Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Au festival Lumière, dinosaures et leçon de piano
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Au festival Lumière, dinosaures et leçon de piano

par Rue89Lyon.
Publié le 7 octobre 2021.
Imprimé le 21 octobre 2021 à 19:48
237 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le festival Lumière, rendez-vous international du cinéma de patrimoine, démarre ce week-end et durera jusqu’au 17 octobre, à Lyon. Cette 13è édition consacrera spécialement la cinéaste Jane Campion.

Allo les cinéphiles, plusieurs temps forts sont prévus. Après les frères Dardennes en 2020, c’est la cinéaste Jane Campion qui repartira avec le prix Lumière le vendredi 15 octobre. C’est d’ailleurs le film culte de la réalisatrice, « La leçon de piano » qui clôturera le festival deux jours plus tard.

La programmation de films est une fois encore pléthorique : la nuit du cinéma édition 2021 mettra le cap sur la « Isla Nublar » et offrira un moment 100% dinosaures à ses spectateurs. Quatre des volets de Jurassic Park s’enchaîneront à la halle Tony Garnier (Lyon 7e), de 21 heures jusqu’à l’aube.

Kinuyo Tanaka, à l’affiche du festival Lumière 2022. Une photo par Nikkatsu, sur le tournage de « La lune s’est levée » (1955)

Deux des cinés-concerts de cette édition se tiendront à l’auditorium de Lyon (Lyon 3e). Casanova, par Alexandre Volkoff et accompagné par l’orchestre national de Lyon et La Grève de Sergueï, par M. Eisenstein, accompagné à l’orgue par Samuel Liégeon.

Le festival Lumière met à l’honneur la blaxploitation

Plusieurs rétrospectives célèbreront les 50 ans de la « blaxploitation » -un courant culturel et social né aux Etats-Unis dans les années 1970, visant à revaloriser l’image des Afro-Américains en les présentant dans des rôles dignes et de premier plan.

L’Amérique de Sydney Pollack, les 50 ans de la carrière de Clint Eastwood ou encore les 30 ans du Van Gogh de Pialat seront aussi mis à l’honneur ; suivis par des rétrospectives de Bertrand Tavernier, Kinuyo Tanaka, réalisatrice de l’âge d’or du cinéma japonais ou encore Gilles Grangier et son cinéma populaire français.

Richard Roundtree dans Shaft de Gordon Parks (1971)
Richard Roundtree dans Shaft de Gordon Parks (1971) / photo : MGM/CR

De nombreux films cultes tels que ceux de Marcel Pagnol, Michael Powell ou Luis Buñuel seront projetés pour la sélection « Lumière Classics », mettant en avant des classiques toutes catégories confondues, du cinéma français ou international en passant par les films en noir et blanc.

Programme complet et billetterie.

L'AUTEUR
Rue89Lyon

En BREF

Les AESH de Lyon appelées à manifester ce mardi

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

Pass sanitaire : un nouveau samedi de manifestation à Lyon

par Pierre Lemerle. 851 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Villeurbanne, une expulsion de squat pour inaugurer la « semaine de l’hospitalité »

par Oriane Mollaret. 827 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×