Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Oullins : avec le projet urbain « la Saulaie doit devenir un seul et même quartier »
Société 

Oullins : avec le projet urbain « la Saulaie doit devenir un seul et même quartier »

par Elena Do.
Publié le 23 août 2021.
Imprimé le 22 septembre 2021 à 10:16
3 083 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Interview] A Oullins, l’ancien quartier ouvrier de la Saulaie doit être transformé en « écoquartier durable » d’ici 2033. Béatrice Vessiller (EELV), vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme présente ce projet d’aménagement urbain. À partir de 2025 normalement, un nouveau quartier devrait commencer à voir le jour à côté de l’existant.

Béatrice Vessiller, conseillère municipale EELV à Villeurbanne et conseillère métropolitaine
Béatrice Vessiller, 2ème Vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’urbanisme. ©BE/Rue89Lyon

Béatrice Vessiller, vice-présidente de la Métropole, en charge de urbanisme et du « cadre de vie », revient pour Rue89Lyon sur l’avancée du projet d’aménagement du quartier de la Saulaie.

40 hectares sont concernés, dont 20 hectares de friches situés derrière la gare d’Oullins sur la zone d’aménagement concertée (ZAC) qui accueillait autrefois les ateliers de la SNCF. Coût du projet : 77 millions d’euros. 19 millions d’euros sont à la charge de la Métropole et 2,5 millions d’euros à la charge de la Ville d’Oullins.

Béatrice Vessiller l’assure : « le projet n’est pas encore définitif ». Les grandes orientations sont toutefois fixées. Il s’agit de faire du quartier de la Saulaie, considéré comme un quartier prioritaire (QPV), « un écoquartier durable redynamisé ». Pour ce faire, la ZAC doit accueillir près de 136 000 m2 de nouveaux bâtiments et d’équipements publics.

Alors que la Métropole de Lyon et la mairie d’Oullins souhaitent associer les habitant·es de la Saulaie au projet, une grande partie n’a pas encore eu vent de l’aménagement du quartier. Le risque est de voir apparaître une fracture urbaine et sociale au sein même de la Saulaie. Elle-même l’assure, il s’agit avec ce projet de créer une sorte de nouveau quartier dans le quartier à côté de la partie ancienne du quartier en dehors de la ZAC. Pour parer à cette éventualité, Béatrice Vessiller compte sur la concertation et la volonté de réhabilitation de l’ancienne partie du quartier.

En vert, les 20 hectares de la Saulaie actuellement en friche concernés par le projet urbain. Source : site Internet de la Ville d’Oullins

Rue89Lyon : En quoi va consister le futur aménagement urbain du quartier de la Saulaie à Oullins ?

Béatrice Vessiller : 850 logements seront construits dont 60% de logement abordables. Il y aura aussi des locaux destinés à accueillir de l’activité économique tertiaire, commerciale et artisanale.

Un groupe scolaire allant de la maternelle à l’élémentaire sera construit ainsi qu’une crèche et un gymnase. Un dojo dédié aux arts martiaux sera potentiellement crée, mais il faut voir s’il est possible de financer un tel équipement. Ce n’est pas encore acté.

Un équipement hôtelier doit aussi voir le jour. Plusieurs projets sont actuellement en discussion pour définir sa forme. Plutôt qu’un hôtel classique, nous ferions éventuellement un centre de séjour pour les jeunes.

Un lieu de culte musulman est aussi prévu.

Dans le quartier déjà existant situé en dehors de la ZAC, nous envisageons de mettre en place une procédure de projet urbain partenarial. Cela permettra de faire participer les opérateurs qui interviendraient aux financement des nouveaux équipements publics dans le quartier plus ancien.

L’exécutif écologiste de la Métropole a récupéré un projet qui avait été impulsé en 2017. Comment avez-vous réorienté ce plan ?

Concernant la programmation, nous allons augmenter la part de logements abordables. Il s’agira de logements sociaux locatifs et de logements en accession abordable et durable, basés sur le dispositif de bail réel solidaire. La part d’accession libre sera réduite de 10% pour que la part de logements abordables atteignent 60%.

