Habillage
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Infos, enquêtes à Lyon et dans la région
Tir de LBD à Lyon : l’Etat condamné par le tribunal administratif
Société 

Tir de LBD à Lyon : l’Etat condamné par le tribunal administratif

par Margot Hemmerich.
Publié le 13 novembre 2020.
Imprimé le 27 octobre 2021 à 18:47
1 097 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pour la première fois, un tribunal administratif a condamné l'Etat pour un tir de LBD reçu par une manifestante. Dans une décision du 25 novembre, les juges lyonnais ont reconnu "la responsabilité sans faute de l’Etat du fait des dommages causés par les mesures prises pour le rétablissement de l’ordre" à l'occasion d'une manif de Gilets jaunes. La victime, Mélodie, recevra 800 euros.

> Nous republions l'article sur l'audience du 12 novembre dernier

L’affaire pourrait faire évoluer la jurisprudence. Jeudi 12 novembre, au tribunal administratif de Lyon, il a été requis la condamnation de l’Etat suite à un tir de LBD ayant blessé une manifestante. Il s’agit du premier dossier de violences policières en lien avec le mouvement des Gilets jaunes à passer devant la juridiction administrative lyonnaise.

Il est presque 14h quand l’audience démarre. Pas d’accusé ni de témoin appelé à la barre. Au tribunal administratif, contrairement au pénal, un dossier ne dure que quelques minutes ; le temps, pour le ou les avocats en présence, de rappeler oralement leurs arguments, les éléments de fond ayant été transmis en amont et par écrit aux juges.

“Dans des affaires de violences policières comme celle-ci, nous comptons davantage sur le juge administratif que sur le juge pénal”, entame Yannis Lantheaume, l’avocat de Mélodie.

Victime d’un tir de LBD 40 (pour son calibre de 40 mm) reçu à l’arrière de la jambe le 9 février 2019 alors qu’elle participait à une manifestation de Gilets jaunes, Mélodie, la trentaine, demande aujourd’hui réparation à l’Etat pour le préjudice physique et moral subi il y a bientôt deux ans.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Lyon (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 4,90€ par mois

C'est sans engagement >> vous pouvez résilier à tout moment (mais on espère que vous aurez envie de rester !)

Je m'abonne

Je me connecte

Article actualisé le 26/11/2020 à 09h09
L'AUTEUR
Margot Hemmerich

En BREF

A Lyon, l’avocat d’Alain Soral et les propos antisémites de son client

par Pierre Lemerle. 1 012 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La manifestation contre l’extrême droite passera dans le Vieux Lyon ce samedi

par Oriane Mollaret. 1 470 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À l’ancien hôpital Charial de Francheville transformé en centre d’hébergement : « On prône la mixité »

par Laure Solé. 2 634 visites. 1 commentaire.
×