Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
European Lab à Lyon : quand les récits se bagarrent
Cultures 

European Lab à Lyon : quand les récits se bagarrent

par Rue89Lyon.
Publié le 31 mai 2021.
Imprimé le 26 septembre 2021 à 03:13
350 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pour ses 10 ans, European Lab a concocté une série d’ateliers, tables-rondes et discussions à Lyon autour de « la bataille des récits ». Sélection.

Cette année, European Lab fête ses 10 ans à Lyon, là même où a émergé le concept. Depuis 2011, la plateforme née en marge du festival de musiques électros Nuits sonores fait se rencontrer des professionnel·les de la culture et des médias, venus de France, d’Europe ou d’ailleurs, dans l’objectif de promouvoir une « culture démocratique », ou des « outils d’émancipation ».

Pour cet anniversaire, les échanges tourneront autour du thème de « la bataille des récits ».

Du 8 au 10 juin, des journalistes, des auteurs·rices, des activistes ou encore des artistes se rencontreront pour échanger à ce sujet dans l’un des trois lieux mis à disposition à la Confluence, dans le 2ème arrondissement de Lyon. Sélection (non exhaustive) de quelques temps forts. Cette année, European Lab sera toutefois détaché de Nuits Sonores qu’elle jouxte habituellement (le festival de musique aura lieu lui en juillet).

European Lab Lyon

Les lieux

Les trois lieux d’European Lab se situent cette année dans trois établissements voisins du quartier de la Confluence, dans le 2ème arrondissement de Lyon. 

  • HEAT : 70 Quai Perrache, 69002 Lyon. 
  • H7 : 70 Quai Perrache, 69002 Lyon. 
  • Hôtel 71 : 71 Quai Perrache, 69002 Lyon. 

Mardi 8 juin : Génération Z, médias émergents et pop culture européenne

Ce premier jour sera consacré à la présentation du dernier né : Sphera. Cette nouvelle plateforme média européenne, destinée à la génération Z (les ados et jeunes adultes d’aujourd’hui), réunit 10 acteurs de la culture et des médias indépendants. L’idée est de réinventer l’espace médiatique européen en proposant une nouvelle plateforme pour permettre aux jeunes d’aujourd’hui de s’exprimer sur ce qui leur tient réellement à cœur. A l’occasion d’un atelier organisé le mardi 8 juin de 11h à 13h à l’Hôtel 71, il sera possible de rencontrer l’équipe du projet, avec Francesca Festa, cheffe de projet européen pour le magazine Cafébabel, ainsi que l’autrice et journaliste indépendante Martina Di Pirro.

  • Mardi 8 juin. Construire son média étape par étape. De 11h à 13h à l’Hôtel 71.

Mercredi 9 juin : Récits alternatifs et mobilisateurs

Le lendemain sera centré autour des discours contestataires qui émergent en Europe comme dans le reste du monde. Parmi ceux-là, les questions écologiques sont au cœur de l’actualité depuis plusieurs mois. De 18h30 à 19h45, au H7, un plateau TV modéré par le journaliste indépendant Barnabé Binctin (Bastamag, Politis, Society…), spécialisé dans l’écologie, s’intéressera à cette nouvelle génération d’activistes du climat, et leur utilisation des réseaux sociaux pour mobiliser.

Un peu plus tôt dans la journée, sur le temps de midi, la DJ Camille Hervé, le passionné de science-fiction et de metal Eden Kupermintz, le producteur Simo Cell discuteront du pouvoir mobilisateur de la musique et de son rôle dans la prise de consciences des enjeux climatiques. 

  • Mercredi 9 juin. La musique à l’assaut des défis climatiques. De 12h30 à 13h30 au HEAT. 
  • Mercredi 9 juin. Climat : les nouveaux récits mobilisateurs. De 18h30 à 19h45 au H7.

Jeudi 10 juin : La fabrique des histoires

Ce troisième et dernier jour donnera quelques éléments de réponse à la questions que chaque lecteur s’est un jour posée : comment on fait pour écrire une histoire ? Journalistes, écrivain·es et artistes se relaieront pour dévoiler leurs secrets, leurs doutes et leurs propres questionnements à l’aube d’un nouveau récit.

A partir de 16h, au H7, l’autrice clermontoise Cécile Coulon et la journaliste Flore Vasseur discuteront des différentes formes du récit qui existent. Cette rencontre sera modérée par Anne-Caroline Jambaud, ex-journaliste et directrice du pôle idées d’Arty Farty.

Juste après, à 17h15, Cheikh Fall, coordinateur de la Ligue Africaine des Web Activistes et Blogueurs pour la Démocratie, abordera les liens entre journaliste et activisme et l’émergence de journalistes s’un nouveau genre qui ne cachent pas leurs engagements et utilisent au contraire leur média pour mobiliser. 

  • Jeudi 10 juin. Cécile Coulon et Flore Vasseur : la fabrique des histoires. De 16h à 17h au HEAT.
  • Jeudi 10 juin. Journalisme et activisme : rapporter ou agir sur le réel ? De 17h15 à 18h15 au HEAT.

A l’honneur, la chambre d’enquête de Camille de Toledo

Camille de Toledo, de son vrai nom Alexis Mital, est un essayiste et écrivain français. Dans, son livre « Thésée, sa vie nouvelle » paru en novembre 2020, Camille de Toledo tente de déchiffrer son histoire familiale à travers le mythe de Thésée. En 2012 donc, Thésée plaque tout pour partir avec ses enfants à l’Est, en quête d’une vie nouvelle. Mais on n’échappe pas à son passé. De janvier 2020 à juin 2021, l’École urbaine de Lyon, la Fête du livre de Bron et European Lab ont accompagné l’auteur le temps d’une résidence de création artistique. Il en est ressorti une « chambre d’enquête » qui sera présentée au public pendant les trois jours.

  • Mardi 8, Mercredi 9 et jeudi 10 juin. La chambre d’enquête de Camille de Toledo : Enquêter, enquêter, mais pour élucider quel crime ? A l’Hôtel 71. 

Plus d’informations sur la programmation et réservations ici

Article actualisé le 02/06/2021 à 09h40
L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

Violences policières à Lyon : le procès d’Arthur Naciri reporté pour la 3e fois

par Rue89Lyon. 385 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Lyon, la Métropole dévoile les 13 lignes de son réseau express vélo

par Pierre Lemerle. 2 815 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le mémoire de Samuel Paty publié aux Presses universitaires de Lyon : « Il voulait interroger les croyances »

par Oriane Mollaret. 752 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×