Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
A Gerland, la réorientation « à la marge » de la Zac des Girondins
Actualité 

A Gerland, la réorientation « à la marge » de la Zac des Girondins

par Laurent Burlet.
Publié le 21 mars 2022.
Imprimé le 27 novembre 2022 à 13:07
2 096 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Gerland (Lyon 7e), la Zac des Girondins a pris la suite de la Zac Bon lait (au sud de la rue Clément Marot) en 2012. Elle doit accueillir 6500 habitants une fois les 2 900 logements achevés en 2025. Depuis que la majorité gauche-écolo est à la tête de la Ville et de la Métropole de Lyon, qu’est-ce qui a été changé dans ce projet urbain majeur ? Zoom sur la Zac.

>> Cet article est un extrait de notre enquête : A Gerland, les projets urbains de Gérard Collomb réorientés « à la marge »

Zac des Girondins : halle et bosquet de pins préservés

Aujourd’hui, on compte environ 34 000 habitants à Gerland. Avec cette opération et le Pup Ginkgo (sur une partie du site Fagor-Brandt, à l’est de rue de Gerland), Gerland devrait atteindre 40 000 personnes en 2025.

La modification la plus visible concerne la décision de conserver le bâtiment qui abritait une ancienne entreprise de ramonage et de fumisterie (la société Maillet). Rebaptisée « Halle des Girondins », ce bâtiment va accueillir un équipement public (« pôle social et culturel ») qui devrait héberger une crèche et des locaux associatifs. Le programme n’est pas encore arrêté.

Girondins Gerland Lyon
La Halle des Girondins à Gerland. ©LB/Rue89Lyon

Concernant la future place centrale du quartier (place Vaclav-Havel) qui se trouvera au pied de la halle, une concertation a été lancée par le nouvel exécutif pour définir les usages et la configuration de la place. Les conclusions seront présentées aux élus et à la population prochainement, selon la Serl, notamment pour « pour répondre aux nouvelles politiques publiques, et notamment la ville à hauteur d’enfants ».

Pour le président du Comité d’intérêt local (CIL) Gerland/Jean-Macé-Guillotière, Raymond Joumard, globalement très remonté contre le nouvel exécutif, c’est entendu :

« Quand nous avons relevé les demandes des habitants, il y a déjà dix ans, tous voulaient une place conviviale avec le quartier construit autour. Vous avez vu une place aux Girondins ? La place Vaclav-Havel, c’est une placette de la taille de deux terrains de basket ».

En attendant, une ferme urbaine a pris place sur un des terrains en friche. Ce maraîchage temporaire annonce une exploitation agricole qui va s’installer sur le toit d’immeuble de logements, avec local au rez-de-chaussée pour vendre les produits de la ferme.

Autre point visible de changement : un bosquet de pins à proximité de la place Jean-Jaurès a été préservé. Porté par Gecina, cet îlot 14 doit accueillir un ensemble mixte logement/bureau/commerces.

Zac des Girondins à Gerland : le bosquet de pins préservé le long de l'avenue Jean-Jaurès, au niveau de la place du même nom. ©LB/Rue89Lyon
Zac des Girondins à Gerland : le bosquet de pins préservé le long de l’avenue Jean-Jaurès, au niveau de la place du même nom. ©LB/Rue89Lyon

Sens unique de circulation rue des Girondins et BRS

Finalement, le principal changement porté par les écologistes concerne la rue des Girondins, présenté comme le futur axe majeur du sous-quartier.
Il a été revu. Les travaux sont en cours pour aboutir à la réduction de la place de la voiture :

  • Voirie à sens unique pour les véhicules (sens de circulation ouest/est ) ; double sens pour les bus
  • Suppression du stationnement le long du trottoir nord et maintien le long du trottoir sud
  • Réduction de la chaussée pour coller une « voie bidirectionnelle vélo »
  • Elargissement du trottoir au nord avec plus de végétation
    Exit également la passerelle sur le Rhône pour le quartier Confluence qui devait prolonger, à l’origine, la rue des Girondins

C’est ce point-là qui fait le plus réagir le président du Comité d’intérêt local (CIL) Gerland/Jean-Macé-Guillotière :

« Alors que tous les axes de circulation à Gerland sont nord/sud, la précédente municipalité avait prévu un grand axe est/ouest avec un pont pour relier le 7e et le 2e arrondissement, pour quadriller le quartier. Avec le projet revu, il n’y a rien de tout ça, puisqu’on supprime un sens de circulation pour les voitures ».

La nouvelle rue des Girondins actuellement en plein travaux. ©LB/Rue89Lyon
La nouvelle rue des Girondins actuellement en plein travaux. ©LB/Rue89Lyon

Outre la réduction de la place de la voiture et le développement du vélo, l’autre marqueur de l’urbanisme version écolo porte sur l’accession « sociale » à la propriété.

A Gerland, tous projets qui devaient accueillir des appartements en accession sociale à la propriété sont transformés en Bail réel solidaire « BRS », un mécanisme qui permet de dissocier le foncier du bâti pour faire baisser le prix de vente pour les acquéreurs et éviter la spéculation immobilière.

Cela concerne les îlots îlots 2/3, 4/5, 6, 8 et 14/15 dans la nomenclature de la Serl, soit environ 20 000 m² de surface de plancher (SDP) ou 10 % de la surface de logements de la Zac.

Quant à l’îlot 7, rue Crépet, il va accueillir, outre des bureaux, deux coopératives d’habitants (Les Cardons Ardents et L’île aux 7).

Sur le plan de l’habitat, il n’y aura pas plus de logements sociaux prévus aux Girondins par la majorité gauche/écolo. Toujours pour cause de conventions de financements déjà signées avec les promoteurs.

L'AUTEUR
Laurent Burlet
Cofondateur et directeur de publication de Rue89Lyon

En BREF

À Lyon, trois manifestations contre les violences faites aux femmes

par Rue89Lyon. 2 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon : des footballeuses mobilisées contre la coupe du monde au Qatar

par Laure Solé. 672 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon 8e, un rassemblement des locataires en colère contre Grand Lyon Habitat

par Oriane Mollaret. 785 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×