Quelles sorties culturelles cet été à Lyon et alentours ?
Cultures  Sélection culture par la rédac de Rue89Lyon 

Quelles sorties culturelles cet été à Lyon et alentours ?

actualisé le 15/07/2020 à 14h06

Conditions sanitaires obligent, de nombreux événements culturels prévus cet été autour de Lyon ont dû être annulés, voire « revisités » dans les meilleurs cas.

De nombreuses municipalités et institutions culturelles se sont adaptées, avec des propositions de performances en extérieur -et des jauges et publics limités. Théâtre, musique, danse : petit tour d’horizon des événements qui ne nous consolent pas tout à fait de la fermeture toujours en cours de nombreux lieux, mais qui ont le mérite d’exister.

La Fête de la musique, Nuits Sonores, les Nuits de Fourvière, les Fête escales : plusieurs événements culturels autour de Lyon ont été annulés ou « reportés », dit-on pudiquement, en raison de la crise sanitaire, débutée en France courant mars.

Plusieurs municipalités ont adapté leur offre estivale pour répondre autant que possible aux contraintes de distanciation sociale, comme à Lyon, où les activités se tiendront principalement en extérieur et dans des jauges limitées. Des propositions qui doivent permettre d’offrir une scène aux artistes locaux, ceux-là même qui ont particulièrement souffert de la crise Covid-19.

« Nous souhaitons que la ville continue à vivre cet été », déclarait le 11 juin Gérard Collomb le maire d’alors -cette période étant habituellement rythmée par de nombreux événements, gratuits pour beaucoup. Parmi eux, le fameux festival « Tout l’monde dehors ».

« Tout l’monde dehors » sous Covid-19

Cette année, ce festival gratuit (à quelques exceptions près) se tiendra du 11 juillet au 30 août, principalement dans les espaces verts de la ville. Sur les 300 scènes traditionnelles, 90 sont maintenues cet été, avec un événement prévu chaque jour.

Au programme : projection de court-métrages de Kino Lyon, contes de le rue Brocainitiations au Kundalini yoga, démonstrations de flamenco, représentation de la pièce Cyrano par le collectif BIS, etc. Si les contraintes sanitaires sont assouplies, des activités pourront être ajoutées au fil du festival. L’agenda détaillé est à retrouver ici.

Pour respecter les recommandations actuelles, les espaces accueilleront maximum 200 spectateurs au même moment; ces derniers n’auront pas besoin de réserver  (hormis pour les ateliers) : les premiers arrivés seront les premiers servis.

Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans. N’ayant pas de distribution prévue sur les lieux, les spectateurs devront apporter le leur, sans quoi ils ne seront pas acceptés dans l’enceinte.

Que proposent les établissements culturels lyonnais cet été ?

Les musées : ateliers, expositions, balades contées…

Fermés au public durant de longues semaines, de nombreux musées de la capitale des Gaules ont rouvert leurs portes courant juin. Le musée d’Art contemporain demeure fermé cet été en raison de travaux qui devraient s’achever en septembre. Toutes les informations sur les musées lyonnais sont à retrouver ici.

Afin de respecter les recommandations sanitaires, tout en maintenant une offre culturelle importante, plusieurs établissements organisent pour cette période estivale des expositions « hors les murs », afin d’aller au-devant du public.

Musée des Confluences

Le musée des Confluences investit notamment son jardin et ses terrasses cet été pour s’adapter aux mesures sanitaires. Au programme de ce « musée en terrasse » : animations culturelles, scientifiques et des performances artistiques gratuites (il n’est pas nécessaire de payer une entrée au musée, ndlr) et accessibles à tous, sans réservation.  Les espaces extérieurs peuvent accueillir jusqu’à 260 personnes en même temps, et le port du masque y est obligatoire.

Mathurin Bolze, circassien, marche dans une roue au musée des Confluences

Mathurin Bolze, circassien, et membre de la compagnie MPTA, en représentation au musée des Confluences en juin 2020, lors de la programmation « En Terrasse »
Crédits : Sylvain Béguin.

Le dernier week-end de juin, ces activités ont attiré près 1500 personnes sur les journées de samedi et dimanche, presque autant que dans l’enceinte du musée.

