Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Sans-abri à Lyon  : les promesses à l’épreuve de la rue
Société 

Sans-abri à Lyon : les promesses à l’épreuve de la rue

par Pierre Lemerle.
Publié le 15 janvier 2021.
Imprimé le 28 février 2021 à 14:33
839 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Forte d’un plan froid renforcé, la préfecture avait annoncé en novembre pouvoir « répondre à la demande mi-décembre » de sans-abri qui restent sans solution d'hébergement après avoir appelé le 115. Deux mois plus tard, près de 1000 personnes ne trouvent toujours pas de places à Lyon après avoir appelé le numéro d’urgence. Retour sur une situation complexe.

C’était le 18 novembre 2020. Par la voix de sa directrice départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (plus connue sous l’acronyme DDCS), Christel Bonnet, la préfecture du Rhône prenait un engagement : héberger les plus de 1400 personnes sans-abri restant alors sans solution de logement après avoir appelé le 115.

« Nous allons pouvoir répondre à la demande d’ici mi-décembre », affirmait alors Christel Bonnet.

En prenant cet engagement, elle assurait la promotion d’un plan froid plus ambitieux que les dernières années. Elle faisait aussi écho à une promesse de la ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon, faite le 3 novembre, lors d’un entretien sur LCI.

« J’ai mobilisé avec mes collègues tous les Préfets de France (…) pour leur dire : on recommence la mise à l’abri générale c’est-à-dire : pas de demandes insatisfaites. On ouvre autant de places que nécessaires durant cette période de confinement, soit en hébergement, soit en hôtel », développait la ministre.

L’offre a en effet augmenté sur le Rhône.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 19/01/2021 à 11h24
L'AUTEUR
Pierre Lemerle

En BREF

A Lyon : « dans la situation sanitaire actuelle, ce n’est pas simple de mobiliser »

par Pierre Lemerle. 499 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le maire de Givors Mohamed Boudjellaba voit son élection annulée

par Rue89Lyon. 1 041 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Marche des libertés : les teufeurs ambiancent le cortège lyonnais

par Pierre Lemerle. 2 049 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×