Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Covid dans le Rhône : un taux d’incidence jamais vu
santé 

Covid dans le Rhône : un taux d’incidence jamais vu

par Bertrand Enjalbal Oliveira.
Publié le 13 janvier 2022.
Imprimé le 30 septembre 2022 à 03:00
1 008 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

En pleine vague du variant Omicron, la dynamique épidémique de Covid dans le Rhône est toujours très forte. Le taux d’incidence avoisine les 3500 cas pour 100 000 habitants, pour 20% de tests positifs. À l’hôpital, la tension hospitalière est forte à Lyon et dans le Rhône.

Dans le Rhône, comme ailleurs, le variant Omicron entraîne un volume de contaminations jamais vu jusqu’ici.

Dans le Rhône, un taux d’incidence de près de 3500 cas pour 100 000 habitants

Depuis la première vague au printemps 2020, le taux d’incidence n’avait jamais dépassé les 1000 cas pour 1000 habitants. C’était le 4 novembre 2020, lors de la deuxième vague épidémique, le taux d’incidence dans le Rhône avait atteint, sur une semaine, près de 940 cas pour 100 000 habitants.

Au 7 janvier 2022, l’indicateur affichait près de 3200 cas. Au 8 janvier, avec les toutes dernières données de Santé Publique France, le taux d’incidence augmentait encore et avoisinait les 3500 cas sur une semaine. Preuve que la dynamique n’est pas encore terminée.

Le Rhône se situe du point de vue de cet indicateur, dans une situation plus dégradée que la moyenne nationale. A la même date, le taux d’incidence moyen dans l’ensemble du pays s’élevait à 2700 cas environ pour 100 000 habitants.

On remarque qu’après une forte augmentation débutée mi-novembre, correspondant à une reprise du variant Delta, la dynamique épidémique a explosé peu avant Noël. Un léger tassement avait été constaté dans le Rhône à la mi-décembre. A partir du 20 décembre, la dynamique a repris de plus belle. Le taux d’incidence progressant de près de 6% en moyenne par jour sur une semaine.

Après Noël, la dynamique s’est encore accélérée (près de +10% en moyenne par jour sur une semaine). C’est la même qui est toujours en cours.

Dans le Rhône, un taux d’incidence de près de 6000 cas pour 100 000 chez les 20-29 ans

Autre signe que l’épidémie progresse rapidement en ce moment : le taux de positivité a fortement augmenté lui aussi. Il avoisine les 20% de tests positifs dans l’ensemble du dépistage effectué. Au 7 janvier, près de 300 000 tests (PCR et antigéniques) avaient été effectués sur une semaine dans le Rhône.

Avec un tel niveau de propagation, beaucoup de tranches d’âge de la population sont touchées fortement. Toutefois, la tranche des 20-29 ans est la plus fortement touchée : près de 6000 cas pour 100 000 habitants dans le Rhône sur une semaine, en date du 7 janvier.

Près du double du taux d’incidence global dans le département donc. La tranche des 30-39 ans arrive derrière après de 4000 cas pour 100 000 habitants et les 40-49 ans avec un niveau de contamination équivalent à la moyenne départementale.

L'AUTEUR
Bertrand Enjalbal Oliveira
Bertrand Enjalbal Oliveira
Journaliste à Rue89Lyon

En BREF

Un rassemblement pour le droit à l’IVG à Lyon ce mercredi

par Rue89Lyon. 205 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Marche des métiers fantômes » à Lyon : manifestation régionale du sanitaire, du social et du médico-social ce mercredi

par Rue89Lyon. 455 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

ZFE à Lyon : les écologistes présentent leur projet final et son périmètre élargi

par Marie Allenou. 761 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×