La part de constructions destinées au secteur tertiaire sera également diminuée afin d’augmenter la part dédiée à l’économie productive. À l’origine, 56 000 m2 de tertiaire étaient prévus, nous voulons passer à 40 000 m2 au profit d’activités commerciales, artisanales et autour de l’alimentation durable.

Concernant le parc public, il devait faire 5 000 m2 dans le projet initial. Sa taille sera doublée. Ce grand parc d’un hectare permettra d’aérer et de végétaliser le quartier en le dotant d’un « poumon vert » central important.

Un nouveau projet en dehors de la ZAC est actuellement en cours d’étude. Il s’agit de la création d’une nouvelle passerelle passant sur le Rhône, entre Gerland et Oullins. Cette liaison atterrira au niveau de l’Yzeron à la Saulaie. Cette traversée permettra de renforcer la dimension « mobilité active » de l’écoquartier. (Ce projet de passerelle pour modes doux entre le parc de Gerland et les berges de l’Yzeron à Oullins est un projet à l’origine de Gérard Collomb en 2014 et jamais réalisé jusqu’alors, NDLR)

Comment travaillez-vous avec la maire (Les Républicains) d’Oullins ?

La Métropole est en phase avec la Ville d’Oullins. Nous avons un objectif commun : la mise en place d’un quartier très ambitieux sur le plan environnemental et la volonté d’y associer les habitants.

Nous avons instauré un comité de pilotage qui comprend la mairie d’Oullins et la mairie de La Mulatière, car de l’autre côté de l’Yzeron il s’agit de La Mulatière : une petite partie de la ZAC s’y trouve.

« Il n’y aura plus de no man’s land entre le quartier existant de la Saulaie et le centre-ville d’Oullins »

Quelles sont les différentes phases du projet à venir ?

Le projet a été lancé il y a déjà quelque temps, mais lors du mandat précédent il n’a pas beaucoup avancé. Nous pouvons regretter que dans un quartier aussi bien situé avec une gare et un métro, le projet urbain n’ait pas démarré plus tôt.

Nous souhaitons rentrer désormais en phase opérationnelle et faire un beau projet.

L’aménagement de la ZAC a été confié à la Société d’Équipement et d’aménagement du Rhône et de Lyon (SERL) en 2020. Cette année a eu lieu la désignation de l’équipe d’urbanistes et de paysagistes. Les études urbaines vont s’étendre jusqu’en 2022.

L’enquête publique aura lieu sur la période 2022-2023. Une déclaration d’utilité publique devra être lancée en 2023 pour acquérir encore quelques terrains dont la Métropole n’a pas encore la propriété dans le périmètre de la ZAC.

En 2023 les travaux démarreront, ainsi que les consultations pour trouver des promoteurs. Les premières livraisons sont attendues en 2025.

Le projet prévoit de faire de la Saulaie un « écoquartier durable » : qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Nous voulons que le quartier soit très ambitieux sur le plan environnemental. Si le quartier s’appelle la Saulaie, c’est parce qu’un jour il y a eu la présence de saules. Il faudra donc retrouver une forte dimension de nature en ville, même si il y aura d’importantes constructions de bâtiments. Nous allons être très exigeants pour que l’impact carbone soit limité.

Nous mettrons en place un mode de chauffage original, ce sera une première dans la métropole. Il s’agira d’utiliser un réseau tempéré sur les eaux usées. La chaleur des eaux usées qui traversent le secteur sera récupérée pour faire un premier chauffage du réseau urbain qui servira à chauffer les logements et les locaux d’activité.

Le Sytral (autorité organisatrice des transports en commun dans la métropole de Lyon, ndlr) est aussi impliqué dans le projet car il y a un enjeu autour du devenir du parc relais. Compte tenu du prolongement du métro B à Saint-Genis Laval en 2023, le parc relais sera réduit progressivement. Ce prolongement justifiera encore moins la présence du parc relais à Oullins.

