Habillage
#Enjeux2020 – Hébergement : les propositions des candidats pour faire face à l’urgence
Société 

#Enjeux2020 – Hébergement : les propositions des candidats pour faire face à l’urgence

actualisé le 20/02/2020 à 23h11

[Article régulièrement mis à jour] Comment prendre en charge les sans-abri dans un contexte de saturation des dispositifs d’hébergement ? Nous avons posé la question aux candidats; ceux et celles qui vont mener des listes à la mairie de Lyon ou à la Métropole.

1/ Nathalie Perrin-Gibert, candidate « Lyon en commun » pour les métropolitaines et pour les municipales


La candidate qui présente une liste aux municipales et aux métropolitaines dans les circonscriptions lyonnaises sous le nom « Lyon en commun » a dévoilé quelques mesures concernant ce point dans son programme, accessible en ligne.

  • Plus d’enfants à la rue dès avril 2020 : en rappelant que la Métropole a désormais des compétences sociales, la candidate s’engage à ce qu’aucun enfant ne dorme dans la rue un mois après les élections
  • Fin de la « politique du thermomètre » : Cette politique consiste à mettre à l’abri sans prévoir de solution d’accompagnement et d’emploi. Cette mesure s’inscrit dans un plan, coordonné et concerté de lutte contre la pauvreté. La tête de liste propose également l’ouverture de bains-douches dans les arrondissements avec services associés (laverie, vestiaire, soin à la personne)
  • Garantir un accueil inconditionnel aux réfugié-es, migrant-es ou mineur-es isolé-es
  • Central d’appel et logements d’urgence pour toutes les personnes victimes de violences intra-familiales

2/ Sandrine Runel (PS/Gauche unie), tête de liste pour les municipales

Suite à la demande de Rue89Lyon, Sandrine Runel, candidate PS et tête de liste La gauche unie pour les élections municipales a expliqué comment elle souhaitait traiter cette question dans son programme. Très au fait de ces enjeux, la candidate met en avant les « profondes mutations » qui touchent la question de l’hébergement des sans-abris. Cela amène selon elle « à repenser en profondeur les modes d’élaboration des politiques sociales comme les relations des pouvoirs publics avec les intervenants sociaux »:

  • Organiser chaque hiver une Nuit de la solidarité sur Lyon en mobilisant les associations et des citoyens bénévoles ;
  • Lancer des campagnes de lutte contre le non-recours à l’aide sociale (RSA, CMU C- PUMA, AME, etc.) ;
  • Renforcer les capacités de domiciliation sur la Ville de Lyon comme porte d’entrée de l’accès aux droits ;
  • Mettre fin au déploiement de mobilier urbain « anti-SDF » ;
  • S’engager à la gratuité des repas à la cantine pour les familles vivant en dessous du seuil de pauvreté ;
  • Ouvrir l’accueil de jour pour les personnes et les familles sans-abri dans les quartiers : accès à l’hygiène, laverie, premier accueil social ;
  • Assurer aux personnes à la rue un accès à l’eau et à des bagageries sociales, des restaurants sociaux et développer des épiceries solidaires ;
  • Impliquer les personnes dans les décisions du CCAS en instaurant un comité des « personnes bénéficiaires/usagers » afin de les associer aux projets et actions de celui-ci ;
  • Développer la participation des personnes accompagnées à l’évaluation des politiques de Luttes contre les exclusions au niveau local et à la production de l’analyse des besoins sociaux ;
  • Promouvoir des centres de santé communaux favorisant l’accès aux soins des populations précaires ;
  • Instaurer la gratuité des transports pour les bénéficiaires des minima sociaux : cela permettra aux bénéficiaires du RSA de se déplacer et engager une recherche d’emploi et des démarches administratives ;
  • Garantir l’accueil inconditionnel dans l’hébergement et soutenir les ouvertures de centres d’hébergement temporaires en mobilisant, y compris par la réquisition, des bâtiments vacants confiés en gestion aux associations ;
  • Mener une politique de prévention auprès des bailleurs sociaux liés à la ville avec la mise en place d’un dispositif d’aide à l’apurement des dettes locatives ;
  • Mettre en place l’encadrement des loyers : pour réguler un marché de plus en plus sujet à l’embolie, réguler les prix de location permettra d’éviter que les populations des classes moyennes et populaires soient repoussées en périphérie. Cette mesure vise à préserver l’équilibre de notre ville et de nos quartiers afin de faire en sorte que la mixité sociale ;

3/ Grégory Doucet et Bruno Bernard, candidats EELV / Changeons Lyon à mairie et à la Métropole de Lyon

Les candidats EELV ont présenté quelques mesures concernant l’hébergement d’urgence dans le programme mis en ligne sur leur site internet :

