Actualités, enquêtes à Lyon et dans la région

Face à la baisse de subventions, les acteurs culturels de Lyon adressent une tribune à la Région

Depuis le 22 avril, les structures culturelles de Lyon et de Grenoble sont très inquiètes. La Région a annoncé de grosses coupes dans leurs subventions pour l’année 2022. Une soixantaine d’entre elles signent une tribune pour demander à la vice-présidente à la culture de revenir sur cette décision.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Lyon, abonnez-vous.

Laurent Wauquiez Région

Villa Gillet, Subsistances, Biennale de la danse, Institut Lumière, Théâtre Nouvelle Génération, Théâtre de la Croix-Rousse, les Nuits Sonores…. à Lyon, nombre d’acteurs culturels vont perdre tout ou une partie de leurs subventions accordés par la Région. Alarmés, une soixantaine d’acteurs culturels de Lyon et Grenoble ont écrit une lettre ouverte à la collectivité :

« Nous, structures culturelles touchées par des baisses de financement régionales ou toujours en attente de réponses, tenons à faire part de notre vive inquiétude quant aux conséquences de ces baisses, et de notre grande sidération quant à la méthode adoptée. »

La tribune est adressée seulement à la vice-présidente à la Culture, Sophie Rotkopf, et non au président LR Laurent Wauquiez. Il serait pourtant l’arbitre de ces coupes de subventions, selon un document que s’est procuré Libération.

« La Région adopte une lecture réductrice de l’action des structures culturelles de Lyon »

La Région justifie ces coupes par un « rééquilibrage solidaire » sur l’ensemble du territoire d’AURA au détriment de Lyon et de Grenoble. Les structures dénoncent un manque de « visibilité » sur les lieux qui bénéficieront de ce rééquilibrage.

Une subvention de 500 000 euros pourrait aussi être attribuée au festival bien lyonnais Inversion Fest, co-produit par le Lou Rugby (propriété de GL Events) et Olympia Production (filiale de Vivendi), révèle Lyon Capitale.

« La Région adopte une lecture réductrice de l’action des structures culturelles (de Lyon, ndlr), en niant leur forte implication dans les territoires de la région, à destination de tous les publics. »

Les structures veulent défendre leur rayonnement régional et leurs actions de médiation culturelle dans l’ensemble de la Région. Elles dénoncent aussi l’absence de concertation et appellent en conclusion à cesser les baisses de subventions qui les fragilisent :

« Nous espérons pouvoir compter sur la construction dans les semaines à venir d’une politique culturelle ambitieuse pour la Région, ne fragilisant pas ses acteurs pourtant éprouvés par des mois de crise sanitaire. »

La Région sort de son silence et rend publiques certaines subventions culture pour 2022

Au lendemain de cette tribune, ce mercredi 25 mai, se tenait une commission permanente « culture » de la Région. La collectivité y a amendé des subventions accordées pour l’année 2022 aux acteurs culturels. Dans un communiqué envoyé à la presse, la Région met en avant un « fonds d’urgence régional culture » de 500 000 euros à destination des festivals de la Région.

Mais surtout, la collectivité a rendu publique l’ensemble de la rapport, avec une partie des subventions qui seront accordées aux différentes structures à Lyon, Grenoble, et sur tout le territoire de la région Auvergne-Rhône-Alpes, confirmant des chiffres déjà sortis dans la presse.

Un communiqué qui arrive après plus d’un mois de silence de la Région, qui avait annoncé le 22 avril les premières coupes de subventions dans le Progrès, et qui n’avait plus souhaité parler à la presse depuis, malgré la polémique.


#Laurent Wauquiez

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Partager
Plus d'options