Nous espérons que les personnes venant de Saint-Genis-Laval, Pierre-Bénite et Irigny prendront le métro à Saint-Genis-Laval et qu’elles ne viendront plus engorger Oullins en voiture.

Un des objectifs du projet est de renforcer la connexion du quartier avec Oullins et la métropole lyonnaise. Par quels moyens ?

Dans la composition urbaine sur laquelle les architectes et les urbanistes travaillent nous veillons à assurer une continuité des espaces publics. Il faut que le parc public soit facile d’accès et bien relié au quartier existant.

Le travail d’aménagement de l’espace public doit relier les espaces publics du quartier existants avec les futurs espaces publics.

Ce nouveau quartier sera bien relié à la ville d’Oullins existante de l’autre côté de la voie ferrée. Il n’y aura plus un no man’s land entre le quartier existant de la Saulaie et le centre ville d’Oullins, car le nouveau quartier fera le lien entre les deux.

terrains friches ZAC quartier Saulaie Oullins
Derrière le métro d’Oullins, les terrains en friche accueilleront de nouvelles constructions dans le cadre du projet d’aménagement urbain de la Saulaie. ©ED/Rue89Lyon

« D’ici quelques années la Saulaie doit devenir un seul et même quartier »

Actuellement, les habitants rencontrés ne sont pas au courant de ce projet à la Saulaie et certains le déplorent. Dans quelle mesure les habitants vont-ils être associés au projet d’aménagement du quartier ?

Un des enjeux pour réussir ce projet est d’associer les habitants actuels du quartier. La maire d’Oullins (Clotilde Pouzergue, LR) tient à impliquer les habitants et elle veut retourner discuter avec eux du projet. Avec le Covid et les confinements ce n’était pas trop possible mais il est prévu de reprendre la concertation cet autonome jusqu’en 2023, date du début des travaux.

Début 2022 nous allons installer une maison du projet à la Saulaie. Il s’agira d’un lieu où les habitants pourront s’informer sur le projet et participer aux ateliers de conception. Le Pôle initiatives Ville d’Oullins (PIVO) sera aussi présent. Nous souhaitons associer les habitants sur le nouveau projet et sur les installations urbaines temporaires.

Le projet prévoit de s’étendre principalement sur les 17 hectares sur la ZAC de la Saulaie. Qu’est-il prévu pour l’autre partie du quartier qui accueille déjà des logements et des commerces ?

La Métropole a confié à l’architecte urbaniste désigné par la SERL une mission d’étude sur l’ensemble du territoire. Nous aurons bien une réflexion globale à l’échelle de tout le quartier.

Le quartier existant bénéficiera d’une politique publique d’amélioration importante. Pour les immeubles intéressants à réhabiliter il est prévu une réhabilitation très qualitative avec le dispositif Ecoréno’v.

Il y aura aussi quelques démolitions ciblées. Elles concerneront notamment des immeubles au bord de l’Yzeron qui sont en très mauvais état et qui ne sont pas réhabilitables. Cela permettra de créer une promenade agréable sur le bord de l’Yzeron et améliorera la qualité urbaine du projet.

Mais nous privilégions les réhabilitations autant que possible plutôt que les démolitions.

Comment comptez-vous assurer la mixité sociale entre les nouveaux arrivants et les anciens habitants de la Saulaie ?

C’est toujours un challenge lorsqu’on crée un nouveau quartier à côté d’un quartier existant. Pour que l’accroche s’opère correctement il faut que les habitants déjà présents soient associés au projet du nouveau quartier.

Les nouveaux lieux seront fréquentés par les habitants actuels. Les nouvelles activités économiques et les nouveaux emplois doivent leur profiter. D’ici quelques années cela doit devenir un seul et même quartier.

L'AUTEUR
Elena Do

En BREF

Des enseignants de l’académie de Lyon en grève ce jeudi

par Rue89Lyon. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, quatre manifestations contre le pass sanitaire ce samedi

par Pierre Lemerle. 1 356 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le Lyon Street Food Festival, un tour du monde culinaire ce week-end

par Rue89Lyon. 295 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×