En ce qui concerne les animations culturelles et scientifiques, elles se déroulent sur un créneau de 20 minutes, du mardi au dimanche. Les médiateurs et médiatrices du musée parleront notamment des pouvoirs des insectes, des légendes de la nuit, ou encore de la vie des baleines.

Horaires :
Dans le jardin, autour des bassins extérieurs du musée des Confluences, du 7 juillet au 30 août
Du mardi au vendredi de 14h30 à 17h30
Samedi et dimanche de 10h30 à 12h et de 14h à 17h30

Et tous les week-ends du 27 juin au 12 juillet, le musée invite des danseurs·euses, des circassien·nes et des musicien·nes à se produire dans le jardin et sur les terrasses du musée. Danse japonaise à batterie, mini-concert de cors des alpes… Des représentations inattendues au rendez-vous.

Il sera également possible de profiter des expositions permanentes et temporaires, telles que « Prison, au-delà des murs » , jusqu’au 26 juillet, et « Le monde en tête », sur les coiffes du monde entier, jusqu’au 23 août.

Horaires :
Musée ouvert du mardi au vendredi de 11h à 19h
Samedi et dimanche de 10h à 19h

Tarifs : (entrée au musée)
Adulte plein tarif– 9€
Adulte tarif réduit– 6€
Tarif pour tous à partir de 17h– 6€
Jeune actif 18/25 ans– 5€
Enfants -18 ans et étudiants -26 ans– gratuit

Musée des Beaux-Arts

Autre exposition tant attendue cet été, « Picasso : baigneuses et baigneurs » au Musée des Beaux-Arts (MBA), qui devait débuter initialement mi-mars. Les œuvres de l’artiste seront accessibles au public du 15 juillet au 3 janvier, au prix de 13 euros (plein tarif qui comprend la visite des collections du musée, ndlr).

Cette exposition présentera également des tableaux de peintres qui ont inspiré Picasso sur le thème des baigneuses, tels que Paul Cézanne ou Auguste Renoir.

Tableau de Picasso, Femme assise sur la plage

Pablo Picasso, Femme assise sur la plage, 10 février 1937. Legs Jacqueline Delubac, 1997. Lyon, musée des Beaux-Arts, inv. 1997-45. © Succession Picasso 2020. Image © Lyon MBA – Photo Alain Basset

Cette exposition prévoit également des visites en famille au cours desquelles les enfants et parents réalisent des photos de vacances d’après Picasso. Pour cela il suffit d’apporter des accessoires évoquant pour vous les plaisirs de la plage (ballon, bouée, lunette, serviette, chapeau, pelle et sceau…), ainsi qu’un appareil photo ou smartphone.

Horaires : les vendredis à 11h du 15 juillet au 3O août.

Tarifs : 1 € pour les enfants et 16€/10€/3€ pour les adultes

A noter que du 22 juin, et jusqu’en janvier, la collection d’art moderne n’est pas en visible au musée des Beaux Art, l’espace étant réservé à « Picasso : baigneuses et baigneurs ».

Le MBA organise également cet été des ateliers dédiés aux enfants de 6 à 12 ans d’une heure et demi. Au choix, une balade contée pour découvrir les œuvres, les mercredis à 14h30, et/ou un « voyage musical », avec médiateur du musée, les lundis, jeudis et vendredis à 14h30.

Pour respecter les normes sanitaires, ces ateliers compteront 9 enfants maximum. Les places, vendues à 3 euros, sont à réserver et à acheter en ligne.

Horaires :
Ouvert du mercredi au lundi de 10h à 18h, le vendredi de 10h30 à 18h00.

Tarifs :
Plein tarif : Collections permanentes : 8€ / Expositions temporaires : 12€ (13€ pour l’exposition Picasso)
Tarifs réduits (Jeunes de 18 à 25 ans inclus et salariés et bénévoles des Offices de Tourisme du Rhône) : Collections : 4€ / Expositions : 7€ (8€ pour l’exposition Picasso)
Gratuité (sur présentation d’un justificatif en cours de validité : les moins de 18 ans, personnes handicapées, demandeurs d’emploi, etc.)

