Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
[Photos] Au cœur du Forez : « Le confinement, c’est du temps perdu qu’on ne rattrapera pas »
Société 

[Photos] Au cœur du Forez : « Le confinement, c’est du temps perdu qu’on ne rattrapera pas »

par Emmanuelle Baills.
Publié le 27 novembre 2020.
Imprimé le 29 novembre 2021 à 03:49
1 029 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

[Photoreportage] Au cœur du Forez, à près de 100km de Saint-Étienne, les personnes âgées peuvent se sentir bien seules durant le confinement. Isolées et privées de vie associative, elles témoignent d'un sentiment d'isolement et d'injustice. Nous sommes allés en rencontrer au cœur de trois communes du Forez : Boisset-Saint-Priest, La Chamba et la Chambonie les deux plus petits villages de la Loire. 

Aux portes du Puy-de-Dôme, à presque 1 000 mètres d'altitude dans ces petits villages nichés sur des pentes douces recouvertes de sapins, difficile de se sentir vraiment confiné. Pourtant, là aussi les mesures sanitaires s'appliquent. Alors, le sentiment d'isolement ils sont nombreux à le partager dans ces villages. De habitants âgés, pour la plupart de plus de soixante-dix ans, souvent des agriculteurs à la retraite, parfois veufs et bien seuls dans leur maison.

Afficher une carte plus grande

Loin de tout, privés de leur vie associative, ils partagent aussi un sentiment d'injustice durant cette crise sanitaire. Ils ne comprennent pas toujours pourquoi ils sont logés à la même enseigne qu'une ville de plusieurs milliers d'habitants. Même s'ils disent rester conscients du danger du Covid qui a bien frappé le secteur de Montbrison et ses alentours notamment dans des Ehpad, lors de la première vague.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 07/12/2020 à 22h02
L'AUTEUR
Emmanuelle Baills
Journaliste, photographe, à Saint-Étienne.

En BREF

A Lyon, une manifestation ce samedi contre les violences sexistes et sexuelles

par Rue89Lyon. 410 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Jeunes migrants à Lyon : après les tentes dans la rue, un nouveau squat à la Croix-Rousse

par Oriane Mollaret. 1 095 visites. 1 commentaire.

A Lyon, l’occupation de l’église Saint-Nizier par les prostituées en 1975

par Rue89Lyon. 377 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×