », ce samedi 11 juin, des ateliers doivent permettre d’apprendre à créer son potager ou un hôtel à insectes, même si l’on habite en ville et en appartement.

Une visite est également prévue des jardins de Gerland (jardins ouvriers ou encore jardin partagé). Au parc de Gerland, vous pourrez découvrir les plantes qui poussent et dont certaines ont des vertus médicinales pour les « bobos du quotidien ». Des ateliers et des contes sont prévus pour les enfants.

Un échange de graines et de semences paysannes avec la Manufacturette et Graines de Bio’Divers Cité. Un grand atelier de cuisine figure également au programme pour le déjeuner de midi.

Enfin, entre travail photographique et paroles de bergers, l’exposition de Camille Tedesco retrace un projet personnel d’immersion dans ce qui lie les bergers à leurs moutons. L’artiste y exprime le processus d’ »ensauvagement de la ville » auquel ces relations contribueraient.

« Fêtez la nature en ville », le samedi 11 juin à partir de 9h, événements gratuits et réservations conseillées.

Chloé Cruchaudet et concert dessiné au Lyon BD Festival

Parmi la multitude d’auteurs et autrices invité.es en 2022, on compte l’un des bédéistes les plus lus en Italie, Zerocalcare, qui fera même une masterclass le jeudi 9 juin.

Autrice de Groenland Manhattan (Delcourt) aux « Belles Personnes » (Soleil), Chloé Cruchaudet présentera elle aussi un ouvrage, juste paru à l’occasion du centenaire de la mort de Marcel Proust. Il s’agit de « Céleste » (Soleil), un diptyque qui s’intéresse au lien qui a uni Céleste Albaret et l’écrivain. Elle a été l’épouse d’un chauffeur de taxi qui comptait parmi ses clients réguliers Marcel Proust. Puis à 23 ans, elle est devenue sa gouvernante, travaillant à son service de nombreuses années… Chloé Cruchaudet sera à l’Opéra underground ce dimanche 12 juin pour une rencontre (réservation à faire au moment de l’achat du pass pour le festival).

Parmi les concerts dessinés, celui consacré à Maria Surducan et Julien Limonne est programmé au théâtre de la Comédie Odéon. Le duo sera sur scène pour un concert dessiné participatif, conçu autour de quatre univers immersifs dont on aura connaissance uniquement le jour même. 

Les 10, 11 et 12 juin à Lyon. Toutes les infos et le programme sur le site du festival.

Le feu du trio Moderat à Fourvière

Les fans de ce groupe électro inventif et novateur ne peuvent que se réjouir à l’idée de les découvrir dans l’amphithéâtre et la lumière de la colline de Fourvière.

Pour rappel, le trio s’est formé à Berlin de l’union du duo Modeselektor (Gernot Bronsert et Sebastian Szary) et du musicien Apparat (Sascha Ring) ; il avait marqué les esprits dès la parution d’un premier EP « Auf Kosten Der Gesundheit » en 2003. Le coup de maître de 2009 est resté dans les mémoires, avec les tubes « A New Error » ou « Rusty Nails », dans un album éponyme.

Après une pause annoncée en 2017, le trio revient en faisant des étincelles. On sait par ailleurs que leurs performances live en festival sont souvent extrêmement réussies…

Le samedi 11 juin à 21h.

Découvrez le journal des Canuts révoltés : un spectacle au théâtre des Célestins

« La Révolte des Canuts (Echos de la Fabrique) » est une pièce commandée par l’Opéra de Lyon qui a été écrite au fil d’ateliers menés pendant plusieurs mois avec des comédiens amateurs, autour de l’histoire des insurrections des tisserands lyonnais, appelés « canuts ».

Entre 1831 et 1835, les ouvriers de la soie lyonnais ont tenu des journaux devenus de plus en plus politiques. Ils y ont rapidement fait une vive critique de la monarchie de Juillet, mais ils y ont aussi exprimé des rêves de dispositifs de solidarité, d’instruction mutuelle et d’émancipation des femmes. « Ces textes témoignent des espoirs d’une classe ouvrière prenant conscience de sa force collective et réfléchissant aux moyens de son émancipation », explique la troupe.

Reprenant le titre d’un de ces journaux, le spectacle raconte « l’histoire de cette courte période d’utopie à la lumière des révoltes d’aujourd’hui, avec les Lyonnais d’aujourd’hui ». 

Les 24, 25 et 26 juin. Au Théâtre des Célestins (Lyon 2e).

Article actualisé le 07/06/2022 à 16h11
L'AUTEUR
Dalya Daoud
Dalya Daoud
Cofondatrice de Rue89Lyon

En BREF

À Lyon : des footballeuses mobilisées contre la coupe du monde au Qatar

par Laure Solé. 639 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon 8e, un rassemblement des locataires en colère contre Grand Lyon Habitat

par Oriane Mollaret. 748 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Censure préalable de Mediapart : le Spiil dénonce une atteinte à la liberté d’informer

par Tribune. 212 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×