Musées Gadagne

Parmi les musées ouverts cet été, on retrouve l’ensemble Gadagne. Situé au cœur du Vieux-Lyon, il abrite deux musées majeurs : le musée d’histoire de Lyon (MHL), une histoire allant de la capitale des Gaules au XXIe siècle, et le musée des arts de la marionnette (MAM), qui présente une collection de plus de 2 000 marionnettes du monde entier

Balades urbaines à pied et à vélo pour les adultes et pour les familles, dans les lieux verts ou ombragés de Lyon, visites contées et divers ateliers pour enfants… Programme à retrouver ici.

Du 9 juillet au 27 août, des ateliers d’une heure et demi sont notamment organisés pour les enfants au MHL,  Créatures aux pieds d’argile » (7- 13 ans) : après avoir parcouru les collections médiévales du musée, qui regorgent d’animaux fantastiques, les gones pourront sculpter des monstres d’argiles. Cette activité comprendra 8 enfants maximum, et les places devront être réservées et achetées en ligne, au prix de 8 euros. Le port du masque est obligatoire à partir de 11 ans.

Atelier pour enfants au musée Gargane

Des ateliers pour les enfants sont aussi prévus au MAM. © Sabine Serrad

Toutes ces activités ont été repensées pour respecter les normes sanitaires. Suite à la réservation, une fiche précise de déroulé et de protocole est envoyée.

À découvrir également à Gadagne cet été, une nouvelle exposition temporaire accessible au public à partir du 10 juillet, « Lyon, une rencontre » : Laurent Bonneau, dessinateur et scénariste de bandes dessinées, et Marie Demunter, photographe, proposent leur propre portrait de la ville et de ses habitant.e.s, lors de leur résidence à Lyon cet hiver.

Dessin Laurent Bonneau - Photo Marie Demunter

L’exposition « Lyon, une rencontre » © Dessin de Laurent Bonneau et Photo de Marie Demunter

Horaires (modifiés pour effectuer le nettoyage du site)
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h30 à 18h30

Tarifs
Adultes : 6 euros
Moins de 18 ans : gratuit
Tarif réduit : 4 euros

Les bibliothèques ouvertes tout l’été

Le réseau des seize bibliothèques de la ville sera ouvert tout cet été, excepté du 10 au 15 août (seule la bibliothèque de Part-Dieu sera ouverte cette semaine-là, ndlr) ; ces établissements sont habituellement fermés au mois d’août. Le port du masque y est obligatoire à partir de 11 ans.

Il sera nécessaire de réserver des créneaux de 50 minutes pour accéder aux espaces numériques des établissements équipés, dont les horaires ne sont pas les mêmes que ceux de l’établissement.

Les horaires estivaux de chaque bibliothèque sont à retrouver ici.

Les programmations inédites de cet été

Un été à la Rayonne

À Villeurbanne, la Rayonne organise pour la première fois des spectacles et divers ateliers cet été, gratuits ou à prix libres. Espace de création, FabLab (lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d’outils pour la conception et la réalisation d’objets, ndlr), site de coworking… La Rayonne, au cœur du quartier de l’Autre Soie, peut se définir comme un tiers lieu culturel, ouvert à tous, qui a pour ambition de se faire rencontrer les habitant.e.s.

Cette occupation temporaire du site s’inscrit dans le projet du CCO (centre culturel œcuménique) de Villeurbanne qui devrait aboutir en 2023 : rénovation de la friche industrielle de l’Autre Soie pour en faire un quartier solidaire et inclusif.

En réaction à la crise de la Covid-19, et notamment pour aider les artistes locaux, la Rayonne invite sur tout le mois de juillet de nombreux musiciens, artisans et créateurs à venir échanger avec les habitant.e.s.

Concerts, ateliers artistiques, jardinage… Il est possible notamment d’apprendre à fabriquer des lombricomposteurs et des accessoires pour réduire les déchets, s’exercer au chant choral, ou encore escalader dans les arbres. Le programme complet est à retrouver ici ou directement sur l’agenda de la Rayonne.

Concert à la Rayonne à Villeurbanne

Un concert de Villeur’brass band dans les jardins de la Rayonne. Crédits : Tanguy Guézo

Parmi les artistes attendus, on retrouve Dub Invaders et Ikadub du label Jarring Effects, Mediatone, ou encore James Stewart.

