Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Législatives 2022 : dans la circo de Vaulx-en-Velin, banlieue rouge et terres macronistes
Actualité  Politique 

Législatives 2022 : dans la circo de Vaulx-en-Velin, banlieue rouge et terres macronistes

par Marie Allenou.
Publié le 3 juin 2022.
Imprimé le 07 juillet 2022 à 18:59
917 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La 7e circonscription du Rhône est fracturée. Les banlieues lyonnaises populaires, comme Vaulx-en-Velin, plus acquises à la gauche, côtoient des communes périurbaines qui penchent à droite. La candidate sortante de cette circo hétéroclite, Anissa Khedher, issue de la majorité présidentielle, pourrait avoir du mal à défendre son siège aux législatives. Elle fait face au candidat de l’union de la gauche et à Alexandre Vincendet, maire LR de Rillieux, qui avait échoué de peu en 2017.

Ce n’était pas gagné, mais la députée LREM de la 7e circonscription du Rhône, Anissa Khedher, est candidate à sa réélection. Une rumeur avait couru pendant plusieurs semaines avant son investiture : la marcheuse allait être débranchée par son parti pour laisser le champ libre au jeune et ambitieux maire LR de Rillieux-la-Pape, Alexandre Vincendet, son principal adversaire en 2017.

Finalement, les deux camps n’ont pas su s’entendre et Anissa Khedher va mener de nouveau la bataille des législatives, pour la majorité présidentielle réunie sous la bannière « Ensemble ! ». Cette année, l’élection s’avère loin d’être gagnée d’avance, avec la droite traditionnelle et l’union de la gauche en embuscade.

Anissa Khedher au 2ème tour des législatives à la préfecture du Rhône le 18 juin 2017. ©HH/Rue89Lyon
Anissa Khedher au 2ème tour des législatives à la préfecture du Rhône le 18 juin 2017. ©HH/Rue89Lyon

La vague LREM de 2017 et le bonus habituel pour les candidat·es sortant·es pourraient bien ne plus suffire en 2022. Aux précédentes législatives, l’ancienne cadre dans le domaine de la santé avait obtenu seulement 248 voix de plus que son adversaire LR.

Les Républicains et LREM devront se partager les voix de droite de la 7e circo aux législatives

S’il est élu, le sarkozyste Alexandre Vincendet devra de son côté laisser son mandat de conseiller de la Métropole mais surtout le fauteuil de maire de Rillieux-la-Pape qu’il occupe depuis 2014. Jeune élu, il avait accédé à ce poste à l’âge de 30 ans.

Pour ces législatives, la députée marcheuse et le maire LR devront surtout compter sur les électeurs de Sathonay-Camp, Sathonay-Village et d’une partie de Rillieux-la-Pape, communes plus enclines à voter à droite. Mais contrairement à 2017, le parti Les Républicains y a réalisé de très mauvais scores. Valérie Pécresse y a enregistré moins de 5% au premier tour de l’élection présidentielle dans les trois communes.

Alexandre Vincendet Rillieux-la-Pape
Le maire de Rillieux-la-Pape Alexandre Vincendet à la sortie de la réunion « Sécurité et tranquillité publique ». Préfecture du Rhône, le 24 juillet 2020. ©AG/Rue89Lyon

Si LREM a pu bénéficier d’un doute sur leur positionnement « ni de droite ni de gauche » en 2017, il sera bien plus difficile pour Anissa Khedher de compter cette année sur les voix des banlieues rouges de Vaulx-en-Velin, Bron et sur les quartiers populaires de Rillieux-la-Pape, après le bilan très libéral du premier quinquennat Macron.

À Vaulx-en-Velin, le candidat de l’union de la gauche peut-il créer la surprise aux législatives ?

D’autant plus qu’un troisième protagoniste pourrait s’inviter dans la partie et avoir de bonnes chances de remporter la circo. Abdelkader Lahmar est candidat pour l’union de la gauche, la Nupes, sur cette circonscription. Militant historique à Vaulx-en-Velin où il est professeur, il a aussi co-fondé le mouvement national des quartiers populaires « On s’en mêle », qui s’est rapproché de la France Insoumise pour les élections présidentielles.

Après de longues négociations avec LFI, il a ravi l’investiture à Albert Lévy, magistrat lyonnais proche de Jean-Luc Mélenchon, qui aurait dû être parachuté dans la circonscription. Ce choix d’un militant local n’est peut être pas étranger au fiasco des élections législatives 2017 pour LFI dans cette circonscription.

Leur candidat parachuté de l’époque, Andrea Kotarac (passé depuis au Rassemblement national), ne s’était pas qualifié à l’issue du premier tour dans ce territoire pourtant marqué à gauche. Passe encore l’échec électoral. Mais le candidat est donc ensuite parti rejoindre les rangs du RN deux ans plus tard.

L’épisode a profondément marqué les Insoumis dans cette circonscription. L’expression d' »erreur Andrea Kotarac » est souvent revenue chez les divers militants avec qui nous avons échangé avant les investitures officielles.

Des obstacles pour le candidat de la NUPES aux législatives à Vaulx-en-Velin

Abdelkader Lahmar pourrait avoir des chances de remporter cette circonscription en 2022. Au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a enregistré son plus haut score de la métropole à Vaulx-en-Velin, avec presque 55% des voix. À Bron et à Rillieux, il a aussi devancé les autres candidats avec 32% des voix.