  • Renforcement de la prévention et la protection de l’enfance en garantissant l’hébergement et le suivi des mineurs non accompagné·e·s et jeunes en attente et en créant un Observatoire métropolitain de la protection de l’enfance
  • Augmentation des moyens alloués au programme « Logement d’abord »: Ce programme permettrait l’accès au logement des personnes à la rue, sans nécessairement passer par une étape en hébergement.
  • Renforcement des dispositifs d’hébergement pour personnes sans abri en ayant l’objectif de résorption totale des bidonvilles. Pour cela, la liste s’engage à l’ouverture de nouvelles places d’hébergement d’urgence, y compris pour les personnes les plus vulnérables : développement de l’habitat temporaire dans des espaces publics vacants ; soutien à l’intermédiation locative ou au conventionnement dans le parc privé pour aider l’accès au logement ; développement des initiatives de prévention des expulsions locatives ; renforcement de l’accompagnement social des personnes.
  • Adhésion à la Charte des Villes et Territoires Accueillants pour assurer l’hébergement digne des primo-arrivants, dans des lieux à taille humaine.
  • Augmentation du nombre d’hébergements pour des personnes victimes de violences familiales

4/David Kimelfeld, candidat dissident LREM à la Métropole de Lyon

Le candidat dissident LREM David Kimelfed a pu développer plusieurs points dans son programme visible en ligne sur le sujet de l’hébergement d’urgence:

  • Renforcer le plan Logement d’Abord pour lutter contre le sans-abrisme: « nous mobiliserons chaque année des logements à destination de 500 sans-abris. Notre objectif est de réduire de moitié, d’ici 5 ans, le nombre de personnes à la rue. 50 logements seront spécifiquement réservés au public jeune de 18-25 ans. Ces logements seront localisés en diffus sur l’ensemble de la Métropole, ceci afin de proposer une réelle mixité, c’est-à-dire éviter de créer des concentrations de logements destinés aux plus précaires dans un même quartier. »
  • Créer des auberges métropolitaines pour les enfants et familles sans toit: ce nouveau concept pourrait permettre l’ouverture de lieux allant jusqu’à 50 places.
  • Constituer un Conseil Métropolitain de lutte contre les exclusions : « composé de membres d’associations de lutte contre la pauvreté et de citoyens volontaires, bénéficiaires de nos politiques publiques » ce conseil est présenté comme un moyen de redonner la parole à cette partie de la population

Eric Lafond et Denis Broliquier, candidats Positivons Lyon Métropole – 100% Citoyens pour la Métropole et la ville

Sur la question « de la grande pauvreté », les centristes Eric Lafond et Denis Broliquier souhaitent « une rupture avec le fatalisme des années passées » :

« Nous sommes opposés aux grands projets dépensiers et inutiles de l’agglomération (ADS, Métro E, Projet de Gare souterraine Part Dieu) et nous considérons que nous devons utiliser une grande partie de nos capacités financières pour financer des projets permettant de résoudre les grands problèmes de notre époque, la grande pauvreté au premier plan ».

  • Villages éphémères : Permettre de déployer rapidement une solution d’habitat digne pour les 1000-3000 personnes potentiellement à la rue sur la métropole. Sur le foncier disponible, installation de l’habitat modulaire pour les personnes concernées.
  • Ecole et droit au logement : L’hébergement des parents d’enfants scolarisés dans nos écoles sera prioritaire, quelle que soit leur situation. Cela doit être un marqueur de l’humanisme lyonnais dans notre métropole.
  • Equipement et sanitaires publics : installation et soutien des lieux permettant sur l’agglomération un accès gratuit à ces services d’hygiènes.
  • Santé et personnes vulnérables : financement des centres d’addictologie sur le territoire de la métropole de Lyon et aide aux individus souhaitant se soigner. Dialogue avec l’Etat afin de pouvoir mieux traiter le financement de la psychiatrie sur le territoire métropolitain.
  • Solidarité de la Métropole avec la Région Urbaine de Lyon et au delà : Coordonner les actions de la Métropole avec l’Etat et les autres collectivités. Trouver et multiplier les exemples réussis d’insertion des personnes vulnérables sur un territoire plus large que celui de la métropole : une famille qui s’implante dans une commune qui va perdre son école par manque d’enfants  ; hébergement de travailleurs à proximité de zone comportant des difficultés de recrutement ;  etc…
  • Violence conjugale et logement : Réserver une partie significative de logements (sur le parc locatif des Villes) pour que les victimes de violence conjugale puissent quitter immédiatement le lieu où elles sont en danger.
  • Symbole : Revenir sur les aménagements de l’Hotel Dieu afin que ce bâtiment qui a été financé par la générosité des Lyonnais pour les plus pauvres puisse demain comporter un accueil pour les plus pauvres avec notamment un centre d’addictologie (Drogue, alcool etc..).

L'AUTEUR
Rue89Lyon
Rue89Lyon
Premier pure player d'informations lyonnais. 100% indépendant. Participez, témoignez et soutenez la presse locale !

En BREF

2ème pic de pollution à Lyon de la saison, mise en place de la circulation différenciée

par Rue89Lyon. 395 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Deuxième anniversaire des Gilets jaunes : une manifestation ce samedi à Lyon

par Rue89Lyon. 562 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’engagement de la préfecture sur l’hébergement d’urgence : « On va répondre à la demande mi-décembre »

par Pierre Lemerle. 347 visites. Aucun commentaire pour l'instant.