Le port du masque est obligatoire, et il est conseillé de venir avec son gobelet. En cas d’oubli, des ecocups sont en vente au bar.

De nombreux ateliers sont sur inscription par mail mediation@cco-villeurbanne.org ou par téléphone au 04 78 93 41 44. Pour les autres événements, il est recommandé de réserver par téléphone également.

Les nuits du Canal

Cet été, les Puces du Canal, paradis des chineurs à Villeurbanne, s’associent à Lulu sur la Colline, café théâtre lyonnais, pour organiser des manifestations culturelles en plein air, à la tombée de la nuit, dans une ambiance vintage.

Le festival se déroule du 11 juin au samedi 12 septembre, sur les soirées du jeudi au samedi.
Au programme : spectacles musicaux en plein air, sketchs, projections de films, barbecues… L’agenda et les réservations sont à retrouver ici.

Pour les concerts, le public peut même exercer ses cordes vocales, grâce à la diffusion des paroles sur écrans géants. En ce qui concerne la comédie, des sketchs tels que « Douce France » ou « Poupée gonflante », côtoient des spectacles d’improvisations interactifs, ainsi que des shows culinaires.

Enfin le public, tout en se divertissant, peut profiter d’un repas chaleureux : des « barbecues parties » inspirées de l’époque des fifties, et signées par la maison de charcuterie lyonnaise Sibilia. Repas qui est intégré dans le prix d’entrée, fixé de 41 euros à 58 euros.

Les compagnies locales investissent la ville

Un été de performances au Bac à sable jusqu’au 24 juillet

Cet été, l’Ineffable théâtre de Benjamin Forel, propose jusqu’au 24 juillet des performances artistiques contemporaines, dans le technicentre SNCF d’Oullins, qui vient de fermer, à quelques pas du terminus du métro B. La programmation est à retrouver ici .

À chaque nouvelle pièce, la troupe investit des espaces urbains en sommeil, comme le site antique de Fourvière ou le Vélodrome de la Tête d’Or. Des espaces de créations temporaires, qui deviennent le « Bac à sable », où les artistes répètent et accueillent du public.

Des spectateurs devant une performance du "Bac à sable"

Afin d’assurer une distanciation sociale, plusieurs représentations se jouent en intérieur, tandis que les spectateurs sont installés en extérieur. ©Benjamin Forel.

Pour respecter les normes sanitaires, les performances ont été prévues cette année pour accueillir de petites jauges (entre 20 et 30 personnes en intérieur, ndlr), et parfois se sont même inspirées du lieu atypique qu’est le technicentre SNCF d’Oullins.

Pauline Colemard et Arthur Vonfelt y improvisent et dansent dans les pièces étriquées du lieu, comme la cuisine. Le but : exprimer la période de confinement dans les petits espaces, les deux artistes ayant été créé leurs propositions dans leur petit appartement parisien. Les spectateurs, placés derrière une fenêtre, pourront quant à eux assister à la performance (qui a lieu le 15 et 16 juillet), de l’extérieur.

Il faut compter 15 euros pour assister à une œuvre, et il est possible d’acheter des pass pour assister à plusieurs représentations (pass 2 œuvres : 25 euros, pass 5 œuvres : 50 euros, pass 10 œuvres : 90 euros). Mais l’achat d’un pass n’exclut pas la réservation pour les œuvres de votre choix au 07 82 13 21 73.

Le port du masque n’est pas imposé.

Les Ateliers Frappaz dans les rues de Villeurbanne

Dans le cadre du programme de la municipalité, Vivez l’été, les Ateliers Frappaz, Centre national des arts de rue et d’espace public, vont investir l’espace urbain du 7 juillet au 28 août. Spectacles jeune public dans les parcs, apparitions/disparitions d’artistes dans la ville, spectacles réadaptés ou réécrits spécialement pour l’occasion…

Au total : 36 représentations gratuites disséminées dans les quartiers de Villeurbanne tout au long de l’été.

Spectacle de la montgolfière dans le ciel de Villeurbanne

Le spectacle de la Montgolfière du Cirque Inextrémiste se produira du 7 au 10 juillet à Villeurbanne dans le cadre du programme Vivez l’été. Crédits : Ignac Tokarczyk.