Rien n’est cependant gagné. Pour espérer remporter cette circonscription, Abdelkader Lahmar devra compter sur une forte participation des quartiers populaires, que l’on a vu moins susceptibles de se déplacer pour les législatives. En 2017, la participation a été de seulement 40% dans la 7e circo du Rhône.

Abdelkader Lahmar législatives Vaulx-en-Velin
Abdelkader Lahmar, militant des quartiers populaires à Vaulx-en-Velin et candidat pour l’union de la gauche (Nupes) pour les élections législatives de 2022 dans la 7ème circonscription du Rhône. ©Marie Allenou/Rue89Lyon

Le militant des quartiers populaires devra aussi composer avec un autre désagrément. Un candidat socialiste dissident espère bien lui faire au moins un peu d’ombre. Stéphane Gomez, adjoint à la maire socialiste de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy, devait être investi pour le PS et a finalement été écarté lors de l’accord conclu par l’union de la gauche.

Une décision qu’il n’a pas accepté. Le candidat se présente donc en dissident, soutenu par le Parti radical de gauche et … Hélène Geoffroy, contre l’accord signé par son parti, qu’elle a toujours rejeté.

À l’extrême-droite, le RN devrait mieux s’en sortir que Reconquête pour les législatives

La 7e circonscription du Rhône n’est pas vraiment favorable à l’extrême droite, qui n’a que peu de chances de se qualifier au second tour des législatives. Le Rassemblement National y est plus populaire que le parti d’Éric Zemmour, Reconquête.

Difficile de comparer avec les élections législatives de 2017, puisque Reconquête n’existait pas. Le premier tour de la présidentielle 2022 montre cependant que Marine Le Pen récolte systématiquement plus de voix qu’Éric Zemmour dans toutes les communes de la circonscription.

Au RN, on mise sur Tiffany Joncour pour défendre le parti, qui fait sans surprise de « l’insécurité » son thème principal. Déjà candidate en 2017 sur la 1ère circonscription, l’employée administrative de 32 ans est fidèle au partie depuis ses 18 ans. Elle était aussi candidate en 2021 pour les élections départementales à Genas, et conseillère municipale du 9ème arrondissement de Lyon entre 2015 et 2020.

La médecin retraitée de 74 ans, Genevière Lucchesi, représentera le parti d’Éric Zemmour pour son premier engagement en politique.

Dans la circonscription de Vaulx-en-Velin, 14 candidats aux législatives

Comme les autres circonscriptions, la 7e compte son lot de plus petits candidats. On retrouve Lutte ouvrière, avec Thomas Spreux, professeur des écoles de 37 ans, présent récemment sur la mobilisation de professeurs à Vaulx-en-Velin concernant les inégalités de versement des primes REP+.

On compte aussi plusieurs candidats classés divers gauche. Charlotte Bouhila, engagée contre l’errance féline à Lyon 7, représente le Parti Animaliste ; Nordine Gasmi, conseiller municipal d’opposition à Vaulx, se présente sans étiquette ; Rachid Lounes, agent administratif, prend l’étiquette du Mouvement écologiste indépendant.

Une candidate, Monia Bouguerra, représente l’Union des démocrates musulmans français, dont elle est porte-parole nationale. Le conseiller métropolitain Izzet Doganel, qui avait été élu sur les listes de Gérard Collomb avant de quitter le groupe, entre aussi dans la bataille des législatives, comme Anna Papa (divers droite) et Alain Vachon (divers centre et candidat depuis 2012).

La liste des candidats sur la #circo6907

  • Monia Bouguerra (Union des démocrates musulmans français)
  • Charlotte Bouhila (Parti Animaliste)
  • Izzet Doganel (Divers centre)
  • Nordine Gasmi (Divers gauche)
  • Stéphane Gomez (PRG-PS)
  • Tiffany Joncour (RN)
  • Anissa Kheder (LREM/Ensemble!)
  • Abdelkader Lahmar (NUPES/On s’en mêle/LFI)
  • Rachid Lounes (Ecologistes)
  • Geneviève Lucchesi (Reconquête !)
  • Anna Papa (Divers droite)
  • Thomas Spreux (Lutte ouvrière)
  • Alain Vachon (Divers centre)
  • Alexandre Vincendet (Les Républicains)

Retrouvez le trombinoscope des candidats de la 7ème circonscription du Rhône sur notre application.

Rappel des résultats électoraux sur la 7ère circonscription du Rhône

Présidentielle 2022 :

1er tour

2e tour

  • Emmanuel MACRON : 68,92%
  • Marine LE PEN : 31,08%
  • Abstention : 37,55%

Législatives 2017 :

1er tour

2e tour

  • Anissa KHEDHER ( (République en marche) : 50,61% des suffr. exp
  • Alexandre VINCENDET (LR) : 49,39
  • Abstention : 66,06%
Article actualisé le 03/06/2022 à 19h57
L'AUTEUR
Marie Allenou
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Radio Cargo, du gros son envoyé depuis un vélo à Villeurbanne

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, un solo théâtre ou Hamlet dans sa cuisine

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

L’été en cinémascope à Lyon avec l’Institut Lumière 

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.
×