Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Ligne de train entre Lyon et Bordeaux : Railcoop met en cause la SNCF pour le retard
Société 

Ligne de train entre Lyon et Bordeaux : Railcoop met en cause la SNCF pour le retard

par Pierre Lemerle.
Publié le 11 octobre 2021.
Imprimé le 21 octobre 2021 à 19:26
803 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La coopérative Railcoop, qui œuvre à réouvrir le TER entre Lyon et Bordeaux, a annoncé reporter l’ouverture de la ligne de six mois. Dans un communiqué, elle attaque SNCF Réseau, lui reprochant de lui mettre des bâtons dans les roues.

C’est sûrement le premier gros caillou dans la chaussure de Railcoop. Ce lundi 11 octobre, la coopérative a annoncé le report de son grand projet de réouverture de la ligne TER Lyon – Bordeaux. Prévue initialement le 26 juin 2022, la ligne devrait être ouverte le 11 décembre 2022. Les TER doivent permettre de relier Lyon à Bordeaux en 6 heures 47 en passant par Libourne, Périgueux, Montluçon, etc.

Pour expliquer la situation, la coopérative attaque de front dans un communiqué le premier responsable de cet échec, selon elle, SNCF Réseau.

« Le gestionnaire d’infrastructure n’est pas en capacité de fournir à la coopérative des sillons [N.D.L.R : horaires] de qualité en dépit des discussions engagées à ce sujet depuis 18 mois, attaque Railcoop. Et ce, en étroite coordination avec les Régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes. »

Carte Railcoop Lyon Bordeaux
La ligne de train Lyon Bordeaux proposée de Railcoop est retardée. ©Railcoop

Le projet remis en cause : « Pas de garantie d’avoir des sillons de qualité »

Ainsi, si la question du matériel roulant est en passe d’être réglée, la coopérative ferroviaire n’aurait pas les créneaux horaires demandés pour circuler. 

Selon elle, seules 55% des demandes de circulation formulées par Railcoop ont été approuvées par SNCF Réseau. De plus, sur ces sillons, la coopérative devra financer des ouvertures de postes pour s’occuper des postes d’aiguillage, etc. Un élément qui n’était pas prévu initialement, toujours selon la coopérative.

Dans un entretien accordé à Sud Ouest,`le directeur général de Railcoop, Nicolas Debaisieux, indique n’avoir obtenu qu’un sillon jusqu’à Roanne, à 70 km de Lyon. Ce même directeur général assure que la SNCF demande à Railcoop d’assurer le recrutement de cheminots, sans lui assurer qu’elle aura des créneaux appropriés.

Dans son communiqué, Railcoop annonce par conséquent retarder de six mois l’ouverture de ligne (pour décembre 2022). Mais, dans son entretien à Sud-Ouest, le directeur général se montre plus vague.

« On n’a pas de garantie non plus que SNCF Réseau sera alors en capacité de nous fournir des sillons de qualité », indiquait-il. 

Autrement dit : aucune garantie que la ligne ouvre si un accord n’est pas trouvé.

La ligne Lyon Bordeaux de Railcoop va être retardée.
Vigie TER trop larges.

Ligne entre Lyon et Bordeaux : un bras de fer à l’heure de l’ouverture du rail à la concurrence

Pour la compagnie ferroviaire qui avait obtenu, le 22 septembre, sa licence d’entreprise ferroviaire, ce report constitue un premier coup d’arrêt. Jusqu’à présent, la société semblait surtout réussir à ne présenter que de bonnes nouvelles. Elle avait notamment annoncé l’ouverture d’une ligne de fret dans le sud-ouest entre la gare de Viviez-Decazeville (Aveyron) et la plateforme multimodale de Saint-Jory, près de Toulouse, le 15 novembre prochain.

Il s’agit aussi de son premier véritable bras de fer, rendu public, avec la SNCF.

« Cette incapacité du gestionnaire d’infrastructure à proposer des sillons à une nouvelle entreprise ferroviaire comme Railcoop pose question alors que l’ouverture du marché est censée être effective depuis décembre 2020, grince la coopérative. Railcoop s’interroge désormais sur la possibilité de saisir formellement l’Autorité de régulation des transports dans le cadre d’une procédure d’infraction. »

La coopérative accuse la société publique de ne pas jouer de la concurrence. Est-ce le cas ? Elle voit en effet arriver de plus en plus de concurrents au sud, comme au nord.

Côté SNCF : « Les circulations demandées par RailCoop nécessitent l’ouverture de plusieurs gares »

Contacté, SNCF Réseau a répondu par mail à nos questions. La structure a semblé s’étonner de la décision de Railcoop « alors que le processus d’attribution des sillons n’est pas terminé ». Selon elle, la coopérative a eu le droit au même traitement que ses autres clients.

« Les circulations demandées par Railcoop nécessitent l’ouverture de plusieurs gares, sur des horaires plus larges qu’actuellement, indique-t-elle. Les conditions économiques de ces adaptations ont été communiquées à Railcoop. »

L’institution assure que le dialogue se poursuit avec la coopérative ferroviaire « pour le démarrage du service le 26 juin 2022 ». Pas certain que cela suffise à une ouverture de la ligne dans les temps.

Article actualisé le 18/10/2021 à 19h45
L'AUTEUR
Pierre Lemerle

En BREF

Les AESH de Lyon appelées à manifester ce mardi

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Pass sanitaire : un nouveau samedi de manifestation à Lyon

par Pierre Lemerle. 851 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Villeurbanne, une expulsion de squat pour inaugurer la « semaine de l’hospitalité »

par Oriane Mollaret. 827 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×