Chaque semaine sera dédiée à une compagnie, parmi lesquelles on retrouve : le Cirque Inextremiste, Bonheur Intérieur Brut, Petit Monsieur, Imperial Kikiristan, etc.

En raison des contraintes sanitaires, les lieux et les horaires ne seront pas connus à l’avance. Parcourir la ville à la recherche des spectacles ou tomber dessus par hasard participeront au charme de cette édition un peu spéciale.

Les festivals maintenus ou revisités

Le Zola Summer Camp pour les cinéphiles à Villeurbanne

Après trois mois de fermeture, le cinéma de Villeurbanne rouvre ses portes cet été avec le Zola Summer Camp, du 24 juin au 2 août. Ce festival met à l’honneur divers films, regroupés en six thèmes : Music!, Japanime session, Jeune public (séances gratuites), Retour vers le futur, carte blanche : les éléphants rouges (Good time), Hommage à Michel Piccoli et enfin les Coups de cœur des salariés. Le programme est à retrouver ici.

Programme du Zola Summer Camp, festival de cinéma

Programme du Zola Summer Camp.

Le port du masque au sein des salles est recommandé, et un siège doit être vide entre chaque personne ou groupe (inférieur à 10).

Il est possible d’acheter les tickets sur place ou en ligne, au prix de 5,80 euros la séance (tarif réduit pour tous).

Jazz à Vienne, une édition limitée

Le Théâtre Antique n’accueille pas de public pour cette 40ème édition de Jazz à Vienne, mais plusieurs événements sont organisés pour faire vivre le festival, du 20 juin au 19 juillet 2020.
Au programme (à retrouver ici) : concerts live, rediffusions, émissions spéciales, playlists concoctées, etc.

« Puisque le public ne peut venir au festival, le jazz ira à la rencontre de son public, dans les rues, les bars, cafés et restaurants de Vienne et Lyon », peut-on lire dans leur communiqué de presse.

Les établissements rediffusent ainsi d’anciens concerts Jazz à Vienne sur leurs écrans, au cours de deux rendez-vous quotidiens. Mais pour ceux qui ne sont sur la région, des versions en ligne, sur la télévision ou à la radio sont également disponibles.

De plus, Crock radio du réseau Ferarock propose tous les tous les soirs de la semaine de la quinzaine du festival, de 17h à 18h, des Crock Shows spécial Jazz à Vienne, afin de plonger dans les 40 dernières éditions du festival. Cette radio éphémère est retransmise en live dans les rues viennoises.

Le festival du Péristyle à Lyon

Du 13 juillet au 4 septembre, le Festival du Péristyle donne rendez-vous aux lyonnais.e.s sous les arcades de l’Opéra pour des soirées musicales de divers horizons gratuites. Pour cette édition particulière due au contexte sanitaire, les concerts seront filmés à l’Amphithéâtre sans public, et diffusés en direct et en livestream sous les arcades, où les spectatrices et spectateurs seront installé.e.s comme en terrasse.

En raison de l’annulation de la 24e édition de son festival Les Jeudis des Musiques du Monde, le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône Alpes (CMTRA) s’associe à l’Opéra Underground à l’occasion de quatre soirées de concerts. Au programme : Mafila Ko (musique d’Afrique de l’Ouest et irlandaise) et Merline Trio (musiques scandinaves et balkaniques).

Les musicales du parc des oiseaux

Pour cette 11e édition, le festival du parc des oiseaux se déroulera à la fin de l’été, du 30 août au 13 septembre. On relève l’invitation faite à Ibrahim Maalouf, Zazie…

Il faut compter entre 40 et 85 euros pour un concert, tarif qui comprend l’entrée du Parc pour la journée.

Donnez-nous vos bons plans de l’été en commentaires !

L'AUTEUR
Alicia Blancher

En BREF

Le projet de Center Parcs à Roybon définitivement enterré

par Rue89Lyon. 517 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À Lyon, des policiers renvoyés en correctionnelle pour le passage à tabac d’Arthur Naciri

par Rue89Lyon. 5 958 visites. 3 commentaires.

Les journaux nationaux de retour dans les kiosques à Lyon ce mercredi

par Alicia Blancher. 963 visites. Aucun commentaire pour l'instant.